Ce que l’approche psychologique JRME enseigne sur la dépression amoureuse

Par Antoine Peytavin

Après avoir perdu l’être que l’on considérait jusqu’à alors comme l’élu(e) de son cœur, on passe inévitablement par des moments de solitude et de tristesse indescriptibles.

On appelle cela la dépression amoureuse.

Nous allons aujourd’hui essayer de mettre en lumière les domaines de votre vie ou de votre personnalité qui sont les plus touchés par cet état dépressif lié à la dépendance affective.

La finalité recherchée est alors de prendre conscience des mécanismes à mettre en place pour lutter, vous reconstruire et au final redevenir la personne qui pourra récupérer son ex.

Un peu de psychologie ne fait jamais de mal !

Surmonter une dépression amoureuse ou une déprime sentimentale, c’est possible !

Qu’est-ce que la dépression amoureuse après rupture ?

Difficile à vivre et à surmonter, la dépression amoureuse est un état psychique complexe qui survient après une rupture.

JRME se penche aujourd’hui sur ce phénomène aussi intense qu’intriguant, vous révèle ses secrets et vous explique avec des mots simples comment le cerveau gère ces émotions !

Romantiques, s’abstenir !

Comprendre la dépression amoureuse pour la soigner

La dépression amoureuse est un état psychique et émotionnel,  qui empêche l’individu récemment séparé de mener sa vie sereinement.

Effectivement, il s’agit généralement d’un mélange des émotions ci-dessous :

  • anxiété
  • dépression après rupture
  • solitude
  • peur

Cet état est bien heureusement passager (et nous allons vous expliquer pourquoi).

Mais il peut devenir un véritable cauchemar pour les personnes touchées.

Une étude américaine a prouvé que 40 % des personnes qui ont subi une séparation amoureuse sont en état de dépression durant les semaines et très souvent les mois qui suivent la rupture. 12 % sont également en état « semi-dépressif ».

Plus de la moitié des personnes qui se séparent (52 %) sont exposées à la dépression post rupture !

Quelle est la relation entre la dépression amoureuse et la vie sociale ?

L’être humain est un être sociable qui a besoin des autres pour s’épanouir.

Les ermites sont d’ailleurs considérés comme marginaux.

On dit aussi : l’union fait la force. Aussi, nous avons tendance à nous sentir plus forts et donc moins vulnérables lorsque nous sommes en « bande ».

Vivre en couple est donc rassurant pour l’humain.

Il tisse ainsi un lien social intéressant avec son partenaire et les personnes qui l’entourent.

Épanoui et fort, l’individu en couple a l’impression (souvent légitime) qu’il peut tout affronter et qu’il assure sa survie (par le biais de la reproduction).

Au moment de la rupture, l’élément central de la vie sociale (le couple) s’effondre.

Ce n’est pas simplement une histoire d’amour qui se termine mais bien un réseau social qui se démantèle.

On ne forme plus un couple.

Alors, on redevient un électron libre et isolé qui n’est associé à aucun autre individu de manière dire.

Si ce n’est la famille, mais cela est considéré comme un lien familial et non social.

L’humain ayant besoin de ce lien social pour être heureux, il ressent alors irrémédiablement une peur primitive inconsciente du rejet.

Il se ferme aux autres pour ne pas avoir à les affronter.

Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que l’homme soit facilement sujet à la déprime post rupture.

Et entre la dépression amoureuse et le cerveau ?

Le cerveau est bien évidemment à l’origine de toutes les sensations que nous ressentons à l’occasion d’une rupture amoureuse.

Lorsque nous nous mettons en couple avec une personne qui nous attire physiquement et intellectuellement, nous devenons assez rapidement amoureux.

Content d’avoir trouvé un partenaire intéressant, susceptible de donner naissance à la descendance, le cerveau sécrète de la dopamine, l’hormone du bonheur.

Au début de la relation, l’être humain ressent fortement les effets de la dopamine.

Il passe de très bons moments avec son partenaire et sa seule présence le rend heureux.

La dose ne faiblit pas au fil du temps. Mais l’organisme s’habitue peu à peu à recevoir sa dose quotidienne de dopamine.

Il ne remarque plus que ce bonheur est associé à la présence de son partenaire !

Au moment de la séparation, les partenaires se retrouvent souvent seuls.

Ils n’ont plus leur dose de dopamine quotidienne, c’est le choc. Le cerveau ne comprend plus ce qu’il se passe.

Le manque se fait ressentir et devient douloureux, aussi bien psychologiquement que physiquement (car les deux douleurs sont associées).

Le mal d’amour est donc double puisqu’il est à la fois physique et psychologique.

La rupture génère un manque et une privation particulièrement difficiles à vivre.

Le cerveau attend sa récompense quotidienne (dose de dopamine) qui n’arrive pas.

Mécontent, il envoie un signal au cortex préfrontal.

Celui-ci « décide » de déclencher un sentiment de colère et de frustration pour réagir au manque.

L’hormone sécrétée à ce moment-là, le cortisol (hormone du stress), est éprouvante.

Et peut aller jusqu’à générer des tensions musculaires et une grosse fatigue.

Comprendre la dépression sentimentale pour mieux s’en débarrasser

Bien souvent, après la rupture, vous portez toute votre attention sur ce que peut bien ressentir ou penser votre ex.

Si ce réflexe est compréhensible, il est cependant préférable de réorienter vos pensées et réflexions vers vous-même.

  • Que ressentez-vous, et que pensez-vous, vous-même ?
  • Quel est votre parcours ?
  • Quelles sont vos faiblesses ?
  • Vos ressources ?
  • Quels sont vos besoins et vos rêves amoureux ?

Voilà les questions sur lesquelles il est utile de réfléchir après une déception sentimentale.

Car une fois que vous aurez trouvé les réponses à ces questions et que vous vous serez reconnecté(e) à votre Moi profond, toutes les solutions vous apparaîtront naturellement.

Vous saurez exactement ce qu’il y a de mieux à faire pour servir vos intérêts amoureux : reconquérir votre ex ou tourner la page ?

Il n’y a que vous qui puissiez y répondre.

Les conseils dispensés sur JRME visent à vous aider à adopter des attitudes constructives et à vous guider dans vos réflexions personnelles afin, justement, de faire émerger vos propres réponses et d’atteindre votre but sentimental.

Pour cela, divers outils s’offrent à vous et il vous appartient de définir ceux qui vous correspondent le mieux : psychothérapie, coaching, auto-hypnose ou ouvrages de développement personnel.

Souvent, l’on pense bien se connaître mais après une rupture amoureuse, si l’on mène sérieusement ce travail de réflexion, on apprend à se connaître encore mieux.

Et cette conscience de soi est un sacré plus pour réaliser vos objectifs de vie et vous épanouir.

Je remet en en cause mon mode de vie

La rupture amoureuse est toujours définie par ce qui nous manque, ce qu’on perd et ce qui change d’une manière négative dans notre vie.

Ce qui est certain, c’est que juste après cette dernière, votre mode de vie change.

Le couple éclate et il faut se reconstruire un quotidien, une routine dans laquelle on se sent en sécurité.

Le problème, c’est que le manque affectif nous pousse bien trop souvent à comparer la situation actuelle avec celle qui vient de nous échapper : « c’est l’heure où habituellement mon ex et moi mangions devant la télé, ou allions promener notre chien »…

Ce qui a pour fâcheux effet de nous emplir de morosité au moment d’accomplir ces mêmes actes quotidiens en solitaire.

On se sent abandonné(e), plus rien n’a de sens

Et pourtant, il faut bien continuer à vivre.

Votre chien ne se sortira pas tout seul et votre corps doit être alimenté pour fonctionner.

S’il n’y a pas de solution miracle pour éviter à ce genre de sentiments de dépression après rupture, vous pouvez malgré tout essayer de faire de petits changements, qui rendront ces moments moins pénibles (comme aller manger avec des amis ou de la famille de manière récurrente, ou profiter d’une nouvelle activité comme le jogging pour sortir son chien…).

Rupture amoureuse et dépression après rupture vont souvent de pair.

