revue de presse
Bienvenue sur JeRecupereMonEx.com site N°1 sur la rupture amoureuse au monde (Le Times). Si vous êtes nouveau ICI, vous souhaiteriez sans doute savoir si vous avez une chance de récupérer votre ex ? Faites le test GRATUITEMENT en Cliquant ICI.
Antoine Peytavin.

Faites vous appeler maintenant par un coach pour reconquérir votre ex au plus vite !


La Dépendance Affective : Dossier Complet pour Guérir

dependance affectiveSouffrez-vous d’un problème de dépendance amoureuse ? Comment vaincre la dépendance affective et l’obsession amoureuse ? Que l’objectif soit de récupérer son ex, de tourner la page ou de gérer au mieux une relation actuelle, nous vous proposons des solutions simples que vous pourrez appliquer au quotidien. L’amour ne doit plus être une source d’angoisse et de souffrance ! Libérez-vous et comprenez comment se débarrasser de la dépendance affective !

Qu’est-ce-que la dépendance affective ?

La dépendance affective, aussi appelée addiction affective, est un symptôme anxieux  caractérisé par une dépendance à l’autre (le plus souvent le conjoint).

 

 

Je ne suis rien sans toi

J’ai peur que tu me quittes

Tu es ma raison de vivre

Vous est-il déjà arrivé de prononcer ces mots ?

Les dépendants affectifs souffrent de leur situation et ont généralement beaucoup de mal à contrôler leurs émotions. Ils sont sensibles au stress et à l’anxiété.

Dans cet article nous vous aidons à savoir si vous êtes dépendant affectif (ou non !) et nous vous proposons des méthodes SIMPLES pour s’en SORTIR.

COMPRENDRE le symptôme de la dépendance affective pour la GUÉRIR !

Symptômes de la dépendance affective

Avant de commencer à chercher des solutions pour guérir de la dépendance affective, il est important de savoir si l’on est réellement dépendant amoureux ou si l’on souffre d’une addiction ponctuelle à l’autre (lorsque l’on a des doutes sur son couple, après une dispute ou à l’occasion d’une séparation géographique par exemple). La dépendance affective « pathologique » est généralement bien ancrée et se révèle à l’occasion de toutes les relations amoureuses. Par exemple, le dépendant affectif se sent aujourd’hui dépendant de son partenaire mais était tout aussi dépendant de son ex. La situation se répète et continuera, tant que le dépendant ne sera pas « guéri ».

JRME vous aide à comprendre l’origine de votre dépendance affective afin d’en sortir le plus rapidement possible !

comprendre la dépendance affective

 

Se détacher affectivement

Rassurez-vous cependant, la dépendance affective n’est pas un « mal » difficile à surmonter, il correspond davantage à une mésestime de soi qu’à une pathologie en tant que telle. Si vous sentez que vous dépendez totalement de votre partenaire ou de l’un de vos proches, ne vous en faites pas, il existe des solutions simples qui n’exigent aucune prise de médicament ! Sortir de la dépendance affective est donné à tout le monde, le tout est de comprendre d’où vient cette addiction et surtout, d’être suffisamment motivé et entouré pour réussir à la vaincre.

Déceler une dépendance affective


A PROPOS DE L'AUTEUR

Je m'appelle Antoine Peytavin ! Je suis le créateur de ce site et j'ai déjà sauvé plus de 100 000 couples. Voici une méthode complète et gratuite pour récupérer votre ex au plus vite, en cliquant simplement ici >. On se retrouve tout de suite dans la formation.

Top consultations

25 Techniques ULTRA CONFIDENTIELLES Pour Récupérer Son Ex

Vous êtes de plus en plus à me demander des techniques sournoises, mais diaboliquement efficaces, que personne d'autre ne risque de connaître. Alors voila. Cette méthode ULTRA CONFIDENTIELLE est enfin arrivée !

