Retrouvez nous sur YouTube

couple séparéLa séparation de couple est toujours une blessure qui prend du temps à cicatriser. Marcel Proust a écrit : « Il est vraiment rare qu’on se quitte bien, car si on était bien, on ne se quitterait pas. »

Mais comment surmonter une séparation, alors qu’on n’a pas réussi à rester ensemble ?

Si certains tournent la page au bout de quelques jours, d’autres ne parviennent pas à faire leur deuil amoureux plusieurs mois après. Et certaines procédures de divorce trainent même durant des années.

Est-il alors possible de se quitter sans se détester, voire en gardant de la tendresse et de l’amitié pour celui ou celle qui devient votre ex ?

Oui, une séparation amoureuse peut bien se passer. Tout dépend de la genèse et de la qualité du lien qui reliait le couple durant la vie commune. Et bien sûr aussi de la maturité et de la volonté de chacun d’apaiser les tensions.

1. Que faire en premier après la séparation ?

Il est d’abord important de préciser que lorsqu’un couple décide de se séparer, ce n’est pas forcément la première étape vers le divorce. La séparation peut être temporaire, le couple ayant besoin de faire un break pour se reconnecter.

C’est alors une période de pardon et d’engagement renouvelé. De nombreux couples se séparent dans l’espoir de sauver un mariage et cela fonctionne parfois. Après tout, le simple fait de prendre du recul par rapport à une situation douloureuse et antagoniste peut aider à faire la part des choses et repartir sur de bonnes bases.

Nouveau, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Cliquez ici pour vérifier si vous pouvez toujours reconquérir votre ex <<

Néanmoins, quand l’amour a disparu et que le couple est vraiment à l’agonie, certaines étapes sont à suivre et des démarches à effectuer pour vous préserver. Il est donc recommandé de se renseigner auprès d’un avocat en droit de la famille pour prendre les meilleures dispositions possible.

Séparez vos intérêts financiers et révoquez les procurations que vous auriez pu donner à votre conjoint. N’oubliez pas cependant que le couple reste solidaire des dettes contractées en commun tant que le divorce n’est pas prononcé. Protégez aussi vos biens matériels en faisant par exemple intervenir un huissier qui établira une liste des objets que vous possédez. Cela évitera tout risque de litige en cas de séparation conflictuelle.

2. Comment gérer une séparation de couple ?

Mon couple bat de l'aileQue le couple ait duré trois ans ou vingt ans, toute séparation est douloureuse. Différentes causes peuvent être à l’origine de la rupture amoureuse : trahison, infidélité, violence, ou encore tout simplement désamour.

Face à la souffrance d’être quitté, il peut être tentant de faire tomber l’autre de manière un peu sadique. Or il faut se garder de cette volonté de blesser l’autre pour se dégager du lien d’amour.

Bien sûr qu’il y a une déchirure, bien sûr que cela fait mal, car la séparation est vécue comme un abandon avec reviviscence d’une blessure narcissique archaïque. Mais il faut accepter de ne plus être aimé.

Surmonter la séparation est une épreuve d’humilité. Il faut être humble par rapport au fait de ne pas avoir pu rendre l’autre heureux. Il s’agit d’assumer sa part de responsabilité dans l’échec de la relation et d’accepter les reproches. Sans tomber pour autant dans un sentiment profond de culpabilité.

Une fin de vie commune est bien souvent à l’image du couple que l’on a été. Or c’est à travers le dialogue et l’autocritique que les choses peuvent bien se passer.

De même, quand le couple était dysfonctionnel, reconnaître qu’on s’est trompé sur l’autre et qu’on n’a pas su voir ce qui n’allait pas est important pour la reconstruction personnelle.

Car on ne peut évidemment pas combler tous les manques de l’autre ! Le psychologue Joseph Agostini explique sur l’antenne radio de RTL que « l’imaginaire principal du couple est qu’on se suffit l’un à l’autre ; or il y a quelque chose d’extrêmement dangereux dans cet état fusionnel ».

Pour bien gérer une séparation de couple, il faut donc savoir couper et parler vrai. Il peut être bon de se faire du mal en acceptant le fait qu’on ne s’aime plus et sortir des mirages de l’imaginaire. Se reconnaître en tant qu’individu autonome qui se suffit à lui-même est la clé de la guérison de la blessure d’abandon. Vous saurez que vous avez réussi quand vous serez capable de vous dire : « Nous n’étions plus compatibles et cela devait cesser. Nous nous sommes séparés pour poursuivre chacun notre vie dans une nouvelle direction. »

3. Comment surmonter une séparation douloureuse ?

Comment surmonter une séparation ?Cependant, il arrive parfois que le stress de la rupture et le chagrin d’amour prennent des proportions considérables. Il y a là un travail sur soi à faire, voire un travail thérapeutique avec un psychologue. En effet, quand on manque d’estime de soi et que la rupture ravive la blessure d’abandon, on est en proie à un tsunami émotionnel qui peut amener vers la dépression ou des idées suicidaires.

En règle générale, les psychologues disent que la première année est la plus difficile. Pendant cette période, vous êtes en proie à des sautes d’humeur, de la tristesse, des sentiments de perte et de colère. Vous passez en fait par les quatre étapes du deuil amoureux : déni, colère, tristesse et enfin acceptation.

Les recherches à ce sujet confirment ce schéma. Selon une étude de la psychologue Joan Kelly, du Center for Marital Transition près de San Francisco, les couples en rupture rapportent que les problèmes s’amenuisent considérablement à la fin de la première année. D’autres recherches de cette spécialiste des problèmes conjugaux indiquent que les conflits et la colère peuvent perdurer même après la séparation, mais si le no contact est pratiqué, la majeure partie des difficultés aura disparu au bout de deux ans.

4. Comment reprendre goût à la vie après une séparation?

reprendre goût à la vie après une ruptureAprès avoir quitté son conjoint, ou avoir été quitté, il arrive souvent que l’on ressente un véritable vide intérieur. Se retrouver face à soi-même n’est pas chose facile, même après des mois ou des années de vie conjugale compliquée.

Contre toute attente, alors qu’on devrait être soulagé d’avoir recouvré la liberté et de ne plus vivre dans des conflits permanents, on se retrouve perdu, apathique, au bord de la dépression.

Cela s’explique par le fait que notre cerveau avait pris l’habitude de s’ajuster à l’autre. Si les derniers temps étaient lourds et difficiles à porter dans cette période qu’on appelle le divorce silencieux, vous vous êtes sans doute accoutumé à surveiller les humeurs, décrypter les gestes et les paroles de l’autre. Vous étiez tendu, stressé, triste ou en colère.

Toutes ces émotions et ces comportements sont des connexions neuronales fermement ancrées dans le cerveau. Et quand bien même l’objet de ces tourments n’est plus là, les mécanismes du cerveau restent et tournent à vide. D’où le sentiment de vide intérieur !

Reconstruire sa vie après une séparation en redéfinissant ses objectifs

Ce sentiment de vide n’est rien d’autre qu’une émotion et non un fait objectif. On peut alors chercher à le combler par des sucreries, l’abus d’alcool ou de tabac, ou une relation rebond.

Mais aller chercher la solution à l’extérieur de soi n’est pas la meilleure idée. La première étape de la reconstruction est d’accepter que ce vide soit normal et qu’il soit indispensable de le ressentir.

Ensuite, il faut identifier quelles sont les actions qui vont permettre d’aller mieux et de se créer une nouvelle vie : décider de reprendre des études, d’entamer une reconversion professionnelle, de préparer son déménagement, etc. Et pour cela, il faut se fixer des objectifs et savoir quels sont les émotions et les comportements qui vont permettre d’y parvenir.

Identifier les pensées qui vous portent vers vos nouveaux objectifs et adopter des attitudes bienveillantes vis-à-vis de vous-même est la clé de la réussite. Cela permet de redéfinir l’environnement mental et émotionnel propice à la reconstruction personnelle.

Bien sûr, il ne faut pas se décourager et toujours persévérer. C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Petit à petit, le cerveau remarque que cela fonctionne et prend de nouvelles décisions. Les sentiments de vide et de désespoir s’estompent à mesure que vous remplissez votre vie de ce qui vous plaît.

Vous redéfinissez votre identité et votre vie de célibataire en vous respectant. Le cercle vertueux est enclenché.

5. Comment gérer une séparation de couple avec un bébé ?

Gerer une séparation avec BebeVotre copain vous a quitté, alors que vous venez de vous rendre compte que vous étiez enceinte. Pour vous éviter de tout supporter seule, la meilleure perspective est de lui annoncer votre grossesse.

En revanche, ne vous attendez pas à ce que votre relation reprenne là où elle s’est arrêtée, juste parce que vous attendez un enfant. Ce genre de chantage ne vous apportera nullement le bonheur dans votre future famille.

Aussi, si vous décidez de poursuivre votre grossesse, vous serez amenée à vivre séparément et à vous partager la garde de votre futur enfant.

Rassurez-vous, si vous ne vous entendez vraiment plus, il vaut mieux pour vous et votre enfant qu’il en soit ainsi. Un enfant qui vit avec des parents qui ne s’aiment plus souffre davantage que lorsque ses parents sont séparés.

Nouveau, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Cliquez ici pour vérifier si vous pouvez toujours reconquérir votre ex <<

Néanmoins, faites attention aux souvenirs que lui raconterez plus tard. Vous serez touchée de voir combien il sera heureux et rassuré de savoir que vous avez été amoureuse et qu’il a été désiré et aimé même avant sa naissance !

Épargnez-lui vos ressentiments et les mauvais souvenirs de votre ex ! Il y va de son équilibre affectif.

Doit-on parler de la séparation avec un bébé ?

Françoise Dolto, pédiatre et psychanalyste, explique dans un entretien au journal l’Express que « le bébé comprend que quelqu’un veut lui communiquer une chose essentielle à sa vie. » On ne sait pas exactement comment, mais il est clair qu’il comprend. En tout cas, il est capable de lire sur le visage de sa mère les émotions comme la tristesse ou encore la colère. Il est donc important de mettre des mots sur ce que vous vivez pour qu’il ne se sente pas responsable de votre mal-être.

Si la séparation a lieu après sa naissance, il va aussi remarquer l’absence de son père. Il faut lui expliquer simplement et calmement que son père est parti, mais que tout va bien se passer pour lui. Cela le rassurera. L’enfant est une véritable éponge émotionnelle et a tendance à se sentir coupable dans des situations négatives. Il faut donc absolument lui expliquer qu’il n’y est pour rien. Françoise Dolto disait aussi « Je sais qu’il ne comprend pas tout ce que je lui dis, mais je suis sûre qu’il en fait quelque chose, car il n’est plus le même après. »

Devenir un couple parental

Pour permettre à votre enfant de bien grandir et de s’épanouir, il a besoin que vous l’aidiez à construire sa sécurité intérieure en vous entendant avec votre ex au sujet du mode de garde et de son éducation.

Il s’agit ici de bien faire la différence entre le couple conjugal et le couple parental. L’amour qui vous unissait, l’homme et la femme, n’existe plus, mais vous restez les parents de votre enfant.

Le risque est de transposer sur l’enfant la querelle entre les adultes et de dénigrer l’autre parent. « Ton père est parti, c’est un salaud. » L’enfant se retrouve alors dans une situation préjudiciable à son bon développement, où il doit se rallier au « bon parent » contre le « mauvais ».

Évidemment, toutes les situations sont possibles. Il arrive par exemple que le père parte sans laisser d’adresse, soit vraiment défaillant ou se sente incapable de s’occuper de son enfant. Dans ce cas, vous ferez de votre mieux et votre enfant le comprendra très bien.

6. Quelques conseils pratiques pour mieux rebondir après une séparation

Qu’elle soit ou non subie, la séparation de couple met fin à une histoire, des espoirs et des rêves.

La douleur vous fait souvent penser que vous ne vous relèverez plus, que vous avez à jamais perdu votre joie de vivre et que vous ne trouverez plus personne à aimer et en qui faire confiance.

Mais rassurez-vous, il est possible de tourner la page et d’avoir une vie heureuse après.

 Exprimez vos émotions

N’ayez pas peur d’extérioriser votre douleur. Pleurer est une soupape qui va vous permettre d’évacuer votre tristesse. Le chagrin et la souffrance sont naturels et vous n’avez pas à vous sentir obligé de montrer que tout va bien. Bien au contraire !

Les premiers jours sont toujours les plus difficiles, mais vous finirez par arrêter de pleurer.

La parole est aussi extrêmement libératrice. Garder en soi cette douleur ne vous rendra que plus malade, alors parlez-en à une oreille attentive et discrète. Vos meilleurs amis ne vous jugeront pas, n’ayez pas peur de vous exprimer : plaignez-vous, criez et laissez sortir tout ce que vous avez sur le cœur. Ils comprendront votre réaction, même si vous ressassez les mêmes choses et que vos paroles ne riment à rien.

Sinon, vous pouvez également en parler anonymement sur le forum de discussion de JRME ou sur une ligne d’écoute telle que SOS Amitié.

Vous pouvez également discuter avec un conseiller conjugal et familial qui saura parfaitement vous orienter, que vous soyez ou non mariés.

Et si la douleur est trop vive et vous étouffe, ne soyez pas gêné par l’idée de consulter un psychologue qui vous aidera mieux que personne à traverser cette période.

Rangez vos souvenirs

Les souvenirs heureux que vous avez partagés remonteront à la surface et vous feront pleurer à chaque fois que vous croiserez un couple, verrez un endroit ou un objet qui vous évoquera votre ex.

C’est une étape inévitable de la séparation de couple. Elle nécessite pourtant d’être surmontée si vous souhaitez tourner la page.

Pour fuir vos souvenirs, vous devez commencer par vous débarrasser de tout ce qui vous rappelle votre ex (les cadeaux, les vêtements et même les draps de lit) ; ne jetez pas tout, mais cachez-les pour voir ensuite ce que vous en ferez une fois que vous serez complètement détaché émotionnellement de votre ex.

Des changements d’habitude de vie sont même parfois nécessaires : modifier son emploi du temps ou ses rituels quotidiens. Faites le grand ménage dans votre vie en changeant le décor de la maison, de type de sport, de loisirs, etc.

Évitez également de croiser trop souvent vos amis communs si les voir est trop dur pour vous.

Dans tous les cas, abstenez-vous de nourrir la douleur, car si vous vous attachez à la souffrance, vous allez finir par en faire votre mode de vie.

Pratiquez le no contact

Juste après la séparation, vous avez naturellement envie de revoir votre ex. Mais sachez que cela ne fera qu’empirer les choses.

N’essayez pas de le croiser « par hasard » ou de l’appeler « par erreur ».

Fuyez à tout prix ce genre d’attitude, car cela vous fera souffrir inutilement.

En agissant de la sorte, vous allez finir par analyser son comportement et tous ses gestes : « Pourquoi n’a-t-il pas l’air triste ? », « Je n’arrive pas à croire qu’il continue à vivre sa vie comme si de rien n’était ! », « Il m’a déjà remplacée ! », etc.

Certains anciens amants essaieront de recoucher ensemble pour voir si ça colle encore entre eux.

Oubliez cette idée tout de suite, car si l’amour n’est plus présent chez l’un, le sexe ne le fera pas revenir. Pire, faire l’amour après une séparation de couple fera baisser votre estime de vous-même.

Arrêtez de vous faire du mal et pensez d’abord à vous et à votre reconstruction.

Débarrassez-vous totalement de votre ex et de tout ce qui constituait votre relation et vous serez assuré de ne plus avoir le regard dirigé en arrière.

Et si l’envie de parler à votre ex vous démange, que ce soit d’amour, de déception ou de haine, notez les messages que vous souhaitez lui envoyer dans une sorte de journal intime au lieu de vous adresser à lui directement.

Libre à vous, par la suite, de les garder ou de les brûler quand vous irez mieux.

Faites le bilan de votre ancienne relation

Tout ce que vous avez fait jusqu’à maintenant était de ressentir pleinement vos émotions. Après quelques jours ou même quelques mois de totale déprime, vous allez devenir plus rationnel et moins déboussolé.

Surtout, vous allez pouvoir analyser clairement les raisons de l’échec du couple, telles que vos erreurs et celles de votre ex, les problèmes que vous avez eus et qui se sont accumulés, les frustrations que vous avez vécues, les non-dits, etc.

Cela vous permettra de mieux comprendre la décision de partir de votre ex et vous aidera dans le futur à retrouver l’amour dans un couple qui dure. Peut-être tenterez-vous de récupérer votre ex, si lui aussi y est disposé ?

7. Prochaine étape : refaire sa vie après une séparation

Vous avez beau voir des couples séparés qui ont refait leur vie, au stade où vous en êtes, vous vous dites sûrement que cela n’est pas pour vous. Vous vous imaginez que vous n’allez plus jamais recouvrer la joie de vivre, que vous venez de perdre plusieurs années de votre vie et que plus jamais vous n’aimerez autant une autre personne.

Ne vous inquiétez pas, c’est normal de penser cela.

Oui, vous allez devoir repartir de zéro. Mais ne vous pressez pas… Donnez-vous d’abord le temps de faire le deuil de votre ancienne vie avant d’en construire une autre. Cela vous prendra peut-être 6 mois, un an ou 5 ans. Mais un jour, lorsque votre cœur et votre esprit seront prêts, vous allez pouvoir aller de l’avant.

Pour vous aider, rappelez-vous que la roue tourne. La vie continue et vous réserve de merveilleuses surprises.

Si vous avez des enfants, vous verrez qu’une famille recomposée peut aussi être une belle aventure. Ce n’est pas parce que vous êtes parent solo que plus personne ne s’intéressera à vous. Au contraire, cela prouve que vous avez le sens des responsabilités et que vous êtes mature.

Vous pensez qu’il est inutile de chercher l’amour à 60 ans ou plus ?

Vous avez encore 30 ou 40 ans devant vous, vous n’allez quand même pas les vivre seul. Beaucoup de seniors se remarient et vivent plus heureux qu’avant leur divorce. L’important est que le temps qui passe ne vous bloque pas. Il n’y a pas d’âge pour aimer.

Apprenez d’abord à vous redécouvrir, devenez une nouvelle personne avec de belles ambitions, des objectifs motivants et de doux rêves. Demandez-vous ce que vous attendez de la vie, d’une relation et de vous-même. Si vous savez ce que vous voulez, vous serez beaucoup plus confiant dans votre quête d’une nouvelle vie.

Ne soyez pas apeuré par l’inconnu, vous êtes le seul maître de votre destin. Si vous souhaitez réussir votre vie, motivez-vous et foncez vers le bonheur.

La séparation de couple n’est jamais une étape facile. Mais faites attention à ne pas tomber dans ces pièges que sont l’apitoiement et le refus de se relever. Pour pouvoir guérir, vous devez laisser faire le temps.

L’amour reviendra vers vous au moment où vous ne vous y attendrez même pas, et rappelez-vous que l’amour guérit tout.

Antoine Peytavin