Mon Couple est en Crise : Que faire ?

couple en crise

couple en crise

Gérer son couple en crise dans la durée n’est pas une entreprise facile. Les premiers émois du début laissent trop vite place à la routine et parfois même aux disputes. Comment réussir à vivre ensemble alors que l’on ne s’entend plus ? Est-il possible de « survivre » à une crise de couple ? Existe-t-il des solutions pour les couples en crise ? Si vous lisez ces lignes, cela signifie certainement que rien ne va plus, que vous traversez un cap difficile… Bonne nouvelle ! Il existe des solutions pour sauver son couple et nous vous les révélons tout de suite !

Sauver son couple en crise, que faire lorsque rien ne va plus ?

« Mon couple va mal, mon couple s’essouffle », comment faire ? Si vous avez l’impression que vous ne supportez plus votre moitié, que vous n’arrêtez pas de vous disputer dès que vous vous adressez la parole, alors, rien de sert de tenter de communiquer pour le moment car vous traversez une crise de couple.

Ne vous en faites pas, le temps sait faire son œuvre, même lorsque l’on est en plein cap des 7 ans. Même si vous avez des contraintes matérielles, essayez de faire en sorte de vous éloigner l’un de l’autre quelque temps. En effet, vous ne pourrez réussir à réfléchir et à prendre du recul qu’en faisant une coupure nette dans votre relation.

Si vous vivez ensemble, vous pouvez par exemple essayer de demander à l’un de vos proches de vous héberger quelque temps. Si vous n’avez pas envie de devoir expliquer la situation à vos amis ou votre famille, vous pouvez aussi opter pour la location en gîte par exemple mais cela a un coût.

Problème de couple : comment s’en sortir ?

Si vous avez des enfants, mieux vaut ne pas leur expliquer la situation tant qu’elle n’est pas claire pour vous. Pour les protéger, évitez au maximum de vous disputer devant eux et contentez-vous de quelques phrases rassurantes. Vous pouvez par exemple dire que l’un d’entre vous a besoin d’aller vivre ailleurs quelques jours pour le travail ou parce-qu’il a  des rendez-vous importants. Si vos enfants sont déjà grands, vous pourrez peut-être leur expliquer simplement la situation sans entrer dans les détails ni leur faire part de votre état d’esprit (qui risque de changer d’une semaine à l’autre ! Inutile donc de leur faire peur).

Enfin, si vous ne trouvez vraiment pas de solutions pour votre couple en crise, essayez au moins de faire chambre à part, de ne plus manger ensemble et de vous éviter quelque temps. Bien entendu, cette attitude doit être mutuelle. Vous devez expliquer à votre mari ou votre femme que vous avez besoin de prendre du temps pour réfléchir et vous « poser », de manière à ne plus vous sentir énervé(e) 24h / 24. Précisez que vous agissez de la sorte pour sauver votre couple car vous voulez que ça marche. Surtout, ne posez pas d’ultimatum ou ne lui dites pas « je fais ça car je ne te supporte plus », ce serait totalement contre-productif.

Crise de couple : un cauchemar que l’on peut maîtriser

Mon couple meurt, et je dois réagir ! Voilà ce que vous devez vous dire.

Même s’il vous semble aujourd’hui que votre couple en crise est voué à l’échec, ce n’est probablement pas le cas. Combien de couples se déchirent et redeviennent amoureux comme au premier jour ? Pour retrouver cet état d’esprit, il vous faudra certainement du temps. Si vous n’avez pas assez communiqué et que vous avez accumulé des non-dits, il sera difficile d’oublier tous les moments désagréables que vous avez vécu ces derniers mois ou ces dernières années. Quoi qu’il en soit, si vous voulez sauver votre couple et sortir de la crise de couple, vous devrez réussir à valoriser les bons moments et faire l’impasse sur les mauvais.

Avant de faire les exercices qui vont suivre, je vous invite à vous détacher de votre partenaire durant plusieurs jours. Essayez de vous voir le moins possible pendant au moins 2 semaines.

Durant les premiers jours vous aurez peut-être un sentiment de tristesse mêlé d’enthousiasme et de liberté. Vous serez également énervé(e) par l’attitude de votre partenaire. Ensuite, vous allez peut-être recommencer à penser aux bons moments passés ensemble et vous allez vous dire que finalement, votre amoureux/amoureuse n’était « pas si mal que ça ». C’est un très bon début !

Vous pouvez faire un test simple : si un(e) ami(e) vous dit du mal de votre conjoint(e), comment réagissez-vous ? Si cela vous énerve et que vous défendez votre moitié, cela signifie que vous avez encore des sentiments. Je vous invite aussi à imaginer votre partenaire amoureux/amoureuse de quelqu’un d’autre : il/elle ferait les mêmes gestes adorables qu’il/elle faisait lorsqu’il/elle était très amoureux/amoureuse de vous. Quelle sensation cela vous procure ? Seriez-vous jaloux/jalouse ? Si c’est le cas, cela signifie que vous avez encore des sentiments amoureux pour lui/elle !

Pour renforcer l’attachement, je vous invite à faire la liste de ses qualités. Notez à côté de chaque qualité les raisons qui font qu’elles sont importantes pour vous et ce que cela vous apporte au quotidien. De la même manière, listez vos propres qualités et notez ce qu’elles peuvent apporter à votre partenaire. Est-ce équitable ? Si ce n’est pas le cas, comment pourriez-vous agir pour que votre couple soit plus équilibré ? Vous verrez, un couple est comme une entreprise (désolée pour le romantisme), il doit être géré intelligemment et ses équipes doivent être bien managées pour avancer de concert !

Comment réamorcer la discussion quand mon couple traverse une crise ?

Pour réamorcer la discussion de couple : éviter de « laisser pourrir » la discussion et savoir se donner du temps

Si l’on ne sort pas indemne d’une dispute ou de conflits, ils permettent aussi de mieux se comprendre et de connaitre l’autre. Essayez toujours de désamorcer une situation avant que celle-ci ne devienne insupportable. Discutez-en pour éviter les débordements. Si vous vous sentez blessé(e) ou trahi(e), donnez-vous du temps pour digérer. Vous ne pourrez faire preuve d’objectivité à l’instant « T ».

Ce qui peut vous aider à surmonter cette période

Lorsque vous sentez monter la tension, essayez de contenter l’autre et de respecter son point de vue, quoique très différent du vôtre. Ce n’est pas toujours facile, vous pourriez lâcher, et ce n’est pas irréversible. Mais selon la gravité du cas, donnez-vous du temps pour bien digérer, car sous le choc vous n’êtes ni très objectif, ni très raisonnable.

Ravalez votre fierté

Après des conflits, le désespoir arrive souvent. On a le sentiment de ne pas s’en sortir, de ne pas trouver la lumière au bout du tunnel… Prendre sur soi et ravalez son orgueil est un très bon conseil, suivez le! Faire le premier pas pour rependre le dialogue est une preuve de maturité et montre l’importance attachée à la fiabilité du couple. Restez dans le silence radio ou SR et la frustration ne fera qu’accentuer le malaise réciproque et la frustration de chacun.

Un conflit n’est pas un duel. Pour progresser et avancer, apprendre à reconnaître ses torts et les causes du blocage constituent une réelle source d’enrichissement. On apprend beaucoup de ses erreurs et les conflits nous éclairent aussi sur notre personnalité, et celle de l’autre, ses failles, ses faiblesses.

Rétablir une communication saine

Il est important de réussir a rétablir une « vraie » communication et de ne pas laisser la crise de couple envenimer les choses. Le vrai dialogue, c’est la possibilité pour chacun de pouvoir exprimer ses émotions dans un climat vierge de toute pression ou jugement. Attention à prendre en compte certains éléments lorsque l’on souhaite avoir une discussion saine et apaisante. Un élément primordial, le choix du lieu. Privilégiez un endroit calme, une balade en forêt, un dîner au restaurant.

L’évocation de son propre ressenti peut être un bon moyen de démarrer la conversation. Des phrases du type « j’ai l’impression que quelque chose ne va pas », « tu me sembles préoccupé, j’aimerais qu’on en parle ensemble », vont pousser l’autre à la confidence tout en évitant le conflit et en gardant un climat apaisant.

Après 7 ans d’amour, nous avons connu une crise importante. J’essayais de lui tirer les vers du nez mais on se disputait sans cesse. Je pense que j’ai trop insisté. Je lui ai laissé du temps, et la communication nous a aidé à tenir le coup.

Une fois la discussion amorcée, il est essentiel de se dispenser de tout jugement, commentaires ou interventions négatives. Il s’agit de comprendre à deux ce qui est en jeu et trouver la meilleure solution. Sachez aussi éviter la victimisation du type « tu me fais tant souffrir »… Vous n’en retirez rien de positif.

Avec ma femme, nous avons traversé un cap difficile de couple. Au début, je lui ai fait porter le chapeau en lui disant que je souffrais de son indifférence et de son éloignement. Nous avons vu un coach de couple en rupture et tout s’est arrangé au bout de quelques séances. j’ai compris que j’avais ma part de responsabilité.

N’oubliez pas en effet qu’il est possible de trouver un coach pour crise de couple. Il permet entre autre de se retrouver après avoir traversé une crise de couple, par quelques conseils bien avisés et des exercices à mettre en place à deux. Pour sauver un couple en péril, son aide peut être très efficace.

Quand vous avez du mal à parler des choses qui ne vont pas, que lors d’un clash, c’est qu’il y a des problèmes de fonds. La communication est essentiellement importante dans un couple, et ce n’est pas toujours évident qu’on le pense. En effet, il faut savoir dialoguer en bonne intelligence, notamment quand le sujet est délicat, susceptible de déclencher une crise. De nombreux couples en crise se sont déjà vus sauvés par le dialogue.

En conclusion, le dialogue, c’est savoir écouter l’autre, l’accepter tel qu’il/elle est, c’est s’échanger ses petites joies comme ses peines.

En favorisant l’attention et l’écoute, vous pourrez mieux comprendre les désirs de l’autre, ses besoins et ses revendications.

La dialogue au sein d’un couple est toujours synonyme de durée. C’est un pilier qui permet à chacun d’éviter les frustrations de toute sorte, la création de malaise intense ou de blocage, source de conflits pouvant aller à la rupture. Et cela vaut aussi quand on veut se remettre avec son ex à distance ! On ne peut pas se voir mais la communication peut sauver bien des choses.

Voir aussi sur JRME : comment raviver la flamme dans mon couple ?

Les 7 erreurs lors de ce type de crise – on vous dit tout

1 – Se braquer

Nous avons tous notre petit caractère… et lorsque nous sommes blessés, nous avons tendance à nous braquer, à refuser tout dialogue. Les « c’est ça ouais, et ben t’as qu’à blablabla » fusent à l’occasion de la dispute, on se braque, on s’enferme dans la chambre ou la salle de bain et on refuse de faire les efforts demandés. Se braquer est extrêmement néfaste pour le couple. Si l’un des deux partenaires tente de communiquer et que l’autre se braque, l’énergie du couple va brutalement chuter. L’un essaie de tempérer, l’autre s’énerve, dit des atrocités (parfois des insultes) et ne souhaite pas avoir de discussion posée. Si vous êtes du genre « sanguin » et que vous vous braquez à la moindre engueulade, nous vous conseillons d’apprendre à tempérer vos émotions en faisant des exercices de respiration et de relaxation. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec ces méthodes trop douces, vous devrez pratiquer un sport qui vous permettra de vous défouler et d’être plus à-même d’avoir une relation saine avec votre partenaire. Le couple en péril est canalisable, il faut simplement trouver la bonne technique !

Si vous êtes le/la « calme » du couple et que vous n’arrivez pas à canaliser l’énergie de votre partenaire, un conseil : foutez-lui la paix ! Si vous voyez qu’il/elle monte sur ses grands chevaux, taisez-vous et éclipsez-vous, vous retenterez de discuter une fois que son sang sera doucement redescendu de ses tempes !

2- Ne pas écouter l’autre

Ne pas écouter l’autre est sans aucun doute le problème majeur du couple qui bat de l’aile ! La plupart du temps, les couples pensent s’écouter l’un l’autre mais ne le font pas. Persuadés de connaître leur partenaire, il ne l’écoute plus, pensant qu’ils savent déjà ce qu’il va dire. ERREUR ! Si votre couple bat de l’aile, essayez de vous souvenir de votre dernière dispute et voyez si l’un de vous deux ne serait pas « à côté de la plaque ». Vous verrez, les quiproquo sont extrêmement fréquent et les coachs de couples mettent souvent en évidence le fait que les amoureux communiquent mal. N’avez-vous jamais entendu « ah ! mais je pensais que tu blablabla, c’est pour ça que j’étais énervé ! » à la fin d’une dispute ? C’est malheureusement normal ! Quand le couple est fusionnel ou qu’il existe depuis plusieurs années, les partenaires se reposent sur leurs lauriers et avancent chacun de leur côté en écoutant l’autre d’une oreille. Soyez plus attentif à ce que vous dit votre partenaire, ne laissez rien au hasard en vous disant « de toute façon je sais ce qu’il va me dire », c’est faux ! Votre conjoint(e) évolue, tout comme vous, et son avis doit vous importer.

3 – Se confier à outrance sur son couple

« Mon couple traverse une crise ; mon couple est dans une impasse. » Une phrase que l’on entend tous au moins une fois. Cette erreur concerne plus fréquemment les filles qui vivent mal l’état de leur couple lorsque tout ne va pas comme il faut.

Sur JRME, nous avons l’habitude de vous conseiller de vous confier à vos proches, il est en effet très important d’avoir un avis plus ou moins objectif sur votre situation. Le problème, c’est que ceux qui connaissent des problèmes de couple ont tendance à révéler uniquement les côtés négatifs de leur histoire. Résultat, l’entourage pense que rien ne va et donne donc de mauvais conseils. Je m’explique, prenons un exemple fictif :

Emma est en couple avec Aurélien depuis 6 ans, tout va bien, elle n’a donc rien de « croustillant » à raconter à ses copines (car rappelons-le, l’humain s’intéresse beaucoup plus au problèmes qu’aux joies, c’est prouvé scientifiquement). Un jour, son couple bat de l’aile « mon couple est au bord de la rupture et nous faisons même parfois chambre à part depuis notre crise de couple ». Comme la plupart des filles, elle va ressortir des détails qui datent de plusieurs années en arrière pour justifier ses plaintes « mais tu sais qu’à mon premier anniversaire il avait oublié de… », « non mais il a toujours été comme ça mais je fermais les yeux », « j’en peux plus de lui, il est trop arrogant », « son boulot, son boulot, son boulot, y’a que ça qui compte ». Vous l’aurez compris, Emma va réussir en quelques minutes à casser totalement l’image de son mec auprès de ses copines. Ses copines vont alors se dire « mais en fait, ça n’allait pas du tout ! C’est un monstre ce gars » ! Emma va y croire aussi, le « problème », c’est qu’Emma aime profondément Aurélien et qu’elle se confie pile au moment où elle est très énervée et ne voit que les côtés négatifs. A ce moment-là, elle oublie qu’il a été adorable quand sa mère est venue, qu’il l’a soutenue pour sa nouvelle prise de poste, qu’il est toujours là pour elle et qu’il l’écoute, que c’est un très bon amant, etc. Tout ça, Emma y pensera lorsque la colère sera retombée et qu’elle reverra Aurélien, l’homme de sa vie ! Par contre, ses copines ne vont pas oublier toutes ses confidences ! Elles vont conseiller à Emma de quitter Aurélien à chaque fois qu’elle la verront. Emma aura beau se défendre, ses copines lui répèteront qu’elle doit ouvrir les yeux et qu’elle mérite mieux !

Cet exemple concret devrait vous permettre d’y voir plus clair car nous connaissons tou(tes) ce genre de situation une fois dans notre vie !

