Retrouvez nous sur YouTube

histoire d'amour prof élève
Bonjour à tous ! J’ai reçu cette semaine le témoignage d’une lectrice de JRME. Ayant trouvé son histoire d’amour prof-élève touchante, je lui ai demandé si elle était d’accord pour la partager avec vous… et sa réponse fut positive ! Merci donc à elle pour son message et sa générosité ; toute l’équipe de JRME lui souhaite le meilleur. Quant à vous, bonne lecture !

Quand l’élève tombe amoureuse du maître…

Bonjour cher Antoine,
Je t’écris aujourd’hui pour la première fois afin de partager avec toi ma situation amoureuse et peut-être trouver une solution ensemble.
Mon histoire a commencé il y a à peu près deux ans, je suis tombée amoureuse de mon professeur d’histoire à la fac (nous avons plus de 20 ans d’écart). Au début, j’ai gardé mes sentiments pour moi pendant des mois, tout en faisant du mieux que je pouvais pour me rapprocher de lui.  Je me faisais remarquer en classe, j’allais dans son bureau pour qu’il me réexplique son cours, etc. Un soir, j’ai décidé de faire le premier pas et je suis allée lui parler sur WhatsApp, il m’a répondu. A partir de ce moment-là nous avons pris l’habitude d’échanger quelques mots chaque soir et même parfois pendant la journée. Au fil des semaines, nous avons développé une étonnante complicité, nous avions appris à nous connaître sur le plan personnel et à nous apprécier surtout.

Petit aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

« Ma joie de vivre et mon épanouissement lui plaisaient par-dessus tout »

Nous trouvions des occasions pour nous voir à l’école mais aussi à l’extérieur et partager des moments ensemble. Puis, au bout de 3 mois et demi, je me suis empressée de lui avouer mes sentiments pour lui. Je lui ai demandé ce qu’il en pensait, il a préféré ne rien dire, sous prétexte que sa situation familiale ne lui permettait pas de s’affirmer facilement (il est marié et à deux enfants). Pourtant, notre relation a continué à évoluer et au bout de 8 mois d’affinités, nous avons commencé à sortir ensemble officieusement.

« Notre relation prof-élève commençait enfin… »

…après avoir échangé notre tout premier baiser (mon Dieu ce fût exquis ! 😀 ). Nous sommes donc sortis ensemble pendant 5 mois, durant lesquels nous avons partagés des moments extraordinaires. Nous avons aussi connus quelques soucis par rapport à la nature de notre relation qui devait rester secrète.
Il évitait de me parler de sa femme mais je comprenais pertinemment qu’il n’y avait pas d’amour entre eux et que leur mariage était uniquement un mariage d’intérêt qui durait pour les enfants (ils ont été en instance de divorce autrefois). Puis, à un certain moment les disputes et les malentendus ont commencé à faire surface et les problèmes ont pris de l’ampleur. J’ai donc décidé de mon côté de prendre du recul puisque je constatais une transformation négative en moi. J’avais développé une dépendance émotionnelle par rapport à lui, et bizarrement, c’est lui qui a commencé à me suivre. Cela n’a duré que quelques jours, ensuite, il a rompu tout contact.
J’étais dépitée et je sentais que j’étais en train de le perdre. J’ai alors fait ce qu’il ne fallait pas faire : au bout d’une semaine de silence, j’ai craqué et je lui ai écrit une lettre manuscrite de 4 pages dans laquelle j’ai étalé tout ce que j’avais sur le cœur. Ma conclusion lui faisait comprendre que j’étais profondément contrariée et que nous ne pouvions plus continuer à être ensemble après tout cela… Aucune réponse de sa part.

« Il me manquait terriblement »

Le temps passait, il me manquait terriblement, j’étais anéantie et je n’avais plus goût à rien. Je n’allais plus en cours, je ne sortais plus de chez moi, tout me faisait penser à lui et je m’étais complètement renfermée sur moi-même. Je passais mes journées à pleurer, j’allais aussi mal que l’on ne pourrait imaginer… J’ai encore une fois craquée et j’ai décidé de prendre de ses nouvelles sans pour autant lui monter que j’allais mal.  J’ai cherché à savoir comment il se portait et surtout comment il arrivait à mener sa vie tranquillou après tout cela, c’est là qu’il m’apprit qu’il allait mal et qu’il avait des problèmes de santé (rien de grave à priori). Je me suis donc promis de me consacrer à l’aider à surmonter cette période difficile, avec l’espoir de se remettre ensemble
Quelques jours plus tard, nous nous sommes revus et je lui ai expliqué ce que j’avais enduré. J’ai pleuré, il m’a embrassée, un baiser court mais tellement intense… ce fût d’ailleurs le dernier.
Les semaines qui ont suivi ont été un vrai cauchemar pour moi, je le sentais à la fois distant et inquiet. Quand je lui parlais de nous, il me disait qu’il nous fallait donner du temps au temps et ne pas précipiter les choses. De mon côté, je voulais à tout prix récupérer l’homme que j’aimais et ça me frustrait de le voir changer à mon égard. Je voulais aussi l’aider à surmonter sa déprime due à son problème de santé, et je prenais tout sur moi, pourtant rien n’y faisait, et plus je fournissais d’efforts plus il s’éloignait, il semblait être heureux avec tout le monde sauf avec moi.

Quand la rupture vous détruit

Un jour, il m’a dit « Ce qui m’a attiré en toi au début, c’est ta joie de vivre et ton insouciance, tu as réussi à me donner de l’espoir dans la vie, au moment où je n’en avais pratiquement plus »… Malheureusement, je n’étais plus cette personne dont il parlait.
Au bout de 2 mois et demi à ce rythme-là, j’ai pris la décision d’avoir une conversation décisive avec lui, nous nous sommes fixés un RDV nocturne, j’attendais impatiemment que ce soir-là arrive, j’étais persuadée de réussir à le reconquérir. Malheureusement pour moi, il fut retenu à cause d’un problème de santé grave dans sa famille. J’avais la haine, je voulais l’appeler et lui crier dessus mais je ne voulais pas non plus être injuste envers lui, de peur qu’il ne m’ait pas menti concernant son urgence (quoique cela paraisse très douteux).  Je me suis finalement décidée à aller vérifier par moi-même cette urgence en allant roder près de chez lui, et je l’ai vu sortir de la maison et monter dans sa voiture, a priori il ne m’avait pas menti.
Je l’ai appelé à plusieurs reprises ce soir-là pour tenter d’en savoir plus, il ne décrochait pas, puis il a fini par m’appeler, et comme nous étions tous les deux furieux, une grosse dispute qui a éclatée. Il m’a dit une chose que je n’oublierai jamais « Lâche-moi les baskets » ! Il a peut-être dit ça sous l’emprise de la colère (comme il me l’a expliqué ensuite en me demandant des excuses), mais je n’en oublierai pas pour autant à quel point cette phrase m’a poignardé le cœur.
Cette même phrase à été l’essence qui m’a poussé à baisser les bras et à aller le voir 3 jours plus tard dans son bureau pour lui dire tout ce que j’avais sur le cœur. Le problème, c’est qu’une fois que je l’avais en face de moi, j’ai avalé ma langue, et je me suis retenue de lui parler lorsqu’il me fit comprendre qu’il s’apprêtait à sortir. Il s’est donc contenté de me faire la remarque que j’avais l’air fatiguée m’a souhaité une bonne fête. Il savait aussi que je retournais chez mes parents pour l’été, il me fit donc la bise en m’enlaçant et je m’en suis allée.
C’était la dernière fois qu’il me voyait, ça remonte à 3 mois à peu près… Le soir-même je voulais en finir par n’importe quel moyen, quitte à le faire par SMS.  Je l’ai donc mis devant un dilemme, je lui ai expliqué qu’on ne pouvait plus continuer comme ça, à prétendre que nous étions amis, alors qu’une relation d’amour nous avait unis.  Je l’ai laissé choisir, il avait les cartes en main. Il a encore essayé de détourner ma question en me répondant que pour le moment, il fallait qu’il se concentre sur sa santé et qu’il voulait faire le vide autour de lui. J’ai insisté pour obtenir une réponse et il a fini par me dire qu’il serait égoïste de me retenir encore plus. Je me suis alors contentée de confirmer avec lui qu’il me laissait tomber avant de lui souhaiter un prompt rétablissement et lui dire adieu.
Ce furent les derniers  mots que nous avons échangés avant qu’il ne me rappelle deux semaines plus tard profitant de l’occasion pour m’annoncer mes notes du semestre avant tout le monde, je me suis adressée à lui d’une manière assez froide, et depuis nous ne nous sommes plus recontacté…
Par la suite, je l’ai vu sur une photo portant un cadeau que je lui avait offert qu’il n’avait jamais porté auparavant. Cela m’a laissé perplexe.

Mon bilan aujourd’hui

Malgré tous les efforts que j’ai déployé pour l’oublier, je n’y arrive pas, psychiquement oui je vais beaucoup mieux qu’après notre toute première rupture, j’essaye de me concentrer sur mes aspirations professionnelles pour être forte, je sors souvent avec mes amis pour me changer les idées, mais au fond il me manque terriblement et je me demande souvent si de son côté, il pense autant à moi. Pourtant, malgré les sentiments que j’ai encore pour lui, je ne suis pas sure de vouloir me remettre avec lui, par peur déjà de revivre les mêmes déceptions mais aussi parce que notre relation n’est pas prédestinée à durer compte tenu de sa situation familiale.
Donc voilà cher Antoine, j’espère du fond du cœur que tu pourras m’apporter quelques conseils. Je n’ai aucune intention de reconquête derrière, c’est juste pour moi que j’ai envie de le faire, pour accomplir une certaine satisfaction personnelle. Je pense la mériter après tout ce que j’ai enduré, peut-être cela m’aidera à faire le deuil totalement de cette histoire…
Je lui ai répondu en message privé. Si vous voulez l’aider, n’hésitez pas à laisser des commentaires ! Merci à toute la communauté !
A lire également : je n’accepte pas la rupture

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test