Le Lâcher-Prise : Votre Bouée de sauvetage Post Rupture Amoureuse !

Bienvenue sur JeRecupereMonEx.com site N°1 sur la rupture amoureuse au monde (Le Times). Par Antoine Peytavin.
1- Si tu es nouveau, vérifie si tu as une chance de récupérer ton ex (test gratuit, clique ici).
2- Fais-toi appeler maintenant par un coach pour reconquérir ton ex au plus vite :

lacher-prise rupture amoureuseLe premier réflexe, suite à une rupture amoureuse, est bien souvent de tout faire pour retenir l’être aimé : pleurer, supplier, argumenter et autres « interdits » en tout genre. En général, un constat s’impose : plus vous tentez d’aller contre l’éloignement décidé par votre ex, plus vous prenez le risque de l’éloigner pour de bon. La meilleure chose à faire pour rebondir est donc de ne pas lutter contre le cours des événements et de « lâcher-prise » sur votre obsession (certes légitime) de maintenir le lien avec votre ex. Focus sur le lâcher prise en amour, sa complexité et ses bienfaits !

1 – Qu’est-ce que le « lâcher-prise » ?

Lacher-prise dans une relation amoureuse

« Lâcher-prise » ne veut pas dire renoncer définitivement à l’idée de reconquérir son ex. Voyez le plus comme des points de suspension à votre histoire, ou une parenthèse, plutôt que comme un point final. Il s’agit pour vous d’accepter que, pour l’heure, votre ex ne fasse plus partie du décor et que vous ne pouvez pas changer cet état de fait. C’est dur à accepter, mais on ne peut pas tout maîtriser. Alors plutôt que de dépenser en vain votre énergie à convaincre votre ex qu’il/elle commet l’erreur de sa vie (croyez-moi, si c’est le cas, il/elle finira par s’en rendre compte par lui/elle-même, sans votre intervention), mettez cette énergie à profit pour vous recentrer sur la seule évolution dont vous avez l’entière maîtrise : la vôtre !

lâcher prise en amour

Comment lâcher prise dans la vie ?

Pour illustrer le lâcher-prise, imaginons que la vie soit un cours d’eau. Vous naviguiez peut-être sereinement aux côtés de votre moitié lorsque la rupture est brutalement venue renverser votre petite embarcation. Vous voilà à l’eau, en plein tumulte. Dans un premier temps, pris de panique, vous vous débattez en nageant à contre-courant. Bien vite, vous constatez que vous êtes en train de vous fatiguer pour rien et que, malgré vos efforts, vous faites du sur-place. Vous finissez par comprendre que la meilleure solution qui s’offre à vous, face à cette mésaventure, est de vous laisser porter par le courant. Vous lâchez donc prise et décidez de faire confiance au mouvement de l’eau qui vous permettra de regagner la rive… Et qui sait : sur le rivage, vous retrouverez peut-être celui ou celle que vous pensiez avoir perdu(e) lors du naufrage !

2 – Comment favoriser le lâcher-prise en amour ?

Conseils  pour apprendre à lâcher prise en amour

Hélas, il n’existe pas de recette « miracle » pour réussir à lâcher prise. En revanche, quelques petits conseils (parmi tant d’autres) pourront vous y aider :

– Soyez attentifs à vos émotions (vous pouvez notamment les coucher sur le papier). Le fait d’observer ce qu’il se passe en vous va vous permettre de redonner priorité à votre propre univers et au moment présent.

– Tentez d’apprivoiser et de relativiser vos craintes. Le silence de votre ex, par exemple, ne veut pas forcément dire qu’il/elle vous oublie. Il/elle a peut-être simplement besoin de prendre du recul pour réfléchir à la situation…

– Veillez à vous occuper le plus possible. Même si vous vous faites violence au début, vous verrez que, peu à peu, vous reprendrez confiance en vous et retrouverez plaisir à faire des choses pour vous… exclusivement pour vous ! Vos activités (sport, voyage, sorties etc.) vous permettront de prendre du recul par rapport à la rupture amoureuse, et de lâcher prise sur vos souffrances qui s’atténueront de jour en jour.