4 – Fouiller

Fouiller lorsque l’on est amoureux et en pleine confiance n’a rien de grave (ça reste louche quand même !), fouiller lorsque le couples est en crise peut s’avérer dramatique. Pourquoi ? Parce-que nous sommes dans un esprit totalement négatif et que nous cherchons le mal partout. Le moindre SMS, le moindre commentaire et le moindre appel vers un numéro que l’on ne connait pas peut engendrer une grosse montée d’adrénaline. Un conseil : ne fouillez pas dans les affaires de votre bien aimé(e) lorsque le couple est en crise ! Laissez passer les nuages et concentrez-vous sur la remise en forme de votre idylle, ce sera beaucoup plus constructif et vous gagnerez du temps.

Pour récupérer votre ex dans les bras de quelqu’un d’autre, c’est par là !

5 – Être parano

Plus facile à dire qu’à faire ! Lorsque le couple est en crise, nous avons tous tendance à devenir paranoïaques. Il/Elle rentre tard, nous l’interrogeons, nous l’agressons, nous avons des doutes… Ces agressions répétées ne sont généralement pas assumées (braquage) et augmente le niveau de crise du couple. Le couple se déchire de plus en plus et l’incompréhension règne. Le dialogue est souvent totalement rompu et les deux amoureux ne savent plus quoi se dire. Attention donc de ne pas « virer parano » ! Faites confiance à votre partenaire et montrez-lui que vous êtes derrière lui/elle, même lorsque ça ne va pas.

6 – Être négatif

Je vous entends déjà me dire « comment être positif quand rien ne va, qu’on tente de gérer un couple en crise !? » et vous aurez bien raison ! Toutefois, pour sauver son couple, il faut réussir à être un minimum positif dans le sens où vous devrez faire confiance à l’avenir. Si vous évoquez la rupture à chaque dispute, vous ne permettrez pas à votre conjoint(e) de se projeter à vos côtés, il/elle se dira qu’il suffit de quelques mots plus hauts que les autres pour vous faire penser au pire. Adopter un discours positif et rassurant pourra vous aider à sortir de la crise assez rapidement. Vous vous aimez profondément mais vous vivez des moments difficiles ? Prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez vraiment : imaginez-vous votre avenir sans votre partenaire ? Que se passe-t-il lorsque vous l’imaginez en couple avec quelqu’un d’autre ? Les réponses à ses questions vous permettront de savoir si vous l’aimez encore et si vous avez envie de continuer à être son homme/sa femme. Si c’est le cas, je vous conseille de lui dire ce que vous avez sur le cœur sans vous énerver : « nous traversons un période difficile, nous ne sommes pas d’accord sur plusieurs choses mais je t’aime et j’ai vraiment envie de passer ma vie avec toi. Si on arrêtait ces enfantillages ? Je te propose que chacun d’entre nous prenne sur soi, pardonne et qu’on avance ensemble au lieu de tenter de prouver à l’autre que l’on a raison, chacun de son côté ».

Bien entendu, vous devrez faire cette proposition lorsque les tensions seront légèrement retombées. Si vous avez affaire à un(e) sanguin(e), vous ne pourrez pas lui parler du couple et de ses problèmes tant qu’il/elle sera en phase de « pic d’énervement ».

7 – Se forcer à rester

Se forcer à rester et à tenter d’améliorer les choses n’est pas toujours une bonne solution. Lorsqu’on s’agace, mieux vaut en effet se séparer physiquement afin de ne plus s’énerver mutuellement et surtout pouvoir réfléchir tranquillement. La plupart des couples qui se disputent restent au même endroit (la maison par exemple). Ils s’énervent, réfléchissent dans leur coin et viennent crier leurs critiques dès qu’une nouvelle leur vient à l’esprit « et en plus t’avais dit que tu nettoierai la voiture et j’attends depuis plus d’un mois ! », « ah oui c’est comme quand tu m’as promis que tu blablabla ». Comme au ping-pong, les deux partenaires se renvoient la balle, une balle de plus en plus violente et difficile à renvoyer ! Si vous avez tendance à enchainer les paroles désagréables lorsque vous vous disputez, je vous conseille vivement d’aller vous balader autour de chez vous (à pied ou en transport en commun, ne prenez pas votre voiture si vous êtes énervé(e)). Vous reviendrez lorsque vous serez tous les deux calmés ! Avec un peu de chances, vous en rigolerez !

Couple en crise : la rétrospective

Exercice JRME pour lutter contre la crise de couple

Pour faire une rétrospective de votre couple lorsque ça ne va pas, je vous invite à prévoir un après-midi de libre et une soirée avec une personne de confiance dont vous vous sentez très proche. Vous allez en effet faire en sorte de repenser à votre couple durant plusieurs heures, puis, pour ne pas vous retrouver seul(e) dans un moment difficile, retrouver l’un de vos proches pour discuter ou vous changer les idées.

Installez-vous confortablement dans une endroit calme, coupez le téléphone et la télé et concentrez-vous sur votre couple. Sortez les albums photos et vos éventuelles boîtes à souvenir. Si vous en avez l’occasion, préparez une playlist avec VOS chansons, celles qui vous ont accompagnés depuis le début de votre relation. Repensez à votre rencontre, à ce qui vous a attiré chez lui/elle. Laissez-vous aller à des pensées agréables en revoyant votre premier baiser et surtout vos premiers moments de complicité. Rappelez-vous de vos premiers éclats de rire, de cette petite chambre d’hôtel au bord de la mer, de la fois où il/elle vous a soutenu dans un moment difficile, de ces épreuves que vous avez réussi à traverser. Repensez à la naissance de vos enfants si vous en avez, à l’émotion que vous aviez partagé durant la grossesse puis à la naissance. Regardez toutes ces photos qui font votre histoire et n’hésitez pas à pleurer si cela vous fait du bien. Un couple en crise pendant une grossesse peut aussi en sortir en se disant que tout ceci n’est que passager : avec une bonne communication, il est important de prendre conscience qu’il faudra faire des efforts respectifs pour que tout rentre dans l’ordre une fois que le bébé sera né. Même la crise de couple après un bébé peut exister : là encore il faut faire attention à ne pas déporter l’amour que l’on a pour son partenaire vers son enfant. Les deux ont le droit à de l’amour non ?

Terminez en vous posant cette question : « que nous est-il arrivé ? »

Vous allez ainsi continuer la rétrospective de votre vie de couple et essayer de détecter ce qui a mené à de plus en plus de disputes ou de désintérêt mutuel. Avez-vous laissé votre couple au profit de l’éducation des enfants ou de votre travail ? L’un des deux partenaires était-il trop absent ou ne participait-il pas assez ? Est-ce la jalousie qui a tué votre couple ? Si vous voulez sauver votre couple et sortir d’une crise sentimentale, vous allez devoir éradiquer les problèmes et proposer des solutions pour retrouver une vie heureuse !

Crise de couple, doit-on abandonner ou persévérer ?

couple en criseQui n’a jamais eu envie de baisser les bras après une dispute ou des échanges houleux ? Lorsque la crise de couple survient, on doute, on remet en question les projets de toute une vie et parfois, on décide de s’en aller. Faut-il abandonner face à cette situation ? Faut-il arrêter de souffrir et de lutter ou au contraire, mettre tout en oeuvre pour sortir de l’impasse et raviver la flamme ? .

Reconnaître un couple en mauvaise posture

Les petites disputes de temps en temps sont normales et ne sont pas toujours le signe avant coureur d’un couple en crise. Beaucoup de couples vivent avec et dans le conflit permanent, leurs différences nourrissent le couple qui a besoin de cela pour exister. N’avez-vous jamais rencontré des couples qui s’aiment profondément, qui vivent ensemble depuis plusieurs décennies et qui ne cessent pourtant de se disputer ? Ces couples-là réussissent à s’exprimer et à extérioriser leur stress en temps réel, ils n’accumulent rien et n’ont donc pas d’occasion de subir la famseuse « goutte d’eau qui ferait déborder le vase ». Les couples plus discrets et plus pudiques quant à eux sont souvent plus exposés au danger, ils ne communiquent pas suffisamment et accumulent les rancœurs sans chercher de solution dans l’immédiat. A force d’accumuler les reproches et de ne jamais tenter de trouver des solutions, ils finissent par se détester secrètement jusqu’au jour où une vraie dispute éclate.

La crise de couple n’apparaît donc pas dans le simpls fait de se faire des reproches au quotidien (ce qui est normal pour un couple), la crise se révèle sur le long terme, lorsque les deux partenaires ne se respectent plus et n’ont plus envie de passer du temps ensemble. La crise se révèlent également au niveau de la sexualité, en effet, il ne peut pas y avoir de relations sexuelles épanouies s’il y a couple en crise. Il est possible que votre couple soit en crise si :

  • vous ne supportez plus de passer du temps ensemble ;
  • vous préférez être seul(e) qu’avec votre partenaire ;
  • vous n’avez plus aucune curiosité pour lui/elle, vous vous en désintéressez totalement ;
  • lorsque vous imaginez votre partenaire avec quelqu’un d’autre, cela ne vous fait rien ;
  • vous ne vous respectez plus ;
  • il vous arrive de regarder d’autres hommes/femmes ;
  • vous n’avez plus de projets communs et si vous en avez, vous vous en désintéressez.

Vous vous retrouvez dans ces points ? Rassurez-vous, ça n’annonce pas obligatoirement la fin du couple, il est en effet fort probable que vous réussissiez à remonter la pente bien plus rapidement que vous ne le pensez.

Si vous avez des problèmes sur le plan sexuel, vous pouvez consulter nos articles qui expliquent comment faire jouir son homme ou comment faire jouir sa femme.

Crise de couple : pourquoi je ne dois pas abandonner

Même si vous traversez parfois des périodes de doutes, vous devez être en mesure de dire si oui ou non, vous aimez encore votre partenaire. Si vous n’arrivez pas à répondre car vous êtes trop en colère ou trop fatigué(e) par les disputes incessantes et/ou les déceptions sentimentales, je vous invite à prendre un peu de distance afin de pouvoir faire le point sur votre relation. Il n’est pas facile de réfléchir sereinement et de prendre des décisions importantes quand on est au cœur de l’action. Pour avoir une vision globale de votre couple et mettre en évidence vos sentiments, la meilleure chose à faire est de s’éloigner quelque temps.

Consultez votre partenaire et annoncez-lui la nouvelle, expliquez que ce n’est pas un break mais que vous avez besoin de réfléchir pour retrouver un peu vos repères. Si vous connaissez quelqu’un qui peut vous accueillir, réfugiez-vous chez lui/elle, pendant au moins une semaine. Vous pouvez aussi décider de rester chez vous si votre partenaire a plus de facilité à se rendre chez quelqu’un d’autre à l’occasion de cette courte séparation géographique. Bien entendu, si vous en avez les moyens, vous pourrez louer un gîte ou une chambre d’hôtel par exemple, cela vous permettra de faire un vrai point, sans subir les influences de vos proches (qui auront bien entendu leur mot à dire sur la situation). Enfin, si vous avez des enfants, en fonction de leur âge, vous pourrez leur expliquer concrètement la situation, à savoir « papa et maman vont essayer de se voir un petit peu moins pour avoir moins d’occasions de se disputer et être heureux de se retrouver » ou feinter un déplacement professionnel si vous avez peur de les traumatiser.

Lorsque le couple est en crise, il ne faut absolument pas abandonner avant d’avoir tester cette courte séparation géographique. Si vous vous séparez prématurément, vous risquerez de rappeler votre ex dès les premières heures car vous vous sentirez seul(e) et surtout, vous vous rendrez compte que la rupture était une grosse erreur.

Cette petite séparation va donc vous permettre de savourer (ou non !) votre célibat géographique. Vous allez avoir un aperçu ce que serait votre vie de célibataire si vous concrétisiez votre rupture et que vous décidiez de changer totalement de vie. En principe, cette phase de séparation génère des interrogations, un peu de colère au début, puis, des pensées positives à l’égard de son/sa partenaire et très souvent un manque physique et intellectuel. On reconnait souvent les couples qui s’aiment en discutant avec eux, par exemple, la femme qui aime son mari mais qui est en pleine crise va dire des atrocités sur lui à son amie… mais si l’amie décide de renchérir et dit également du mal de ce mari, la femme ne va pas accepter les reproches et va trouver des excuses à ce dernier. Un exemple ?

Femme en crise de couple : tu te rends compte, il ne faisait jamais la vaisselle et il rentrait toujours très tard !

Amie de la femme en crise : ah ?

Femme en crise : en plus, il ne m’aidait jamais avec les enfants !

Amie de la femme en crise : oui, j’ai remarqué aussi, il était vraiment feignant… en plus il était dédaigneux.

Femme en crise : Non ! Il n’est pas du tout feignant, au contraire, c’est qu’il était toujours à fond dans son travail, c’est quelqu’un de très passionné, il adore ce qu’il fait. Et il n’est pas du tout dédaigneux, qu’est-ce que tu racontes !?

Si cette femme n’aimait plus son mari, elle ne l’aurait pas défendu de la sorte !

Imaginez un instant que l’on dise du mal de votre partenaire : comment le prendriez-vous ? 

Prenez le temps de réfléchir à votre histoire commune, à vos projets communs, regardez les photos de vous depuis que vous vous êtes rencontrés, pensez à tout ce que vous avez traversé et posez-vous la question suivante : serais-je plus heureux(se) avec quelqu’un d’autre ? N’oubliez pas que si les débuts de relations sont souvent roses, les couples de 5-6 ans et plus entrent obligatoirement dans une dynamique légèrement plus monotone. Êtes-vous sûr(e) et certain(e) que votre partenaire ne vous convient pas ou est-ce plutôt le quotidien qui vous a éloignés alors que vous savez pertinemment que vous êtes faits l’un pour l’autre ?

Mon couple meurt, mon couple est dans une impasse ? Je n’abandonne pas !

Crise de couple : pourquoi dois-je abandonner ?

Vous vous forcez depuis des années à vivre ensemble alors que vous ne vous aimez pas vraiment ? Vous avez peu de points communs, vous ne faites aucune activité ensemble et vous n’avez plus d’affection l’un pour l’autre ? Vous vous demandez même parfois si vous vous êtes vraiment aimés ? 

Soit vous vous trouvez dans une phase très négative (votre couple est en crise depuis longtemps), soit vous prenez simplement conscience de la réalité et vous devez mettre un terme à votre relation. Toutes les relations n’aboutissent pas à l’amour éternel, loin de là ! Les divorces représentent aujourd’hui près de la moitié de mariages et la séparation est de plus en plus banalisée. Nous cherchons tous à être heureux et les problèmes de couple récurrents peuvent gâcher la vie. Sauver son couple coûte que coûte n’est pas toujours une bonne solution : si vous êtes avec une personne violente, avec un pervers narcissique ou un partenaire qui vous rabaisse, vous ignore ou tue toute confiance que vous pourriez avoir en vous, alors, vous cela signifie sans doute que vous devez réfléchir à une issue. Avant de vous séparer définitivement, nous vous conseillons de tenter un éloignement géographique et de voir si les choses s’arrangent. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez faire appel à un thérapeute conjugal pour déceler les problèmes que vous pourriez avoir. Enfin, si vous n’avez aucune envie de lutter pour que votre couple perdure car vous n’aimez plus du tout votre partenaire et/ou que vous ne le/la supportez plus du tout au point de ne plus pouvoir rester dans la même pièce, alors, vous devrez envisager une séparation le plus rapidement possible. La séparation peut être salvatrice et n’est pas la preuve d’une fuite ou d’un manque de courage, il est au contraire très courageux de prendre une décision si difficile, surtout lorsque le contexte (enfant, mariage, achats immobiliers communs) complique les choses.

Solution contre ce genre de crise

Si vous venez de suivre les conseils cités ci-dessus et qu’ils ont porté leur fruits, alors, je vous invite à envoyer cet article à l’amour de votre vie afin qu’il/elle réussisse à avoir le même état d’esprit que vous. Si votre partenaire fait l’exercice de la rétrospective et qu’il/elle a encore une once de sentiments pour vous, alors, vous vous retrouverez sans doute très vite, les yeux remplis de larmes, en vous disant que vous n’auriez pas du abandonner votre couple.

Absolument tous les couples ont des problèmes à un moment ou à un autre. Le tout est de savoir ce que l’on veut. Même si l’herbe semble plus fraîche chez le voisin, elle jaunira aussi un jour ou l’autre. « Mon couple s’essouffle, mon couple va mal » : des phrases que vous vous répétez en boucle et que l’on entend souvent dans les témoignages. Si le problème vient de vous, il se répètera sans doute à l’infini. N’ayez pas trop d’exigences envers votre partenaire, dites-vous que vous n’avez pas pour mission de faire changer les autres mais plutôt des les accepter tels qu’ils sont. N’essayez donc pas de prendre l’ascendant sur votre conjoint(e) ou de le/la faire changer mais essayez plutôt de voir ce que vous pouvez faire pour réussir à vivre sans frustration à ses côtés.

Vivre à deux oblige à faire des concessions. Notre génération est particulièrement égoïste et a beaucoup de mal à offrir son temps aux autres, pourtant, vous devez indéniablement faire des choix si vous vivez à deux. Si vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord sur les activités du week-end par exemple, alors, mettez tout simplement des règles : vous choisissez une activité de week-end à tour de rôle ! Fixez-vous des limites et communiquez, cela vous permettra de savoir où vous allez. N’oubliez pas non plus de vous dire des mots d’amour, ces derniers boosteront votre sentiment (et surtout le sien) de sécurité. Embrassez-vous, faites-vous des câlins, soyez plus proches et retrouvez de la complicité. En agissant de la sorte, votre cerveau va sécréter de l’ocytocine, l’hormone de l’amour, et vous vous sentirez de plus en plus amoureux.

Votre vie de couple vaut d’être vécue ? Ne laissez pas votre crise de couple vous gâcher la vie et combattez-la le plus vite possible avant de croire qu’il n’y a plus d’espoir !

Si vous avez besoin de conseils de professionnels pour résoudre les problèmes de votre couple en crise, n’hésitez pas à contacter notre équipe de coachs, ils pourront vous aider à gérer vos problèmes de couple.

Rupture à cause de la crise de 7 ans, info ou intox ?

J’ai fait des recherches à ce sujet, et la première constatation est que certains couples connaissent cette crise, et d’autres pas. Y a-t-il plus de ruptures la 7e année que la 6e ou la 8e ? Pas de chiffres là-dessus. Et même si c’était le cas, on serait en droit de se demander si ce n’est pas une prophétie auto-vérifiée : les couples craignent la crise des 7 ans, donc se tendent, cherchent la petite bête partout, stressent, se disputent, trouvent que de toute façon il est inutile de faire des efforts car le destin dit que ça va mal se passer… et finalement rompent.

Sans aller aussi loin, un couple qui rompt dans sa 12e année ne va pas établir de lien entre la durée du couple et sa fin, tandis que les couples qui rompent la 7e année vont se dire « ah, c’est parce que ça faisait 7 ans ». Si ça se trouve, il y a deux fois plus de rupture lors de la 12e année que lors de la 7e, mais c’est sûr que pour la 7e, beaucoup plus de gens remarqueront la coïncidence. Et tous ces gens alimentent la croyance en une crise des 7 ans.

Existe-t-il une crise aux alentours des 7 ans ?

La deuxième constatation que j’ai faite lors de mes recherches, est que de nombreux couples traversent une crise autour des 7 ans, mais cela peut aller de la 5e à la 9e année. Autrement dit, 7 n’est pas un nombre maudit pour les couples ; on pourrait plutôt parler de stades que toutes les relations traversent. Ces stades ont une durée moyenne, mais qui varie ensuite pour chaque couple. Il y a également un effort à fournir au niveau de la discussion de couple pour sortir de la crise.

Les 7 ans seraient alors la durée moyenne pour que certains phénomènes se produisent qui peuvent causer une crise, voire la rupture, dans le couple. Certains couples évoluant à un rythme plus rapide ou plus lent que la moyenne, ils atteindraient ce stade plus tôt (5e-6e année), ou plus tard (8e-9e).

En quoi consiste exactement la crise des 7 ans ?

Au début, tout est beau tout est rose. On éprouve un bonheur jamais connu auparavant avec l’autre. Cette lune de miel dure rarement plus d’un an, ensuite la véritable personnalité des partenaires se révèle et pour beaucoup de couples, c’est une déception. Mais à ce moment-là les sentiments sont déjà forts, et beaucoup de couples en crise se battront pendant un à deux ans pour sauver la relation avant de reconnaître que non, ça ne marchera pas. C’est ce qu’on connaît comme la crise des 3 ans : en fait c’est la crise du « 1 an » qui met deux ans à se résoudre.

Si le couple réussit la transition de l’amour idéalisé à l’amour réaliste, le pas suivant est de vouloir construire sa vie ensemble. On se rapproche, on commence souvent une cohabitation, des habitudes régulières, éventuellement des enfants… Ce bien-être peut satisfaire les deux membres du couple pendant en moyenne deux-trois ans, ce qui ajouté à l’étape idyllique des débuts nous place à la 3e ou 4e année.

C’est alors que la routine et l’ennui apparaissent. L’être humain a besoin de changement, et la relation n’a pas changé depuis trop longtemps. On commence à se dire que toute la vie comme ça, c’est bien long. On commence à avoir envie d’aller voir ailleurs, de retrouver ses activités du temps de célibataire, de connaître à nouveau la passion, les papillons dans le ventre, les surprises au lit. Mais à ce stade il est souvent difficile de rompre (à cause des enfants, la maison…) et à nouveau, la plupart des gens mettront 3-4 ans pour reconnaître que ça ne va pas, que ça n’ira pas et qu’il vaut mieux abandonner le couple. Nous arrivons alors aux alentours des 7 ans.

Mon ex est parti(e) à cause de la crise des 7 ans, que puis-je faire ?

La crise des 7 ans (tout comme la crise des 3 ans, ne dit-on pas que « l’amour dure 3 ans » !?) est donc un cap difficile pour les couples qui n’ont pas su prévoir et combattre l’ennui. Parfois l’un(e) des deux quitte l’autre parce que « ce n’est plus comme avant », parfois c’est une infidélité qui cause la rupture, mais la raison de fond est la même : ne pas avoir compris que, pour rester ensemble toute une vie, il faut savoir se renouveler non pas une, mais dix, vingt, cent fois.

Lire aussi : comment se faire pardonner d’avoir trompé

L’avantage, c’est que ce problème est beaucoup plus facile à résoudre lorsqu’il y a eu rupture, et donc séparation. Cet éloignement vous donne la possibilité de redevenir vous-même, de retrouver des activités que vous aviez abandonnées, de modifier votre apparence physique, de vivre de nouvelles expériences… bref de vous aérer un grand coup et de laisser votre ex faire de même. Ensuite, vous pourrez reconstruire la relation sur des bases plus saines, en veillant à préserver la vie individuelle de chacun(e).

Et si vous voulez plus de détails sur comment faire, je vous invite à prendre un coaching ou à étudier attentivement les conseils dans la dernière partie de l’ebook « Récupérer son ex en une semaine », sur comment reconstruire un couple durable grâce à la discussion notamment. 

Crises de la 30aine, 40aine, 50aine

Nous allons évoquer ici les crises, qui sont des étapes clés de la vie. Les plus courantes, celles qui représentent la majorité des consultations en coaching sont la crise de la quarantaine et la crise de la cinquantaine, mais il existe aussi, pour les plus jeunes, la crise de la trentaine, et pour les plus âges, la crise de soixantaine. Vous vivez en couple et votre partenaire traverse une crise existentielle? il s’agit d’une étape difficile à franchir, et nous allons essayer de vous donner les clés pour passer au mieux ces crises.

Les causes des crises de la trentaine, de la quarantaine, de la cinquantaine

Paradoxalement, avant le déclenchement de la crise, le couple est plutôt solide, la personne se sent bien dans sa vie familiale. Puis s’ensuit une importante remise en question. Et dans ce genre de situation, le couple est la première chose que l’on remet en question, la personne avec qui on vit est la première à en subir les conséquences.

Parfois, le mal être est réellement très puissant, avec une totale remise en cause. Ces crises, qui sont de véritables « crises d’existence » sont très souvent motivées par une sorte de crise d’adolescence, qui conduit à remettre en cause des choix que l’on a pu faire pour satisfaire ses parents, comme par exemple un choix professionnels motivé par la famille.

Dans ce genre de crise, le premier réflexe est de tout quitter : son emploi, son logement, son couple, ses amis, etc. Mais parfois la personne qui traverse ce genre de crise est seulement mal dans sa peu et ne parvient pas à exprimer son mal être.

A lire aussi : problème de couple, que faire ?

Bon courage à tous !

Commentaires

    17 ans de vie de couple et ma partenaire me dit quelle c est plus ou elle en est et s il vaut pas mieux ce quitter. Soit disant à cause de certains problèmes anciens de 10 ans et qui à l époque on a surmonté . Est-ce une fatigue ou mon couple est il fini ce que je ne souhaite pas ?

    bonjour claudie,

    c’est peut être un moment de bas, laissez la partir, en discutant avec elle malgré tout, mais montrez lui que vous êtes capable de la comprendre et de l’entendre ? Par hasard êtes vous sûre qu’il n’y a personne d’autre ?

    Bonjour alors laisse tomber avant que la gifle n’arrive…vaut mieux pour toi comme pour lui..je sais que ce n’est pas facile mais sa ne sert à rien de rester avec une personne qui n’as plus de sentiments parce que si vraiment c’est le cas le jour où tu découvrira quelque chose du genre il côtoie quelqu’un d’autre tu seras plus blessé..

    Bonjour que faire si mon mari reste sur ses positions en disant qu il n a plus de sentiments et ne veux pas redonner une seconde chance à notre couple nous sommes ensemble depuis 22 ans 3 enfants pas d infidélité les tâches quotidiennes, les enfants, plus de désir beaucoup de fatigue d incertitudes professionnels de problèmes financiers bref le quotidien à bouffé notre couple merci

    Respectez sa décision ne pas l’harcèlement et passez en silence radio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement
Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement