Comment éviter les troubles alimentaires liés à la rupture ?

Par Antoine Peytavin

Les ruptures amoureuses sont souvent à l’origine d’un laisser-aller physique et mental.

La déprime et le manque d’énergie, le fait d’avoir la tête ailleurs ou encore un désir plus ou moins conscient de vous punir pour cet « échec » peuvent vous amener à négliger des aspects essentiels de votre santé.

Du sommeil à l’alimentation, des crises d’angoisse à l’hygiène défaillante, les troubles de santé liés à la rupture sont nombreux.

Dans cet article nous allons voir comment prévenir les troubles liés à l’alimentation.

La prise de poids

Le premier risque alimentaire lié à la rupture est la prise de poids.

Celle-ci survient lorsque l’alimentation est excessive ou déséquilibrée.

Plusieurs comportements typiques de la période post-rupture risquent d’entraîner une prise de poids :

  • manger par ennui

Souvent, le départ de l’ex vous donne le sentiment que votre vie n’a plus de sens.

Petite aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

Vous avez certainement plus de temps libre qu’avant, et la tristesse peut vous amener facilement à rester sur votre canapé.

Mais ne laissez pas des snacks et des bières à portée de la main.

Le grignotage est l’une des principales causes de prise de poids.

Si vous tenez absolument à ne pas quitter votre canapé, prenez des fruits.

  • manger contre l’angoisse

L’angoisse d’être seul(e) ou de perdre votre ex peut vous amener à manger de manière compulsive.

Essayez de prendre conscience de quand vous êtes en train de manger pour vous calmer, et faites autre chose à la place, méditer par exemple.

Si vous n’arrivez pas à contrôler ce comportement, faites appel à un(e) psychologue.

  • manger comme rébellion

Parfois aussi, manger est une sorte de défi vis-à-vis du monde : « la vie est pourrie, donc au moins je vais m’empiffrer de chocolat ».

Dites-vous qu’avec chaque bouchée de nourriture prise pour ce genre de raison, vous creusez d’avantage le trou dont il vous faudra sortir ensuite.

Au lieu d’exprimer votre colère en mangeant, faites un sport qui vous défoule.

Collez une image de votre ex sur le mur et tapez dessus avec un oreiller.

C’est très relaxant.

  • manger sans s’en rendre compte

Il est extrêmement facile de grignoter sans vous en apercevoir, notamment dans ces moments où vous pensez en boucle à votre ex.

Attachez une corde autour de votre frigo et ne laissez pas traîner d’aliments près de vous (notamment les rafraîchissements autres que de l’eau comportent souvent énormément de sucres).

Il ne s’agit pas de vous priver mais de manger consciemment, et d’arrêter lorsque vous n’avez plus faim.

C’est la clé pour éviter les troubles alimentaires à l’origine du surpoids.

Aussi, avant que j'oublie. Saviez-vous que vous pouviez bénéficier de 15 minutes de coaching gratuit par téléphone pour reconquérir votre ex ?

>> Cliquez ici pour réserver votre créneau de 15 minutes avec l'un(e) de nos experts <<

La perte de poids

L’autre grand risque alimentaire post-rupture est la perte de poids.

Sans parler de troubles alimentaires graves comme l’anorexie, pour lesquels je vous invite à consulter un(e) spécialiste, voici comment prévenir les principales causes de perte de poids après la rupture.

  • manger peu par déprime

La déprime peut vous amener à perdre l’appétit.

Mais à son tour, une alimentation insuffisante vous affaiblira et aggravera votre état de découragement.

Mangez un peu moins que d’habitude si vous voulez, mais essayez de garder une discipline et de ne sauter aucun repas.

Plusieurs petits repas sont plus sains qu’un gros repas, n’hésitez donc pas à manger six ou sept fois par jour.

Vous pouvez mettre un réveil toutes les trois heures, par exemple, pour vous rappeler qu’il est l’heure de manger.

  • manger peu par paresse

Après la rupture vous risquez d’avoir moins d’énergie que d’habitude.

Si vous n’avez jamais aimé la cuisine, vous avez un risque accru de mal manger, tout simplement pour ne pas faire l’effort de cuisiner.

Organisez-vous pour rendre plus facile ce travail.

Faites-vous une liste de plats que vous savez préparer pour ne pas avoir à réfléchir, profitez des moments où vous vous ennuyez pour cuisiner plusieurs plats à l’avance et les stocker.

Vous pouvez aussi mettre une musique qui vous donne la pêche pour vous motiver.

  • manger peu parce que vous avez envie de mourir

Il est normal que la rupture déclenche des tendances autodestructrices, mais il ne faut pas leur obéir !

Souvenez-vous que le temps guérit tout (si, si !) et si vous n’arrivez pas à garder le moral, faites appel à une aide professionnelle.

Éviter les troubles alimentaires est souvent autant une question de psychologie que de nutrition.

Il s’agit de surveiller non seulement ce que vous mangez, mais quand, comment et pourquoi.

Pour vous aider, voici deux articles supplémentaires : les bonnes choses à manger pour perdre du poids et quelques bonnes habitudes à prendre pour rester en forme !

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test

Poursuivre avec un autre article ?

Rupture amoureuse

La rupture sentimentale

Presque tous les adultes ont connu une rupture à un moment de leur vie, et la plupart du temps, ils…