Crise de la cinquantaine : le guide complet pour sauver son couple

Bienvenue sur JeRecupereMonEx.com site N°1 sur la rupture amoureuse au monde (Le Times). Par Antoine Peytavin.
1- Si tu es nouveau, vérifie si tu as une chance de récupérer ton ex (test gratuit, clique ici).
2- Fais-toi appeler maintenant par un coach pour reconquérir ton ex au plus vite :

Voilà plusieurs semaines qu’Alain Souchon et son « Tu la voyais pas comme ça ta vie, pas d’attaché case quand t’étais p’tit… » résonne dans votre maison du matin au soir… Pas de doute, quelqu’un chez vous est en train de passer un cap dans sa vie ! Et si cette personne est née dans les années 70, il y a de grande chance qu’elle soit en train de subir la crise de la cinquantaine. Zoom sur une période complexe de la vie, qu’il ne faut pas trop prendre à la légère…

Qu’est ce que la crise de la cinquantaine ?

crise de la cinquantaineC’est une période appelée aussi « crise du milieu de vie » puisqu’avec les progrès de la médecine, le nombre de centenaires ne va pas cesser d’augmenter. 80% de la population des cinquantenaires est touchée par cette « crise du demi-siècle », hommes et femmes confondus, célibataire ou en couple, avec ou sans enfants. Elle s’abat sur vous, parfois brutalement, parfois légèrement quand vous avez entre 45 et 55 ans, et plus particulièrement dans beaucoup de cas à l’instant même où vous soufflez vos 50 bougies.

C’est la phase de l’existence la plus éprouvante, où l’on ressent un sentiment global d’insatisfaction, où l’on se pose beaucoup de questions (voire beaucoup trop): comment se souviendra-t-on de moi quand je ne serai plus là, que vais-je transmettre de mon savoir et à qui, que faire du temps qu’il me reste à vivre… Vous vous sentez déstabilisés, vous remettez tout en question, vous êtes angoissés et stressés. Vous avez besoin de vous sentir vivant, vous voulez tout changer alors qu’il y a 5 ans à peine vous vous sentiez bien, serein, satisfait d’avoir tout dans votre vie pour être heureux.

Cette période met le couple à l’épreuve durant un temps qui peut être très variable, et le plus difficile est de ne rien lâcher : si certaines crises sont résolues en un mois, certaines peuvent durer jusqu’à la décennie suivant, il n’y a pas de schéma établi ou de chiffres exactes : chacun fait sa crise de manière individuelle, avec des angoisses et des ressentis qui lui sont propre.

Quelles en sont les causes ?

A 50 ans, vous vous réveillez avec la désagréable impression d’avoir été un automate pendant la première moitié de votre vie…Pourquoi ce sentiment ? Parce que :

Côté boulot, vous êtes plutôt malmenés. On vous fait bien comprendre que si vous ruez dans les brancards, un petit jeune moitié prix de votre salaire pourra très bien vous remplacer. Plus aucune formation ne vous ai proposée puisque vu votre âge, ça ne sert plus à rien d’investir sur vous.

Côté couple une certaine routine a fini par s’installer, que ce soit dans la vie de tous les jours ou sous la couette.

– Vos enfants commencent sérieusement leur vie d’adulte et fondent leur propre famille. Certains d’entre vous passent du statut de parents à celui de grands parents sans avoir le temps de dire ouf, le traditionnel « Maman qu’est-ce qu’on mange » devient « Mammye, on mange quoi ce soir » alors que dans votre tête votre bébé a fait ses premiers pas plus tard qu’hier. A contrario, d’autres se rendent compte qu’ils ont raté le coche et qu’il est trop tard pour créer une descendance.

Votre petit cercle de proche rassurant, commence tout doucement à s’étioler, la maladie ou le décès s’abattant sur des gens qui, au final, ne sont pas vraiment plus vieux que vous dans votre esprit.

A tout cela s’ajoute de possibles changements hormonaux qui jouent sur votre physique : la ménopause (fin de la période de procréation) chez la femme, l’andropause (baisse de la sécrétion de testostérone) chez l’homme.

Comment reconnaître la crise de la cinquantaine ?

crise de la cinquantaine, comment sauver son couple ?Un certain nombre de symptômes doivent vous mettre la puce à l’oreille, que ça vous concerne vous, ou votre partenaire :

– Le comportement se modifie : insatisfaction, irritabilité, lassitude, un peu comme vos ados il n’y a pas si longtemps, mais avec une vague de nostalgie en prime. Définir des priorités devient difficile. Tout s’apparente à de la routine, ras le bol du « comme d’habitude ». Refus de refaire les mêmes choses, besoin de crier, sauter, pleurer et respirer à pleins poumons, tout en même temps.

– Des vieux rêves refont surface, avec un besoin viscéral de les accomplir au plus vite, quel qu’en soit le prix. Ceci se traduit le plus souvent par des achats impulsifs, onéreux et immédiats : une grosse voiture, un bateau, une moto…

– Ressenti d’un étrange sentiment d’urgence continue, que le temps passe trop vite, qu’il faut se dépêcher de faire les choses. Impression d’être border line, entre la vie et la mort, et que tout peut basculer très vite.

– Besoin de remonter le temps pour retrouver un corps et un look de jeune, en employant tous les moyens disponibles, comme la chirurgie esthétique ou l’implantation de cheveux. Changement de garde-robe, changement dans la manière de s’exprimer et dérèglement du comportement alimentaire.

– Besoin d’entreprendre des choses démesurées : gravir l’Everest parce que c’est fun, faire le tour du monde en 2CV par ce que c’est stylé, courir nu comme un ver sur un stade de foot pour aller dabber avec Pogba pour voir si ça passe crème…

Comment réagir face à cette crise ?

Si c’est votre crise de la cinquantaine :

 

– Ne vous renfermer pas sur vous-même : communiquez ! Pour surmonter cette période, il faut mettre tout à plat et faire un bilan des 50 premières années de votre vie. Analysez une bonne fois pour toute cette première moitié passée, et ne revenez plus dessus. Regardez devant vous et planifiez l’avenir.

Prenez votre temps pour réfléchir et ne faites rien dans la précipitation. Cette crise est un cheminement intérieur, pendant lequel vous devez accepter que des choses aient changées. C’est une période de transition et d’adaptation. Il faut que vous redéfinissiez vos priorités et que vous vous projetiez vers de nouveaux projets et de nouveaux objectifs réalisables pour éviter la frustration d’un échec.

– Entreprenez des choses pour vous sentir mieux mais sans exagérer et sans vous endetter. Ne foncez pas tête baissée dans tout et n’importe quoi.

– N’hésitez pas à prendre un peu de distance, installez-vous chez des amis ou de la famille, en veillant à ne pas couper la communication avec votre moitié. Evitez de vous tourner vers quelqu’un de plus jeune juste pour tester votre sex appeal… ça ne fera qu’aggraver les choses.

– N’oubliez pas : vous n’êtes pas le seul dans ce cas et que ça se surmonte très bien ! A chaque cap sa crise : à 15 ans on quitte l’enfance pour l’adolescence, à 20 l’adolescent se transforme en jeune personne qui veut tout expérimenter, à 30 fini le jeune insouciant et place à l’adulte posé, et à 40 l’adulte posé se demande si l’épuisement de la dernière décennie va continuer encore longtemps…

Si vous subissez la crise de votre moitié

Cette crise est un rejet de la routine, votre conjoint rejette donc tout ce qui s’y rapporte : vous, vos enfants, votre vie de tous les jours. Voici les bonnes attitudes à adopter :

Ne culpabilisez pas. Vous avez l’impression qu’il ne vous aime plus et vous vous demandez ce que vous avez fait pour en arriver là, pour qu’il change à ce point, mais ce n’est pas à cause de vous. Il est juste perdu pour le moment.

Laissez-lui du temps et la place pour qu’il puisse se retrouver. Quand vous voyez qu’il commence à remonter la pente, proposez-lui des choses qui sortent des sentiers battus, montrez lui qu’une nouvelle vie (avec vous) ça vous dit aussi !

– Ne lui faites pas la morale, ne l’enfoncer pas, ne proférez aucunes menaces ni ultimatums en pensant lui faire un électrochoc ! Soit il va soit prendre peur et remettre sa crise à plus tard, soit il va prendre ses distances pour ne pas vous faire souffrir.

Ne soyez pas trop susceptible, ses mots dépassent parfois ses pensées.

Evitez de faire intervenir les enfants ou les amis proches. Il faut qu’il sente que vous avez confiance en lui pour se sortir de cette situation. Une fois la crise passée, ne lui rappeler pas tous les jours ce qu’il vous a fait endurer. N’oubliez pas que vous êtes sans doute le prochain sur la liste.

N’accepter pas tout sous prétexte qu’il fait sa crise, ne vous écrasez pas. Etablissez mentalement des limites à ne pas dépasser de ce que vous accepterez de supporter.

Y a-t-il des moyens de l’éviter ?

On sait que c’est une période qui va arriver, il est donc possible d’anticiper la fameuse crise de la cinquantaine :

En se posant les questions existentielles au fur et à mesure sans attendre d’être dépassé. Avec cette attitude, la crise se transformera en adaptation en douceur.

En gérant les crises précédentes à fond, une crise de la quarantaine pas réglée en totalité aggrava celle de la cinquantaine. Si les crises précédentes ont été bien gérées, celle-ci passera comme une lettre à la poste.

En revoyant les priorités en fonction des changements de la vie.

En ne laissant pas la routine s’installer dans votre couple, faites des choses à deux régulièrement. Réglez tous vos problèmes au fur et à mesure, ne vous endormez jamais fâché !

En n’abandonnant jamais vos passions, seulement adaptez le temps que vous y consacrez pour pouvoir tout concilier.

 

– EN POSITIVANT ! Il y a forcément quelque chose de positif à retenir ! Focalisez-vous la dessus et ne laisser pas la déprime vous envahir !

– En grandissant tous les jours, et en vivant avec votre âge et son lot de changements. Prenez plaisir à vieillir parce que de toute façon, vous n’avez pas le choix.

En écoutant votre corps : si vous voyez que vos hormones commencent à poser problèmes et que ça vous affaiblit psychologiquement, faites-vous aider. Des traitements hormonaux existent pour vous rééquilibrer plus facilement.

 

Victor Hugo disait : 50 ans, c’est la jeunesse de la vieillesse ! Et oui, beaucoup de choses vous attendent encore après 50 ans ! Si vous avez bien géré votre crise, vous allez vous rendre compte que ça vous a permis d’entreprendre une nouvelle vie, remplie de projets ! Rien n’est insurmontable pourvu qu’on soit lucide sur sa situation.
Vous voyez, ce n’était pas si difficile que ça d’apprendre l’anglais, et puis ça vous sert bien pour communiquez avec les Cow Boys pendant cette pause le long de la mythique 66 ! Allez chérie, en selle, on a encore du bitume à avaler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement
Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement