Avant de récupérer son ex, c’est sa dignité qu’il faut récupérer !

Par Antoine Peytavin

En déséquilibre affectif, vos réactions sont excessives quand votre partenaire vous quitte : une rupture amoureuse devient pour vous plus douloureuse qu’un deuil, car, au moins, si la personne est décédée, vous n’avez plus rien à en attendre.

Mais quand elle est bien vivante et vous refuse tout ce qui vous revenait de droit, vous prendre dans ses bras, vous embrasser, vous toucher, vous dire « je t’aime », la panique peut vous pousser dans des comportements extrêmes

Plus vous le harcelez, plus l’ex vous détestera…

Souvent, à l’annonce de la rupture amoureuse, vous paniquez, prêt(e) à vous traîner aux pieds du traître, qui vous livre aux affres de la douleur, dans laquelle vous plonge la terreur de la solitude.

Cette fameuse sensation d’être asphyxié(e) vous terrifie et vous vous humiliez pour convaincre l’autre de rester.

Tout y passe, les promesses, les « je ferai tout ce que tu veux », les « ce n’est pas grave si tu as des amants/maîtresses, du moment que je reste la/le favorit(e) » ou encore « si tu me quittes, je me suicide ».

Puis, ça tourne à l’obsession : vous espionnez le Facebook, la messagerie de l’ex, vous passez devant chez elle/lui pour voir s’il y a une autre voiture que la sienne.

Ou encore, broyé(e) par l’anxiété, vous débarquerez, même en pleine nuit, vous tambourinerez à sa porte close, suppliant à genou qu’on vous reprenne.

Vous irez aussi jusqu’à appeler compulsivement plusieurs fois de suite, téléphoner à sa nouvelle conquête pour l’insulter ou lui dire des bêtises sur celui ou celle qui vous a planté(e).

Vous harcelez ce félon, le suivant partout, l’appelant en pleine nuit pour lui faire partager votre détresse, votre colère, votre souffrance dont elle seule, lui seul a l’antidote.

Et plus vous lui rendez la vie impossible, plus il/elle vous détestera

Chantage au suicide : l’ex pourrait appeler la police !

Le pire reste le chantage au suicide : ça peut fonctionner, puisque vous appuyez sur le bouton ‘culpabilité’. Et mourir, sur le moment, vous paraît plus doux qu’affronter la vie en solo.

C’est juste un réflexe de chantage affectif qui, parfois, fonctionne : l’autre reste.

Ok, mais qu’avez-vous gagné ? Un fantôme ! Vous voilà le geôlier d’un ex, qui ‘reprend du service’ par culpabilité, mais qui ne sera plus jamais heureux dans ce que vous lui proposez.

Vous aurez beau satisfaire tous ses désirs, ça ne le convaincra pas de vous aimer ou, pire, il/elle vous méprise déjà.

La seule chose désirée et que vous lui refusez, c’est sa liberté. Votre histoire n’ira pas loin : vous n’avez que son corps, pas ses pensées.

Soyez prudent(e) : il/elle peut vous envoyer les ambulanciers et la police, puisque vous avez menacé de mettre fin à vos jours.

Que ferez-vous, une fois à l’hôpital psychiatrique, attendant qu’un médecin vous reçoive ?

Il faudra lui expliquer que ce n’était que du chantage, que vous n’acceptez pas la séparation amoureuse. Combien de temps vous garderont-ils ?

Personne ne le sait ! Et vous ressortirez avec une prescription médicale. Ça vous tente ?

Je suis la première à conseiller à mes clients harcelés de prévenir l’ex qu’au prochain coup de fil, avec chantage au suicide, ils feront leur devoir de citoyen pour préserver une vie : appeler la police !

Harcelez votre ex et il/elle n’aura plus qu’un objectif : vous vomir de sa vie

Que diriez-vous de conserver votre dignité, en permettant à l’ex de conserver la sienne ?

C’est déjà difficile de rompre, pour lui/elle aussi (à moins que l’ex soit déjà dans les bras du suivant), lui rendre la vie impossible n’améliorera pas votre sort.

Car, si vos actes désespérés sont humiliants pour vous, ils le sont pour l’ex aussi. Vous le/la posez dans des comportements négatifs qui n’ont qu’un seul but : vous ’vomir’ de sa vie.

Ramper, vous soumettre, vous humilier est la pire des choses à faire : quelle image donnez-vous donc à celui ou celle qui vous quitte ?

Pensez-vous être désirable et sexy, rampant comme un(e) chien(ne) ?

Chaque geste désespéré que vous poserez l’éloignera de plus en plus de vous.

Si vous avez une toute petite chance qu’il/elle change de décision, c’est en restant digne que vous la saisirez.

Je sais, c’est très difficile, parce que la panique n’est pas bonne conseillère et que les actes de désespoir sont des réflexes que vous ne pouvez contrôler.

Votre entourage ne pourra rien pour vous, à part vous écouter, mais plus vous leur parlez, plus la panique et la rage vous envahissent.

Alors, faites-vous aider par un professionnel, demandez de l’aide à une personne dont c’est le métier.

Harceler est un signe de déséquilibre et vous risquez d’aller trop loin…

Je suis passée par là, j’ai été quittée et j’ai supplié, comme j’ai quitté et j’ai été harcelée.

Vous livrer à ce style de comportements excessifs signifie, à n’en pas douter, que vous êtes en déséquilibre affectif.

Au lieu de vous acharner à récupérer l’ex, que diriez-vous de comprendre et régler le problème qui vous frappe ?

Et, croyez-moi, il frappera de plus en plus fort, à chaque rupture !

Car, plus on vous quitte, plus vous perdez des morceaux de votre confiance en vous et de votre estime, et plus vous vous accrocherez aux suivants.

Attention, la dépendance affective et émotive, ça rend fou.

Et c’est une femme qui a bien failli tuer ses deux conjoints qui vous le dit : n’allez pas jusque-là.

Vous êtes assez adulte pour comprendre que vos comportements n’ont aucun bon sens : ils sont le symptôme d’un déséquilibre qui vient de votre enfance.

Ça se règle très vite ! Mais si vous refusez de considérer que vous n’allez pas bien, je vous promets qu’un jour, vous irez trop loin.

J’ai plusieurs clients qui se sont retrouvés en prison, des monsieur et madame tout le monde, polis, gentils, respectueux, qui ont perdu le contrôle.

À plat ventre sur le capot de la voiture de police, menottés, embarqués au poste, photo et prise d’empreintes, enfermés dans une cellule, en attendant de passer devant le juge, ils ont amèrement regretté.

Comme disait mon grand-père provençal (à lire avec l’accent du Midi) : « Ce n’est pas une fois que tu as fait dans ton pantalon, qu’il faut serrer les fesses ! ». Réagissez : récupérez votre dignité.

Pascale Piquet

Pascale Piquet en conférence à Paris, le 1er octobre 2012, à 20h00. Tous les détails ici.
Coaching à Paris, du 1er au 8 octobre 2012. (il reste 2 places) Tous les détails ici.

0 Partages

Quelles sont vos chances de récupérer votre ex ? Faites le quiz et obtenez la réponse en moins de 60 secondes :

Démarrez le quiz en cliquant ici !

Poursuivre avec un autre article ?

Comment reconquérir son ex

Récupérer son ex scorpion

Récupérer son ex scorpion, bonne idée ou challenge irréalisable ? Le scorpion est un caractère fort. Avec lui, pas de…
Comment reconquérir son ex

Comment dîner avec son ex ?

Personne ne sait vraiment ce que son ex fait, ou comment sa vie s’organise. La rupture amoureuse et le silence…

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test