100 Messages Prêts-à-envoyer pour récupérer son ex (V2)

Et si je vous disais qu’il existe une séquence de SMS étrange, qui permet de récupérer tous les ex ! C’est séquence qui est extrêmement efficace en seulement 3 étapes, elle a été découverte complètement par hasard.
exchangement

Comment récupérer son ex dans les bras d'un/e autre ? V3

Voici la 3em version de la formation la plus vendue sur JRME, avec des tonnes de mises à jour ! Que vous soyez un homme ou une femme, de 18 à 98 ans, je vous révèle Comment récupérer son ex dans les bras d’un ou d’une autre.

Si vous avez aimé, likez et partagez

Articles similaires

  1. Karine dit :

    Pour que les gens changent encore faudrait il qu’ils acceptent de voir qu’ils ont un problème plutôt que de rendre responsable ceux ou celles qui ne veulent pas servir de béquille.

    Quant à la sensibilité dire que les les gens sensibles sont faibles est très réducteur, ne pas mettre les gens dans des cases svp. L’un peut être dissociable de l’autre.

    Cordialement

  2. Céline dit :

    Bonjour,
    Moi je crois qu’un dépendant affectif attire souvent un dépendant affectif. Je vis des relations fusionnelles avec tous mes partenaires et aucune de nos relations ne fonctionne. Je le reconnais, je suis dépendante affective et cela ne me posait pas de problème jusqu’à présent. Je viens de lire votre article (ultra complet) et je pense qu’il est temps d’arrêter d’être dépendante affective si je veux avancer. J’ai 38 ans et je n’ai jamais passé plus de 3 ans avec un homme. Jalousie, perte de confiance, auto-destruction, c’est toujours la cata. Merci à vous.

  3. Pierre dit :

    Bjr moi je suis en plein dedans cette FEMME entretien cette situation par le chantage et surtout pour mon argent comme elle sait que je l’ aime elle joue et surf me mettant à distance pour obtenir ce qu’elle souhaite , par le chaud et le froid

  4. patrick dit :

    Bonjour a vous,

    Je me présente, Patrick 49 ans divorcé depuis plus 7 ans et sans réel aventures sérieuse a part une relation avec une femme manipulatrice narcissique que j’ai tardé a quitté a mon gout. Non sans blessures bien sur.

    j’ai rencontrer une femme en Janvier 2015 et nous avons établi au début une relation très agréable qui a versé dans l’amour au bout de quelques mois. J’en suis éperdument amoureux et notre éloignement géographique a rendu notre histoire sympa car nous échangions beaucoup par textos et téléphone, surtout elle qui me contacte(important car elle a aussi je pense un manque affectif a mon avis).

    Au fil du temps je me suis mis a avoir un comportement qui n’était visiblement trop présent, protecteur, trop organiser par avance, je l’étouffais, ce qui nous a valut une première rupture en Novembre 2015, et elle m’a dit que ces priorités n’étais plus en relations avec les nôtres (du début), sa priorité été ces enfants, et qu’elle ne se retrouve plus avec elle même. Elle a donc mis fin a notre histoire. Non sans mal pour elle visiblement.
    Ce jour la j’ai peté un câble et un excès de colère démesuré qui c’est terminer mal. Ce jour et une épreuve de plus qu’elle a enduré dans sa vie déjà encombrer de souffrance du a ces relations antérieur difficile (ancien mari pervers narcissique, alcoolique et avec 4 enfants a la clefs en 12 ans de mariage). Que des échecs dans ces relations post divorce et Deux enfants très marquer par ces histoires.
    Tout cela pour vous planter le décor.

    J’ai tenter de la reconquérir avec l’envoi de fleurs de petits messages qui n’appel aucunes réponses. Un gros sur moi accompagné d’un psychiatre qui m’a beaucoup aidé et a ce jour je suis content de m’être débarrasser de certains petits défauts qui ne servent a rien et gâche la relation.

    Un jour un appel pour que nous puissions nous revoir et manger ensemble. la fi du repas c’est passé a l’hôtel sans que nous ayons de rapport, juste l’un contre l’autre, et au petit matin pas un mot, ni baiser sulfureux. Juste un baiser sans plus de promesses de lendemain. Elle me demandera plus tard de nous revoir (3/4 jours)

    Nous avons repris la relation quelques jours après, en mettant des bases de discussions et de règle pour l’avenir, ce qui a marché un certain temps. Les enfants ont un lord passif et un caractère particulier du a ces nombreuses souffrances, ce que je comprend, mais ai du mal a appliqué au quotidien. la maman m’a repris a quelques moment et j’avoue ne pas être a l’aise dans cet exercice. Etant moi aussi papa, je n’ai pas ce genre de relation avec mes enfants qui sont moins agressif. j’avoue que sur cette tranche de vie j’ai beaucoup merder car leurs maman, et je le comprend les surprotégé du fait de leur expérience malheureuse.

    Nous avons emménagé ensemble dans son petit appartement ou nous vivons dans le salon, pour que les enfants aient leurs intimités. Cette promiscuité n’aide pas a avoir de l’intimité ni un endroit ou l’on peu être tranquille quelques instants. Mais nous avions le projet de changer de logement, ce qui a un moment elle a remis a plus tard…

    Le temps a filé et la vie aussi, je me suis enfermé petit a petit DANS UNE DEPENDANCE AFFECTIVE ou JE ME SUIS PERDU avec tout ce que ça comporte.
    Je ne vivait plus qu’a travers elle, j’essaye de lui plaire et j’en faisait trop a tout point de vue. Bien entendu la frustration allé de paire et mon être a changer pour être dans la phase négative.
    Pourtant je n’ai jamais eu peur de la perdre car je l’aime. Cela m’a étonné dans mon intérieur mais je n’ai pas senti cet état.
    Elle m’a souvent lancer des perches, que je ne comprenais pas, car si je sortais voir des amis et faire des choses pour moi je n’aurai pas pu consacre de temps pour elle. Mon travail également a été mis de coté etc… Tous les travers que je ne voulais pas et pourtant j’y courrai de plus en plus vite.

    Elle a mis fin a notre relation le 14 JUILLET, je ne lui en veux pas car je l’aime et elle souffre de me voir ainsi et ne veut pas d’un homme comme ça à ces coté. Cette relation tendue au quotidien pour elle et ces enfants. L’instinct protecteur maternel a fait son devoir.

    J’ai fais un long mail de mea culpa avec prise de conscience et le travail a faire sur moi, et notre fin de relation, et sa réponse fut :
    « Merci pour ces mots remplis d’espoir qu’en à ton évolution, de regrets et de mea culpa par rapport aux faux pas et d’amour sincère.
    J’espère pouvoir t’aider à avancer dans cette démarche même si cela n’est plus en tant que couple, nous étions amis aussi et je serai toujours là pour toi.
    Je t’embrasse »

    Aujourd’hui et après quelques jours a faire mon introspection, parcourant des sites pour connaitre mon problème je m’en aperçois clairement,. Il y a des zones sombres, et non dit avec moi même que je commence a accepter et mon souhait de changer et grandir avec ces blessures pour être en paix avec moi et enfin pouvoir vivre sans ce problème que je n’avais jamais connu pour personne.
    Je me suis rendu compte que j’avais perdu ma joie de vivre et l’envie de tout au fur et a mesure. Perdu ma confiance en moi car j’était dans le doute incessant de ne pas faire ce qu’il fallait et de ne pas être a la hauteur de ces attente. Tout cela je m’en aperçois aujourd’hui malheureusement, et heureusement.

    J’en suis très triste de notre rupture, car oui j’ai des sentiments profond pour cette femme.
    Je suis très conscient de l’état et je n’ai pas l’impression de l’aimer en tant que béquille ou pansement, mais en tant que compagne dans la vie.
    Elle ne comble pas de vide en moi, ce que j’aime en elle son intelligence, avec tout ce que cela comporte dans nos échanges, l’ouverture d’esprit, et surtout ces moments de partage.

    J’ai entrepris de repartir de la base et devenir enfin moi, pour être en paix avec mon passé, me sentir heureux et m’accepter tel que je suis et m’aimer pour ce que je suis.
    J’avoue n’avoir plus rien a prouver a personne la vie m’a démontrer que pour être bien dans sa vie il faut être modeste et avoir rester humble, parfois je dérape et la aussi je continu ce travail commencer il y a quelques années. Je ne suis pas parfait, je ne le serai jamais, juste être bien dans ma tête et mon corps.

    Je suis a l’écoute de vos commentaires, et conseils ….

    PS : l’envie me tiraille de la reconquérir une fois que je me sentirais fort, qu’en pensez vous ???

  5. Karine dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces infos sur ce site.
    Je suis aussi une dépendante affective et ma dernière relation, je me suis attirée un Manipulateur Pervers Narcissique pour enfin mettre à jour mes blessures de rejet vécues par rapport à ma mère.

  6. Pauline dit :

    wahou Lise, vraiment vous avez énormément de courage !!!

    Je vous encourage vivement dans cette conquête de vous-même, il est plus que temps que vous vous occupiez de vous et que l’amour que vous manquez soit comblé par vous-même… car là ça explique vraiment la dépendance affective (le moindre signe affectif et on s’y accroche…)! Vous m’encouragez vraiment à rompre vraiment les liens nuisibles pour tenter de m’aimer et prendre confiance en moi pour ne plus dépendre émotionnellement d’un conjoint.

    Pour Dom, ça remonte je pense mais en effet aller vers une nouvelle vie ne peut que vous aider… cet attachement est aussi destructeur, pour la relation, pour votre ex mari et pour vous-même surtout.
    Il faut retenir une chose: la seule chose permanente est l’impermanence. Tout change, tout est cycle, rien de perdure.
    Un amour meurt, pensez à vous, prenez soin de vous et un autre amour naîtra.

    Bon courage à tous !

  7. Lise dit :

    Je me rend compte a quel point on vie ces engoisses et experience
    s de facons si differentes. J’ai demande a l’homme de ma vie de me donner du temps, de nous donner l’occasion de bien faire les choses en se quittant le temps que je me reconstruise.
    Des lors je me sentais deja mieux et plus libre, dans mon cas le sevrage s’avere non pas sans peine mais relativement a d’autres cas et a d’enciennes experiences beauuuuucoiuuuup plus facile. Car je sais plus que toutqu’une relation de ce genre ne nous menera nul part sauf a ma souffrance et son angoisse.
    Je me suis rendu compte de ma peine quand je le voyai tout faire pour moi et moi au lieu d’en profitai je gaitais le moindre changement pr me faire des films et en soifrire, je me disai tjr que tt ces effort c juste pour pas me perdre et qd je serai a lui en acceptant ca demande en mariage il s’en fouttra. C comme si tout simplement ces efforts la je ne les eritais pas pour ce que je suis.
    A un moment, il a tellement etait patient que je me suis trouvée ridicule apleurer et a refuser de racrocher car il arrivait pas a me parler a cause des angines. O.o
    Le je me suis senti PITOYABLE! G pris les choses en mains aujourd’hui. Je ne c tjr pas si je m’y prend bien mais je m’occupe de ma petite personne je me suis etablie un programme de deux semaines pr maigrir et avoir une meilleure hygiene de vie , tout y passe etudes, sport, beaute, economie pr mes projet d’avvenir, je pense meme a realiser tout ce que je voulais realiser… Rever et m’aimer!
    Je veux aussi reprendre en douceure avec lui et l’i’clure petit a petit dans cette nouvelle vie que je construit. Et si nos visions diverges vraiment sur l’avenir je devrai me faire a cette idee et il restera dans mon coeur celui pour qui j’ai di stop a ce cycle d’amour dépendant avec toutes ses souffrance, c grace.a lui que je me suis vue reellement. Voila pourquoi je me dis.qu’il a qd meme de l’amour dans tout ca caché par ce manque.
    LES DIFFICULTE SONT : que je culpabilise un peu de la savoir suspendu ainsi et je culpabilise un peu de ratter un appel (c dans les cas de besoin ou de manque urgent de sa part, c arrivé .une fois et g ratté son appel) mais je trouve que je gere bien ce sentiment de culpabilite c situations qui font ressurgir des sentiments ou des signes de dépendance me pousse a depasser ces obstacles pas a pas.
    Je n’arrive pas a me concilier avec mon passé, battu, pere alcoolique est absent avant mes 11ans, lui il m’a pas bcp battu et il faisait pas si mal car j’ai parmi.mes freres deux qui allait tres fort au niveau des coup, ca a commencé par un qui me torturai.des mes 4ans , la tete dans la cuvette des toillette , il paassait tout son temps a m’efrayai et me dire que j’etai adoptée et me gifflait.tt le temps sans raison. Puis.vers 9ans sans m’en rendre compte ca a evolué et il m’tranglait et battai des que ma mere sortai, j’avais tres peur qd elle ne voulait pas me sortir avec elle, apres vin le tour du deuxieme frere qui s’y ajoute, je finissai evanoui dans ma pisse… Le temps a passe et j’en ai bouffé des claque des coups de cravache des coups de chaine de gros chiens, fourchette couteau…. Des coups dans ma chambre sans le temoignage de personne et des coups devant mon lycee et mes prof d’universite. .
    Cote affection ma mere me sur protegee enfant (d’ou le fait que les se faisait dans son dos.en ce moment la) puis a 14 ans elle commencait.a m’insulte, chienne, putain,grosse, fesse diformes, tu devrai meme avoir honte de marcher dehors… Mais elle restai tendre les autres moment, et je l’aimais bcp, je revais d’etre ca fiertait, meme qd elle me disait qu’une fille de mon genre n’aura jamais son bac , j’ai bossé et j’ai reussi avec mention tres bien. Mais a force d’avancer et de voir que jamais je la comblerai, et de la voir s’acharner de plus en plus en me disant a 21ans presque une fois par semaine tu devrai te suicider, je regrette de t’etre mise au monde… J’ai fini par m’y faire et me dire que bon c une maman qui n’aime pas ca fille , et ca peut exister… J’ai aussi etait agressee sexcuellement mais je me suis defendu , , je vous epargbe les details.
    Je sais ce qui cloche mais je ne ressens rien a ce propos, c comme si j’avais vu un mauvais film et c tout, y a les images et aucun sentiment qd je ressace ce passe. J’ai du mal allé au fond des choses, des que j’essaille de chercher en moi cet enfant blessée je ressen un blocage et un debut de douleur qui disparait tres vite en m’eloignant de ce que je cherchais.
    Desolee pour le texte tres long mais , si ca peu aider ce qui sont dans mon cas ey m’aider par ce partage c’est tant mieux.
    Bon courage a chacun.

  8. Séverine dit :

    Bonjour Michaël,

    Si vous êtes d’accord sur le principe du sevrage amoureux, c’est déjà un excellent point de départ!

    Effectivement, le fait de voir votre ex régulièrement pour les enfants rend le sevrage amoureux un peu plus compliqué mais tout à fait possible, malgré tout. Puisque vous ne pouvez pas, dans les faits, couper totalement les ponts avec votre ex qui est également la mère de vos enfants, il va falloir travailler à couper les ponts « mentalement et affectivement parlant ». C’est tout à fait réalisable, je vous l’assure!

    Concrètement, durant les périodes de 4-5 jours où vous n’avez pas à rencontrer votre ex, je vous recommande de mettre à profit tous les conseils que vous pourrez trouver ici: rangez les souvenirs loin de votre vue (photos, lettres etc.), lancez-vous dans de nouvelles activités, voyez régulièrement vos amis, et ouvrez-vous à de nouvelles rencontres (même si vous n’avez pas le cœur à ça, le fait de rencontrer d’autres personnes, va vous aider à couper les ponts avec votre ex, dans votre esprit). N’hésitez pas non plus à vous faire coacher.
    Recréez vous un nouvel univers, bien à vous et vous verrez qu’au fur et à mesure, vous vous sentirez moins dépendant de votre ex sur le plan affectif. Bon courage!

    Séverine

  9. Séverine dit :

    Bonjour Dom,

    Tout d’abord, toutes mes condoléances pour votre frère…

    Je compatis à votre situation mais comme vous le dites vous-même, à juste titre, il s’agit de son choix et vous ne pouvez pas forcer votre conjoint à maintenir votre union si lui souhaite le divorce. Vous pouvez en revanche influer sur son choix de manière indirecte, en adoptant une attitude positive. Bien sûr, cela va vous demander beaucoup de courage mais la première chose à faire, pour le moment, est de travailler sur votre dépendance affective afin de dépasser la souffrance qu’elle engendre en vous.

    Mettre la pression à votre ex risque, comme vous l’avez certainement constaté et comme le souligne Roxane, de le pousser dans ses retranchements et le conforter dans son choix. Je reviens souvent sur ce point dans mes articles : chercher à contrer par tous moyens la décision de son ex est hélas la façon la plus sûre de le voir fuir encore plus loin. Alors que le fait de faire un travail sur soi pour ne pas lutter contre le choix de son ancien partenaire est, au contraire, le meilleur moyen de l’amener à remettre sa décision en question.

    Comme en témoigne Tulipe, il est toujours possible de sortir de la dépendance affective et de prendre un nouveau départ (avec ou sans son ex), grâce à un coaching qui offre des résultats rapides et très concrets en termes de mieux-être. Pour améliorer vos rapports avec votre ex conjoint, Dom, vous devez, selon moi, déjà vous rapprocher de vous-même, vaincre vos angoisses et panser vos blessures.

    Bon courage à vous!

    Séverine

  10. Michaël dit :

    Bonjour,
    Je suis d’accord sur le principe du sevrage amoureux mais comment procéder quand on a des enfants ?
    Il m’est difficile de rester plus de 4-5 jours sans voir mon ex car il y a les enfants dans l’histoire. Pas évident, dans ces conditions, de couper les ponts.
    Michaël

  11. magalie dit :

    Bonsoir
    tout le monde peut sen sortir je suis la pour le dire j’ai 50 ans et on conjoint ma quitter ns avons 6 ans de différence et je ss mieux sans lui et 12 ans de vie commune et un enfant alors la preuve
    et la bon courage

  12. Tulipe dit :

    Ca me parait compliquè…
    Jai demandè le divorce en 48h mon ex borderline = relation de dependance…

    Si votre mari veut divorcer vs n’avez pas trop le choix non ?

    Il faut etre 2 pour continuer et lá…. vs etes seule.
    Moi j l’m plus que tout et j’ai du choisir de partir.

    La dependance affective si l’on veut sen sortir c possible.
    Faites vous coacher pour comprendre….. cela vs aiaidera.
    C’est ce que jai entrepris pour avancer.

  13. roxane dit :

    Dom, je dirais juste qu’à mon avis, plus vous lui mettrez la pression et donc l’agacerez , moins il vous aimera…

  14. Dom dit :

    Bonjour,
    Séparée depuis 8 mois d’avec mon mari. Je viens de recevoir une convocation au tribunal pour le divorce que je refuserai. Je l’aime encore après 24 ans de vie commune. Mais c’est son « choix ». Il n’a plus de sentiment.
    Il a une next et est parti 15 jours en vacances avec elle. J’en souffre bcp. On communique uniquement pour les enfants et les comptes etc.
    Chaque fois que nous nous voyons on s’emballe et ça finit toujours mal.
    Il me répond tjrs instantanément à mes appels mais pas la dernière fois où il s’est énervé en disant qu’il en avait marre de porter le chapeau et me dit que c’est moi qui l’ai poussé à s’adresser à un avocat.
    Mais c’est lui qui veut divorcer.
    Je viens de perdre mon frère. Il avait 51ans. Je l’en ai averti et tient à venir voir ma maman. Je me demande si je dois être présente ou pas… Ce n’est pas l’envie qui me manque mais je redoute mes réactions pourtant je suis en SR assez souvent mais chaque rencontre et de plus en plus pénible car je sens qu’il s’éloigne. Qu’en pensez-vous ? Que dois-je faire pour le ramener vers moi ?


Laisser un commentaire