– Plutôt que de sombrer dans le pessimisme et de vous dévaloriser en vous répétant que vous n’y arriverez pas, que nos conseils sont au-dessus de vos forces (si c’était humainement impossible, on ne vous le suggérerait pas !), pensez POSITIF ! Croyez en vous (parce que nous, on y croit !). Partez du principe que vous finirez par dépasser cette épreuve. Le fait de s’auto-convaincre que les choses évolueront favorablement diminue dans le présent les angoisses, et favorise pour le futur une issue positive.

– En cas de grandes difficultés à lâcher prise, vous pouvez utilement consulter un psychothérapeute pour comprendre ce qui en vous fait « blocage ».

lâcher prise relation

Lâcher prise face à un amour impossible

L’amour impossible est douloureux et obsédant. Lorsque aucune solution n’existe, il faut alors se forcer à aller de l’avant et à revoir tous ses objectifs. Le lâcher prise en amour est parfois comparable à un deuil, pour continuer à vivre sereinement, il est primordial de se recentrer sur soi et de relativiser la situation. Seul le temps pourra vous aider à lâcher prise dans cette relation.

Psychologie du lâcher-prise

Pour lâcher prise, il faut d’abord savoir ce que l’on tient. En psychologie, le lâcher-prise revient au fait de se laisser aller, à mettre son égo et ses obsessions de côté afin d’accepter la situation et l’autre tels qu’ils sont. Celles et ceux qui ne réussissent pas à lâcher-prise ont généralement tendance à vouloir tout contrôler, à commencer par leurs propres émotions. Malheureusement, les sentiments et les émotions ne se contrôlent pas toujours, il est en revanche possible d’apprendre doucement à lâcher-prise en travaillant son développement personnel.

Comment lâcher-prise après une rupture ?

La rupture génère des doutes et une multitude de remises en question : « et si j’avais agi comme ci ou comme ça, peut-être que nous serions encore ensemble », « j’aurais dû… », etc. Si se remettre en question permet de se renouveler et d’évoluer, il est en revanche contre-productif de pratiquer l’auto-flagellation et de s’auto-culpabiliser. Si vous ruminez jour et nuit et que vous n’arrivez pas à lâcher-prise après une rupture amoureuse, je vous conseille vivement de consulter un professionnel afin de retrouver rapidement votre sourire et votre sérénité.

Comment lâcher-prise avec un homme qu’on a aimé et qui ne veut absolument plus revenir ?

Nous conseillons à l’anonyme qui nous a envoyé cette question l’article comment oublier son ex.

lâcher prise psychologie

3 – Les effets positifs du lâcher-prise

Ça y est, vous avez finalement réussi à lâcher prise ? Vous pensez toujours à votre ex mais de façon moins obsédante. La souffrance liée à son départ s’est atténuée. Vous avez repris votre vie en main et vous êtes recentré(e) sur vous. Bravo ! Ce changement d’attitude pourrait bien avoir un impact positif sur votre ex et le/la pousser à réagir. Il/elle vous prenait peut-être pour acquis : vous lui prouvez ainsi que tel n’était pas le cas. Vous retrouvez à ses yeux une part de mystère, et donc une force d’attraction… C’est la fameuse « théorie de l’élastique » ou le « fuis-moi, je te suis… ».

Et si malheureusement, votre ex ne revenait pas, vous avez désormais le recul nécessaire pour accepter plus sereinement la situation et poursuivre votre route, plus confiant(e) que jamais. Preuve est faite que vous possédiez assez de ressources intérieures pour rebondir sur les aléas de la vie, avec ou sans votre ex ! Tels des alchimistes qui transmutent le plomb en or, vous avez transformé votre souffrance en apprentissage. C’est le plus beau cadeau que vous pouviez vous faire !

Commentaires

    Oups, pardonnez-moi, j’ai ripé: « afin d’amorcer avec lui »…

    Ps: « Déterminée », vous pourrez utilement lire un article à paraître prochainement sur la « communication non violente » où j’aborde justement, pour exemple, un courrier à adresser à son ex-partenaire afin amorcer avec lui un échange sur la rupture…

    Bonjour « Déterminée » (pseudo qui en dit long sur votre combattivité: bravo!),

    Il semblerait, à vous lire, que vous ayez mis toutes les chances de votre côté pour lâcher prise… Néanmoins, le véritable lâcher-prise est censé s’accompagner aussi d’une sorte de libération « émotionnelle » or c’est sur ce point, à mon avis, que les choses « bloquent » dans votre cas. Vous avez bien fait et pouvez vous féliciter d’avoir su appliquer un SR et de vous être investie dans vos projets,vos sorties etc. C’était la meilleure attitude à avoir. Malgré tout, vous avez ce sentiment persistant de ne pas vraiment avancer parce, je pense, que vous avez dû refouler certaines émotions liées à cette rupture (l’orgueil protège sur le coup mais à long terme, il peut aussi créer des « blocages » émotionnels) … Il me semble nécessaire, pour vous libérer de ce poids, d’entamer un échange avec votre ex-partenaire sur les raisons de son départ et de faire une sorte de bilan de votre relation… Ce n’est à ce prix, je crois, que vous pourrez vraiment reprendre votre route. Il est normal que vous ayez ce sentiment de vivre un jour après l’autre, sans trop savoir où vous allez puisque beaucoup de choses sont restées en suspens entre votre ex et vous. La communication libère… Difficile de vraiment faire son deuil amoureux ou de repartir sur de nouvelles bases avec son ex, sans que vous ayez pu échanger autour de la rupture. Il faudra bien que l’un de vous fasse le premier pas pour amorcer le dialogue… Peu importe l’ego, dans ce cas: l’essentiel, c’est votre bien-être. De plus, amorcer un dialogue avec votre ex ne me semble pas être de nature à mettre à mal votre ego mais, au contraire, à l’affirmer…

    Bon courage.

    Bonjour,

    Avant même de connaître ce site, j’en ai appliqué certaines règles (le Sr entre autres) simplement par orgueil je pense.
    Quand mon mari m’a quittée en Mai 2012 après 22 ans et 3 enfants, j’ai bien pensé que ma vie était finie.
    Je ne l’ai plus contacté (sauf problèmes pratiques pour les enfants). Ca n’a pas changé grand chose : il n’a jamais manifesté d’intention de revenir même s’il n’était soi-disant parti que pour faire le point et moi, j’ai toujours la sensation de n’avoir plus rien devant moi.
    Lâcher prise OK, je sors, je vois mes amis, je travaille, j’ai même des projets mais j’ai l’impression de vivre un jour après l’autre, de mettre un pied devant l’autre mais pas vraiment de marcher pour aller quelque part…

    Bonjour Fabienne,

    Ravie que la lecture de nos articles puisse vous aider à relativiser… Ne vous reprochez pas de ne pas avoir lu ces conseils avant et d’avoir commis certaines erreurs lors de votre rupture… Félicitez-vous plutôt d’avoir appris de vos erreurs et portez un regard bienveillant sur les faiblesses que vous avez pu avoir par le passé… On n’est jamais fier d’avoir adopté des comportements parfois un peu excessifs mais cela ne signifie pas que vous en avez perdu votre dignité ni que vous vous êtes totalement dévalorisée aux yeux de votre ex. Souvent, on transfère sur autrui les pensées négatives que l’on a sur soi-même : face à nos erreurs, on a tendance à se sentir moins digne et du coup, on pense que l’autre nous considère comme ayant peu de valeur. Sauf qu’il faut garder à l’esprit que c’est ici notre « critique intérieur » qui est à l’œuvre et que ce que l’on pense de nous-même ne reflète pas forcément ce que l’autre pense de nous ni même ce que nous sommes fondamentalement…

    En tout état de cause, vous restez fondamentalement digne en reconnaissant vos erreurs et puisqu’on ne peut pas changer le passé, mieux vaut se concentrer sur le moment présent et sur l’avenir…

    Bon courage à vous.

    Je conçois bien que nos conseils ne sont pas toujours faciles à suivre… Mais même sans réussir à les appliquer à la lettre, le simple fait de les lire et de les assimiler aide déjà, je pense, à relativiser un peu le drame personnel que vous traversez. Il ne faut pas vous en vouloir ou vous dévaloriser si vous n’arrivez pas, dans l’immédiat, à mettre tous ces conseils en application… Avec le temps et l’expérience, cela viendra.

    Comme tu le dis si bien, Helo, la « peur » de perdre l’autre est un frein au lâcher-prise. On a ce sentiment que si l’on s’efforce à se détacher, l’autre, dans le même mouvement, va se détacher lui aussi… Cette vision n’est que le fruit de votre peur et ne correspond en rien à une règle arithmétique. Dans les faits, du reste, l’on constate souvent que les choses se passent différemment : beaucoup voient leur ex revenir précisément au moment où ils commençaient à lâcher-prise…
    Cette épreuve, bien qu’extrêmement douloureuse, est une merveilleuse opportunité pour en apprendre davantage sur vous-même, ce qui, à terme, vous permettra aussi de mieux comprendre la psychologie des autres. Faites votre possible (et je vous sens en bonne voie pour cela) pour vous recentrer sur votre propre psychologie et votre seul bien-être. Je vous assure que, même si ce changement d’optique vous coûte au début, tout le reste se fera plus facilement ensuite.
    Encore bon courage.

    bonsoir,

    je viens de lire votre article et c’est bien dommage de ne pas l’avoir lu avant ma rupture pour éviter les erreurs que l’on fait lors de la rupture.
    cela fait aujourd’hui 10 mois que mon compagnon m’a quitté de manière brutale sans explication et je n’ai pas respecté de SR au début, bien au contraire, j’ai supplié, pleuré, bref, j’ai perdu ma dignité et 3 mois après notre rupture, j’ai adressé un mail presque d’insultes de m’avoir quitté sans explication puis je suis passée au SR jusqu’à noel où un texto de sa part pour me souhaiter bonnes fêtes m’a fait exploser de colère.

    je me rends compte qu’avec le temps et beaucoup de lecture de vos articles, on relativise beaucoup et avec du recul, je regrette mon comportement, car tout passe et même si mon ex devait revenir, il y a une perte de confiance de dignité et de respect de soi même ce qui empêche éventuellement un possible retour.

    aussi, pour toutes les femmes qui ont envie de hurler, de pleurer, ne le faites pas, plus vous garder votre dignité, plus vous vous rendez forte et déterminée et effectivement si un retour de votre ex était possible, vous n’auriez pas de recul d’avoir perdu votre dignité.. dans tous les cas, avec le temps tout passe ..il faut rester positive, c’est peut être un mal pour un bien car on apprend aussi beaucoup sur soi – même

    courage à tous et à toutes

    D’abord, merci beaucoup pour votre réponse ! Je prends bien en compte vos conseils, il n’est pas simple de les appliquer parce que la peur de devenir « celui qui rejette » et d’éloigner ainsi son ex et ses chances est toujours présente, même si on veut bien faire pour nous, on veut aussi plus ou moins consciemment ne pas « mal faire » pour l’autre.
    En gros, quand on fait son deuil (ou qu’on met tout en oeuvre pour le faire) on a peur de pousser l’autre à le faire aussi (alors qu’on espère l’inverse au fond de soi) comme si notre deuil et le sien étaient liés et évoluaient de façon réciproque et dépendante, comme un couple qu’on a été en fait..
    Ah les relations, comprendre sa propre psychologie n’est déjà pas simple alors essayer de comprendre celle des autres c’est cornélien !

    Bonjour « Helo »,

    Je dirais que s’il est un point positif dans la situation que tu exposes, c’est que ton ex, bien que perdue, semble être sensible à tes réactions et au fait de ne plus être dans tes contacts FB. Ceci-dit, je ne saurais que trop te conseiller de rester dans cette ligne de conduite et d’éviter les ajouts/suppressions successifs qui pourraient te faire passer pour une girouette aux yeux de ton ex. Prouve-lui, en maintenant désormais ta position, que cette suppression n’est pas signe de puérilité, qu’il ne s’agit pas de l’atteindre dans son ego mais simplement de tirer conséquence de sa décision de rompre, en tournant toi-même la page. Cela aura pour conséquence de la mettre face à ses responsabilités et de, peut-être, l’amener à repenser sa décision. Elle a décidé de te quitter: elle doit assumer ce qui en découle, à savoir la rupture du lien qui vous unissait. De plus, pour ton bien-être personnel, je trouve préférable de ne plus avoir accès à la page FB de ton ex. Cela évitera que tu ne sois tenté de l’espionner et de te faire inutilement du mal en interprétant les publications ou les comm’ qu’elle laisse sur sa page. De façon générale, je pense que le fait de maintenir ce type de lien virtuel avec son ex est un frein au lâcher-prise et ne fait qu’entretenir une situation pesante d’un point de vue émotionnel. S’il est désagréable, au début, de ne plus rien savoir de la vie de son ex, on finit par s’y habituer et par le vivre avec plus de détachement… C’est donc un mal pour un bien, à mon sens. Courage!

    Merci purplehand,
    en effet, je trouve ça davantage puéril de jouer aux espions :) et puis comme je veux pas essayer de la rendre jalouse et que je préfère rester moi même sans me sentir obligé de mener une vie de ouf pour me ou lui prouver quoi que ce soit, j’aurais pas posté grand chose (meme une future relation, je serais resté discret) !
    Merci d’avoir répondu :)

    c’est positif, et encore + du fait qu’elle est réagit, finalement elle ne peut pas t’espionner non plus… en revanche cela aurait pu jouer à ton avantage en affichant avec détachement tes sorties, tes photos, en rajoutant des nouvelles rencontres en amis, ect…
    mais FB reste un peu dangereux pour les relations.
    C’est normal que tu sois touché par le mot puéril, ce qu’elle pense de toi t’importes encore beaucoup mais c’est ce que tu répondes à tes besoins qui importent vraiment!
    Et si cela se reproduit tu pourras toujours lui dire un truc du genre: merci pour ton avis mais je ne te l’ai pas demandé, je respecte le fait que tu sois perdue, à toi de respecter le fait que moi j’ai besoin d’avancer.

    Salut ! J’aime beaucoup vos articles, ils m’aident vraiment ! J’ai une petite question, par rapport à ma situation…Mon ex a mis fin à notre relation parce qu’elle « ne savait plu ou elle en était » et « avait besoin de temps ». Depuis silence radio (on s’était dit qu’on se reverrait, mais je ne vais certainement pas la relancer) de deux semaines et je l’ai supprimée de facebook (je voulais pas l’espionner pathétiquement) pour la deuxième fois, je l’avais fait à chaud juste apres la rupture, elle m’avait rajouté et j’avais accepté. Hier donc elle m’écrit et me demande pourquoi je la supprime sans arrêt, je lui réponds que c’est pour tourner la page et que c’est pas contre elle, elle me renvoie qu’elle trouve ça un peu puéril. Je constate que j’ai perdu des points malgré moi, et passé pour un immature. Me serai-je discrédité à ses yeux? Ou est ce positif? Merci beaucoup pour votre temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *