Quand une rupture amoureuse déchire la famille

Bienvenue sur JeRecupereMonEx.com site N°1 sur la rupture amoureuse au monde (Le Times). Par Antoine Peytavin.
1- Si tu es nouveau, vérifie si tu as une chance de récupérer ton ex (test gratuit, clique ici).
2- Fais-toi appeler maintenant par un coach pour reconquérir ton ex au plus vite :

rupture amoureuse familleLorsqu’il y a des enfants, la séparation des parents peut se transformer en une véritable guerre familiale. D’abord, parce que la présence des enfants oblige les parents à continuer à se voir, ce qui augmente les tensions. Ensuite, parce que les enfants sont souvent utilisés soit comme défouloir, soit comme moyen pour blesser ou pour manipuler l’autre. Cela peut endommager gravement les relations familiales, parfois au point où une fois adulte, l’enfant rompt avec l’un de ses parents. Voici 10 conseils pour éviter de déchirer votre famille à vie au moment de la rupture.

1. Réglez vos désaccords hors de la présence des enfants

Si vous argumentez en présence des enfants, et à plus forte raison si vous vous engueulez, implicitement vous êtes en train de leur demander de choisir un camp, ce qui est douloureux pour eux/elles. Par ailleurs, vous sapez votre propre autorité en ne présentant pas un front uni. Le mieux est de prévoir des moments exprès pour discuter des questions à régler, et ne pas les sortir en dehors de ce contexte.

2. Traitez votre ex avec respect devant vos enfants

Vous devriez traiter votre ex avec respect dans tous les cas, bien sûr ! Mais c’est essentiel de ne pas ternir son image devant les enfants car, encore une fois, vous les faites juges et vous les forcez à prendre part au conflit. Au lieu de dire « ton père est un crétin », vous pourriez dire par exemple « je suis très en colère contre ton père car je ne suis pas d’accord avec son point de vue », c’est sincère mais pas irrespectueux.

3. Dites la vérité à vos enfants… autant que possible

Rien ne sert de prétendre que tout va bien entre votre ex et vous, les enfants sentent parfaitement quand les parents sont en conflit et si vous le niez, ils/elles pourraient se faire plein d’idées, comme par exemple : « papa ne me dit pas ce qui se passe parce que c’est de ma faute ». Il vaut mieux être sincères, leur expliquer la situation autant que possible, d’une manière rassurante. Par exemple, « papa et maman ne sont pas d’accord, ça arrive parfois entre adultes tout comme ça t’arrive avec tes camarades à l’école, mais ce n’est pas de ta faute ».

4. Gardez le calme devant vos enfants

Quand vous devenez agressif(ve) ou violent(e) en présence de vos enfants, soit à leur encontre soit à celle de votre ex, vous leur faites peur. Vous êtes (avec votre ex) l’adulte, celui ou celle qui sait comment résoudre les problèmes, et si vous vous mettez à crier vous passerez soit pour le/la méchant(e), soit pour une personne impuissante devant la situation. Vous voulez que vos enfants se sentent en sécurité ? Maîtrisez-vous.

5. Prévoyez des activités de défoulement

C’est difficile de rester calme et de traiter l’autre avec respect lorsque la tension est à son point de rupture, que vous n’en pouvez plus et que des questions qui vous tiennent à cœur sont évoquées. Essayez de ne pas en arriver là. Défoulez-vous régulièrement en faisant du sport (punching-ball…) et en canalisant vos énergies dans un but productif (travail…), cela vous évitera de péter un câble avec votre ex.

6. Cultivez des sources de bien-être

De même, cela vous permettra de mieux assumer le stress et les tensions liées à la séparation. Essayez de vous appuyer sur vos enfants non pas comme des allié(e)s face à votre ex, mais comme des sources de joie qui vous redonnent le sourire. Toute autre chose (hobbies, déco, prendre soin des plantes…) qui vous détend est bonne aussi.

7. Faites un silence radio

Voyez si vous pouvez passer un temps sans voir votre ex, cela devrait faire diminuer les tensions. Vous ou votre ex pourriez peut-être emmener vos enfants en voyage pendant plusieurs semaines (décidez-en avec votre ex, il ne s’agit pas de les kidnapper). Si vous aviez l’intention de leur faire faire le tour des capitales européennes ou le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, c’est le moment. Pendant ce temps, l’autre pourra se ressourcer.

8. Prenez mûrement vos décisions

Lorsque vous devez traiter une question importante avec votre ex, telle que la garde des enfants, ne décidez pas à chaud et en fonction de vos émotions. Écoutez ce que votre ex a à dire, puis réfléchissez-y pendant quelques semaines. Ça vaut le coup quand cette décision va vous affecter pendant des années.

9. Ayez recours à un(e) arbitre

Votre ex et vous devriez trouver une personne en qui vous ayez tou(te)s deux confiance pour jouer le rôle d’arbitre dans vos désaccords. Ce peut être un(e) thérapeute conjugal(e), un(e) de nos coachs, ou un(e) ami(e) qui soit capable de rester neutre. Le fait d’avoir un point de vue extérieur accepté par tou(te)s les deux vous aidera à ne pas vous braquer sur vos positions.

10. Réglez les conflits avec le minimum d’énergie

Vous avez besoin de votre énergie pour aller de l’avant, essayez de ne pas l’épuiser en conflits. Ne faites pas la guerre à votre ex sur des questions secondaires, et si vous êtes en désaccord absolu sur une question importante, décidez à pile ou face, ce sera plus productif que de vous disputer sans arriver à un compromis.

J’espère que ces conseils vous seront utiles. Bon courage !

Anahí Castro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *