Dépendance Affective : les 5 commandements pour en sortir

Par Antoine Peytavin

Pour beaucoup, lorsque la relation amoureuse prend fin, la dure réalité de la dépendance affective heurte et frappe de plein fouet.

Cependant, on en parle, mais au final, être dépendant de l’autre sur le plan affectif, cela veut dire quoi ?

Tout d’abord, dans sa définition officielle, on parle d’une véritable addiction à l’autre, comme une profonde anxiété lorsque l’autre n’est plus là, ou bien qu’il risque de partir.

Ceux qui souffrent de cette dépendance affective sont beaucoup plus sensibles au stress, aux émotions négatives, à la peur de l’abandon.

Aussi, personne n’est égal devant la nature, et on peut être plus disposés à souffrir de la dépendance affective que d’autre.

Cela n’est absolument pas une condamnation, simplement, mieux vaut en avoir conscience lorsque l’on commence une relation afin de ne pas tomber dans le piège.

Mais, aujourd’hui, comment faire la différence entre la tristesse de la séparation et l’addiction à l’autre ?

Après tout, ce sont des sentiments proches, le premier étant une esquisse du second.

Effectivement, le premier est typique de cette période post-rupture où l’on se sent perdu, mais où l’on sait que, même si le moment n’est pas le meilleur, on conserve une certaine valeur et on peut continuer à vivre.

Mais, dans le second, le problème est bien plus profond, et n’est pas seulement une conséquence de la séparation, mais prend racine bien plus tôt.

Digérer la rupture amoureuse reste une étape extrêmement pesante et laborieuse, mais l’on entrevoit la lumière au fond.

Tandis que, dans la dépendance affective, même si la raison sait pertinemment que personne n’est irremplaçable, émotionnellement, la panique l’emporte et toute vision de la vie sans l’autre est absolument inenvisageable.

A l’évidence, se retrouver dans un tel état est d’autant plus gênant lorsque l’on doit tourner la page.

Sauf que, dans l’esprit de celui souffrant de ces symptômes, la grande question réside dans ce sentiment d’avoir un besoin pressant de l’autre dans sa vie.

Alors, aujourd’hui, nous vous donnons la clé pour sortir de cette dépendance affective, grâce à nos 5 commandements, indispensables, sacrés et surtout, redoutables.

1. Tu ne seras plus dans le besoin de l’autre

Si vous ne pouvez pas rester plus d’une journée sans votre partenaire, il est grand temps de commencer à se poser des questions.

Car émotionnellement vous ne pouvez pas rester dans cet état éternellement, et vous-même savez d’ailleurs pertinemment que ce n’est pas faisable.

Mais quand on ne sait pas exactement où l’on en est, il est quasiment impossible d’établir d’autres conclusions, comme de savoir si l’on se trouve encore dans le besoin de l’autre.

Afin de sortir de cet état, il est primordial de commencer par se poser les bonnes questions, notamment ce que l’on pense pouvoir faire ou ne pas pouvoir faire sans son ex.

A cet effet, l’idéal reste de le noter noir sur blanc sur un support, papier ou autre, afin de pouvoir faire un bilan.

En ce qui concerne les choses que vous sentez ne pas pouvoir faire sans votre ex, pensez-y à nouveau, et pourquoi ne pas se lancer et essayer de les faire pour en avoir le cœur net ?

2. Tu ne feras plus de chantage affectif

Souvent, lorsque l’on est en proie à la détresse la plus intense, on en arrive à oublier certains principes pourtant considérés comme “de base”.

L’exemple le plus parlant est incontestablement le fameux “sans toi, je ne suis plus rien, et je sombre dans la dépression” que la dépendance affective nous amène souvent à prononcer.

Autant dire que, face à une déclaration aussi pathétique, au mieux, l’ex décide de redonner une chance, sans grande conviction néanmoins, et cela mène inéluctablement à une nouvelle rupture.

Au pire, l’ex en question refuse d’y croire, et décide au contraire de mettre définitivement de la distance entre vous.

Dans tous les cas, la probabilité que vous baissiez dans son estime et dans la vôtre est quasiment absolue.

Ce qui est fort dommage, étant donné que certaines formules pourtant simples sont redoutables pour faire réfléchir votre ex positivement.

Pourquoi le chantage affectif est-il aussi nocif ?

Sans l’avoir vécu, on pourrait croire que le chantage affectif est le cri désespéré et amoureux de l’âme éconduite.

Pourtant, bien au contraire, lorsqu’il est adressé à l’ex qui veut rompre, il apparaît bien plus comme une supplication.

Face à ultimatum, votre ex se sent forcé par vous, comme si vous faisiez en sorte de lui rappeler le mal qu’il vous fait.

Mais, en prenant la décision de rompre, il sait pertinemment que, oui, vous allez avoir mal, et cela le fait très probablement souffrir aussi.

Néanmoins, il est arrivé à une étape de la relation où , malheureusement, il considère ne plus avoir le choix.

Par conséquent, la dépendance affective ne justifie absolument pas le fait de vouloir menacer de cette manière, si ce n’est si vous voulez absolument passer pour un égoïste, ou encore un manipulateur.

Alors, bien au contraire, sachez réfléchir avant d’agir, tout en pesant vos mots pour éviter de tout ruiner.

3. Tu ne feras plus de concessions

Dans un couple, on observe fréquemment et dans une certaine mesure, une relation de dominant-dominé.

Toutefois, cela ne signifie pas absolument pas que l’un est bien plus amoureux que l’autre.

Plutôt, on peut avoir un naturel à vouloir faire plaisir, en se disant que de toute façon, c’est toujours mieux que rien.

Ou bien, on espère juste que, petit à petit, cela fera évoluer la relation dans le sens que vous voulez lui donner.

Mais en pratique, cela donne quoi ?

  • par exemple, vous ne voulez pas créer de drame, alors vous acceptez à faire le ménage sans partage des tâches pendant que l’autre joue avec sa console.
  • ou bien, vous comprenez qu’il refuse catégoriquement que vous ne voyez pas vos amis du sexe opposé sans sa présence, mais lui ne se gêne pas pour le faire.
  • et encore, quand la relation amoureuse a pris fin, vous pouvez tout autant accepter de coucher à nouveau avec votre ex, sans toutefois être en couple et alors que vous en mourrez d’envie.

En soi, les concessions concernent toutes ces choses qui ne font pas votre bonheur, mais auxquelles vous cédez pour celui de l’autre, plein d’espoir.

Or, c’est une grossière erreur, puisque loin de considérer que vous lui faites une faveur, l’autre enregistre plutôt que, si vous êtes d’accord, c’est que cela vous va aussi.

A l’arrivée, le résultat sera bien entendu que, d’abord, vous ne vous épanouirez pas dans la relation.

Cela peut même aller plus loin, puisque vous accumulez ainsi toutes ces petites frustrations sans résultat.

Ce qui, à moyen terme, n’arrange absolument rien, et vous finissez par en vouloir à l’autre alors même que vous l’aimez.

Mais aussi, accepter toutes les requêtes de son compagnon, au final, n’aboutit qu’à peu de choses, puisque pour lui, cela entraîne la routine, la sensation que tout est trop “facile”, l’ennui.

Autant de raisons qui suffisent à provoquer une rupture sentimentale.

Sachez donc éviter une telle chute, mais plutôt prendre du recul pour réfléchir de manière plus logique.

4. Tu ne ravaleras plus ta fierté à chaque occasion

Et puis, dans la même logique que le précédent commandement, lorsque l’on se trouve en position de force par rapport à l’autre, on a progressivement le sentiment que l’on peut se permettre des tons et des mots de plus en plus forts.

Petit à petit, cela se traduit par des détails de la vie courante, comme par exemple oublier de dire “merci”, considérer que gronder l’autre en public est tout à fait normal, voire même, dans des cas plus extrêmes, insulter ou humilier l’autre par tous les moyens ou bien lui porter la main dessus.

Que l’on soit bien clair, si vous souffrez des ces actions, vous êtes ici clairement une victime.

Il est alors absolument nécessaire de réagir dès les premiers “merci” oubliés.

Car actuellement, vous avez plutôt le réflexe de chercher à vouloir éviter le conflit à tout prix.

Alors que ce genre de comportement montre avant tout un profond manque de respect envers vous, que cela vienne de votre partenaire, ou bien de vous-même.

Or, l’intégrité, l’acceptation et le respect sont certainement au cœur même de toute relation, que celle-ci soit amicale, amoureuse ou même professionnelle.

NON, vous ne méritez pas que l’on vous parle, regarde ou considère de la sorte.

Loin de nous l’idée de faire un drame, mais plutôt que de continuer à le subir, affrontez-le en toute diplomatie.

En règle générale, on a tendance, lors d’une confrontation, à adopter le ton donné par l’autre.

Alors, en toute logique, si vous gardez votre contrôle, votre partenaire ou bien votre ex comprendra qu’il est allé trop loin, et avec un minimum de bon sens, s’en repentira.

Si cependant, ce n’est pas le cas, partez, car vous n’avez strictement rien à faire avec un être qui ne vous respecte pas.

5. Tu ne te laisseras plus piétiner par l’autre

Enfin, lorsque l’on a un sérieux problème de dépendance affective, cela va même jusqu’à sérieusement endommager sa confiance en soi.

Effectivement, vous voulez continuer à montrer toute la gentillesse du monde envers votre ex.

Mais en retour, au mieux, vous recevez de l’indifférence, peut-être un regard curieux mais furtif.

Sinon, votre ex ou potentiel futur ex peut aussi choisir de saisir l’occasion pour vous écraser sans aucun scrupule.

Certes, vous aimeriez y mettre fin tout de suite, mais à ce stade, la machine est enclenchée, et vous ne savez comment l’arrêter.

Tout d’abord, comment savoir si je me fais marcher dessus par l’autre ?

En pratique, on a tendance à se voiler la face lorsque quelqu’un profite de notre gentillesse, en particulier lorsque cette personne n’est autre que celle dont on est amoureux.

Cela est d’autant plus valable quand ladite personne apparaît aux yeux de tous comme la douceur incarnée, et jamais elle ne ferait une chose pareille.

Seulement voilà, même elle peut nous faire du mal, sans toujours forcément s’en rendre compte, mais simplement car elle s’y est habitué, et on l’a laissé faire.

Et puis, surtout, nos principes se sont peu à peu littéralement désagrégé, au fur et à mesure que l’autre les piétinait.

Ainsi, pour ne citer qu’un exemple, vous avez toujours catégoriquement refusé de rester à la disposition de votre ex s’il en devenait un.

Mais voilà que cet ex dont vous êtes follement amoureux doit faire garder son chien durant ses examens, et comme ce chien vous connait par cœur, vous vous dites que pour un après-midi, ce n’est rien.

Vous apprenez ensuite que votre ex en a profité pour prendre ensuite une demi-heure en terrasse en compagnie de ses amis et d’une bonne pinte.

Mais, après tout, ce n’est pas si grave, après tout vous l’aimez aussi ce chien, et vous attribuez ce comportement au stress.

Sauf que, aujourd’hui, vous vous retrouvez à lui prêter votre temps, votre argent et même votre espace, comme par exemple chambre d’ami pour accueillir les siens le temps d’une nuit.

Arrêtez-tout : vous ne pouvez pas être autant à la disposition de qui que ce soit, y compris votre ex !

Si vous n’y parvenez pas, coupez tout contact durant un certain temps, au moyen du Silence Radio.

Antoine

21 Partages

Quelles sont vos chances de récupérer votre ex ? Faites le quiz et obtenez la réponse en moins de 60 secondes :

Démarrez le quiz en cliquant ici !

Poursuivre avec un autre article ?

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test