Pour ne pas vous embourber dans des sentiments négatifs, vous devez revoir votre mode de vie.

Par exemple :

  • revoir la décoration de votre appartement.
  • ranger tous les souvenirs relatifs à votre ex.
  • ne pas laisser des objets lui appartenant traîner (ex : sa bouteille de parfum)
  • retirer ses vêtements de votre placard et les lui rendre
  • décrocher les photos ensemble (pour les ranger soigneusement dans un carton)

Surtout, ne vous énervez pas et ne les jetez pas, vous risqueriez de le regretter.

Votre ex fait partie de votre vie, c’est lorsqu’on réussit à sortir d’une dépression amoureuse que l’on peut alors relativiser et voir les bons côtés des choses.

Prenez le temps de faire un peu de vide dans votre intérieur, mettez de nouvelles couleurs, achetez de nouveaux tableaux, donnez un nouveau look à votre appartement afin de sentir que vous repartez d’un bon pied.

J’ai perdu soutien et partage

Si le domaine affectif est bien évidemment le plus touché lors d’une dépression amoureuse, celui du besoin de reconnaissance et de soutien psychologique n’est pas non plus épargné.

Votre partenaire ayant disparu de votre vie (momentanément, espérons-le), vous vous retrouvez seul(e) pour affronter votre quotidien et les embûches qui peuvent se présenter à vous (dans votre travail, votre famille ou tout simplement votre environnement au sens large).

Vous ne pouvez plus vous confier de la manière dont vous le faisiez avec votre ex, et personne ne vous pousse ou ne vous motive pour réagir face à vos petits ennuis.

C’est vrai… Mais cela n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

En effet, cela vous permettra de vous construire une personnalité plus forte, apte à survivre face aux situations de crises et à terme à provoquer l’admiration de ceux qui pensaient que vous ne sortiriez pas du trou (votre ex y compris).

Si vous ressentez le besoin de vous exprimer et de partager vos émotions, vous pouvez le faire de plusieurs manières :

  • en écrivant votre ressenti dans une sorte de carnet de bord ;
  • ou bien, en créant un blog sur la rupture par exemple ;
  • enfin, en discutant de vos sentiments avec vos proches.

Néanmoins, il est important de réussir à vivre seul(e) quelques temps.

Certaines personnes se sentent désemparées lorsqu’elles sont seules, elles pensent ne pas être capables d’avancer si elles ne sont pas accompagnées.

La déprime après séparation devient alors très difficile à gérer.

Ce comportement est une marque de faiblesse mais n’est pas irréversible.

Il est en effet possible que vous ayez toujours été accompagné(e) de votre famille ou de votre conjoint(e).

D’ailleurs, lorsque vous réfléchissez à votre situation amoureuse, vous vous rendez compte que vous n’avez pratiquement jamais été célibataire !

Prenez donc cette rupture et votre déprime amoureuse comme un signe et lancez-vous le défi de réussir à réaliser de nouvelles choses par vous-même.

Soyez force de proposition, prenez des initiatives et étonnez-vous !

Savoir se « débrouiller » est l’une des plus grandes qualités qu’un être humain puisse avoir.

Être seul(e) et savoir vivre par soi-même, sans attendre toujours le soutien d’autrui est une véritable richesse.

Si vous parvenez à vivre seul(e) quelques temps, que vous ne souffrez pas de la solitude car vous réussissez à mener à bien des projets en solo, vous reprendrez immanquablement confiance et vous et vous serez davantage prêt(e) à reconquérir votre ex ou à rencontrer de nouvelles personnes.

Je suis en dépression amoureuse et personne ne m’attire

Nombre de personnes subissant une rupture amoureuse pensent que leur ex est le seul être sur Terre à pouvoir les rendre heureuses.

Elles se renferment donc sur elles-mêmes et vivent une véritable dépression après séparation,  limitant ainsi leurs possibilités de rencontrer d’autres hommes/femmes et réduisant à néant leur pouvoir de séduction.

Si ce sentiment est tout à fait naturel, il est à relativiser.

D’abord par les chiffres (il existe plus de 6 milliards d’êtres humains et on est en moyenne en couple au moins 5 fois dans sa vie), puis ensuite par les mécanismes à mettre en place lors du processus de reconquête de votre ex.

Une fois le désespoir « surmonté », vous commencerez en effet à réaliser un travail sur vous-même qui vous permettra d’être plus ouvert(e) et surtout notifié(e) par les personnes évoluant dans votre environnement.

Naturellement, elles entreront petit à petit en interaction avec vous, ce qui ne manquera pas de vous aider à retrouver votre confiance en vous, et au final à vous apercevoir que vous valez bien mieux que ce que vous pensiez jusqu’alors.

Et si votre ex ne s’en rend pas compte, quelqu’un d’autre pourrait bien en profiter !

J’ai perdu un futur et des opportunités

Malgré le manque de rationalité de cette logique, on a tendance à penser que la vie va s’arrêter après la rupture.

On avait tout un tas de projets et d’espoirs qui manifestement ne se réaliseront pas et qui mettent à mal notre confiance en nous.

On pense alors que notre futur s’assombrit et qu’on sera incapable de se relever de cette terrible épreuve.

Là encore, ce sont les symptômes de la dépression amoureuse qui s’expriment.

Même si cela semble impossible pour le moment, dites-vous bien qu’on ne sait jamais ce que la vie nous réserve et que c’est justement ce qui lui donne autant d’intérêt.

Votre futur ne « disparaît » pas, il se modifie et doit s’adapter à une nouvelle situation qui n’a rien de définitive.

Ma vie avant la rupture et la dépression était tellement différente

Repensez à votre vie avant votre ex : était-elle fade et inintéressante ? C’est peu probable !

Repensez à tout ce que vous aviez accompli avant de rencontrer votre ex, vous verrez, votre ex n’est pas une personne indispensable dans votre vie.

Votre ex vous a certainement apporté beaucoup de choses positives mais il/elle n’est pas le/la seul(e) à pouvoir vous rendre heureux/heureuse.

Vous avez sans doute des amis, des proches avec lesquels vous pouvez partager de bon moments.

Vaincre la dépression amoureuse est plus facile lorsque l’on est bien entouré.

N’hésitez pas à leur demander de l’aide, ils sont là pour ça et n’hésiteront pas à vous tendre la main (comme vous l’auriez fait pour eux avec plaisir).

Trouvez de nouveaux projets et lancez-vous corps et âme dans leur réalisation.

Avoir un objectif est parfaitement efficace pour éviter de s’enliser dans la déprime amoureuse.

La particularité de la dépression est qu’elle ne laisse aucun espoir et donc de goût à rien.

Vous réussissez à trouver une motivation pour réaliser de nouveaux projets ?

Alors, cela signifie que vous êtes sur la bonne voie.

Si vous avez l’impression de ne plus avoir aucun intérêt pour vos anciennes passions.

Que plus rien ne vous intéresse.

Et que vous n’avez qu’une envie ; rester au lit et dormir le plus longtemps possible.

Alors, mieux vaut faire appel à un coach et/ou un spécialiste pour vous aider à surmonter cette épreuve difficile qui fait partie de la vie.

J’ai perdu amour et confiance

Se faire plaquer ne fait pas que changer votre situation personnelle, ou même vous rendre triste…

Cela a malheureusement une incidence sur la manière dont vous percevez votre environnement.

Il vous devient difficile de faire confiance et d’apprécier les personnes que vous rencontrez à leur juste valeur.

Ce qui peut évidemment vous faire passer à côté d’opportunités mais aussi vous rendre aigri(e).

Il est important de prendre conscience de ce phénomène afin de limiter au maximum les effets néfastes de la déprime amoureuse.

Certes la personne la plus chère à votre cœur vous a délaissé(e), mais cela ne signifie aucunement que vous n’êtes pas digne d’être aimé(e).

Si vous ne luttez pas efficacement contre votre dépression post rupture amoureuse, vous pourriez entrer dans une spirale infernale dont vous ne verriez plus le bout.

Nous vous invitons donc à tout mettre en œuvre pour mettre un terme à ce sentiment négatif.

Vous n’êtes pas moins intéressant(e), moins beau/belle ou moins agréable à vivre que quelqu’un d’autre.

Des milliers de couples se séparent chaque jour et votre cas ne fait malheureusement pas figure d’exception.

Voir aussi notre article : mon ex ne veut plus me voir

Quelques vérités sur la dépression après rupture amoureuse

Les personnes qui restent seules toute leur vie suite à une rupture amoureuse sont très rares.

Il suffit de regarder autour de vous vous constater le nombre de familles recomposées, de personnes séparées ou divorcées qui sont de nouveau en couple.

Leur rémission a peut-être été longue mais tous y sont parvenus et sont certainement plus heureux aujourd’hui.

Vous pouvez également garder une lueur d’espoir au fond de vous car il est probable que vous réussissiez à récupérer votre ex-copine ou copain dans quelques semaines ou quelques mois.

Mais pour cela, vous devez impérativement réussir à vous relever.

Votre ex ne pourra pas être attiré(e) par quelqu’un qui n’a aucune confiance en lui/elle et qui vit das le doute, les remises en question et les complexes.

Si vous avez besoin de retrouver confiance en vous, nous vous conseillons vivement de faire appel à un coach.

Si cet article ne résonne pas comme un habituel recueil de conseils, c’est parce que sont but est légèrement différent.

Chacun d’entre vous ayant une psychologie propre face à la dépression amoureuse, il vous revient d’en tirer des enseignements personnels et d’adapter votre réflexion afin de vous sortir de cette mauvaise passe.

Mais lire ces quelques lignes et aborder ce sujet, c’est déjà prendre conscience du mal qui vous hante.

Pour aller encore plus loin, vous pourrez mettre cet article en relation avec le chapitre 1 de La Magie de la Reconquête de T. Dub Jackson intitulé « comprendre pourquoi votre relation est terminée (et pourquoi elle n’est pas encore finie) ».

Comment sortir d’une dépression amoureuse ?

Vous l’aurez compris, le cerveau suit une logique complexe mêlant émotions, hormones et réactions physiques !

Il est donc très difficile de contrer efficacement la dépression amoureuse (du moins dans un premier temps).

La meilleure chose à faire est sans doute de s’entourer et de laisser venir les émotions ; une fois prévenu(e), il sera plus facile d’accepter toutes ces réactions plus ou moins violentes pour l’organisme.

Les meilleurs alliés contre la dépression amoureuse sont le temps, les activités physiques et les activités sociales.

Ne vous immobilisez pas !

Si vous avez un début de dépression post rupture, il n’y a pas de temps à perdre !

Tout d’abord, allez voir votre toubib ou prenez rendez-vous avec un(e) psy.

Il ou elle saura vous orienter et éventuellement vous prescrire des médicaments pour vous aider à passer cette période difficile.

Ensuite : ne restez pas seul(e). Voyez vos ami(e)s, votre famille, et n’hésitez pas à parler de comment vous vous sentez et de vos idées noires.

Vous pouvez aussi en parler sur le forum.

Ça vous fera du bien d’avoir d’autres points de vue.

Quand vous êtes seul(e), c’est trop facile de croire que votre vision (sombre, amère, pessimiste) de la situation est en fait réaliste et objective, or rien n’est plus faux !

Sortez de chez vous : l’air frais et la vue du ciel ont un effet positif sur n’importe qui.

Chez vous, à regarder tout le temps les mêmes murs, vous entretenez l’idée inconsciente que vous êtes dans une situation sans issue.

Ouvrez vos horizons.

Et puis, si vous faites un petit coup de dépression, vous n’aurez peut-être pas beaucoup d’énergie… mais dans la mesure du possible, essayez de mener une vie saine.

  • manger correctement
  • être propre et dans un appart propre
  • faire du sport (ne serait-ce que marcher)
  • pratiquer les activités que vous aimez
  • avancer dans votre travail

Tout cela contribue à entretenir votre santé mentale.

Donc sans trop vous en vouloir si vous n’y arrivez pas, faites quand même tout ce qui est à votre portée.

Vous voulez d’autres idées ? Consultez la formation d’Antoine « Comment se remettre d’une rupture ».

Séparation et dépression ? Prenez vos distances !

Dans un premier temps, il est important que vous réussissiez à prendre des distances avec votre ex.

Car tant que vous serez en contact avec lui/elle, vous entretiendrez les émotions douloureuses liées à la rupture.

Vous ne serez dès lors pas en mesure de vous recentrer sur vous pour rebondir sur cette épreuve.

Pour les couples avec enfant, une rupture de contact radicale n’est pas envisageable.

Dans l’intérêt de l’enfant, il va donc falloir trouver un juste milieu et maintenir un minimum de contacts avec son ex.

Pour savoir comment aménager la prise de distance dans ce contexte particulier, n’hésitez pas à solliciter les conseils d’un coach.

S’éloigner grâce au silence radio

Cette période de silence radio présente plusieurs avantages.

D’une part, elle est de nature à atténuer les tensions qui sont nées entre votre ex et vous au moment de la rupture amoureuse.

D’autre part, votre silence peut avoir un impact positif sur votre ex qui, ressentant le manque de vous, pourrait être amené(e) à revenir sur sa décision.

Enfin, il est essentiel, dans l’état de vulnérabilité qui est le vôtre depuis le choc de la séparation, que vous puissiez vous préserver d’éventuelles interactions négatives avec votre ex.

Tout rejet, marque de mépris ou d’indifférence ne feraient qu’accentuer votre mal-être et vous freiner sur la voie de la guérison.

Avant de reprendre contact avec votre ex, veillez donc d’abord à panser vos blessures affectives et à regonfler votre estime personnelle.

Le développement personnel pour gérer la déception amoureuse

Vous vous demandez comment sortir de la dépression amoureuse ?

Evidemment, les premiers temps, vous vous sentirez accablé(e) par la tristesse, la colère ou la souffrance, au point de penser par moment que toute évolution positive vous est impossible.

Apprenez à combattre cette tendance négative et à vous auto-convaincre de votre capacité à rebondir.

Sans vous connaître personnellement, je peux affirmer que cette capacité vous l’avez en vous, de par votre seule condition humaine.

Si vous n’arrivez pas à l’exploiter, ce n’est que parce que vous êtes, malgré vous, convaincu(e) d’en être dépourvu(e).

C’est ce qu’on appelle le pouvoir négatif des croyances limitantes.

Souvent ces croyances négatives se sont inscrites dans votre inconscient dès l’enfance.

Mais si vous avez été conditionné(e) à penser d’une certaine façon, vous pouvez parfaitement vous déconditionner et apprendre à penser différemment.

Cela ne se fait pas du jour au lendemain, bien sûr, et nécessite une ferme volonté de votre part.

Etre déterminé à s’ouvrir au changement est déjà un premier pas.

Votre bonne volonté, cependant, à elle seule ne suffira pas à vous libérer de vos pensées limitantes.

Se répéter que vous allez y arriver est important car cela vous place dans une dynamique positive.

Mais pour y arriver concrètement, il va falloir agir, trouver des moyens concrets de dépasser les blocages et le découragement générés par la rupture.

Là encore, le coaching peut s’avérer une méthode très efficace.

Si vous êtes plutôt autodidacte, vous pouvez, à travers des lectures de développement personnel, trouver tout un tas d’exercices concrets qui vous permettront de booster votre mental et de véritablement gagner en confiance.

Le tout de façon ludique et agréable.

Prendre soin de soi et apprendre à s’affirmer

Si travailler sur le mental est essentiel après la rupture, il faut également veiller à prendre soin de son corps.

D’autant plus que les périodes de déceptions sentimentales sont propices à la somatisation :

  • nœud à l’estomac
  • baisse de tension
  • vertige
  • perte d’appétit ou au contraire fringale permanente
  • trouble du sommeil
  • nausée
  • maux de tête
  • etc

Tous ces symptômes physiques, courants suite à une rupture, sont une sorte de matérialisation des émotions puissantes qui vous envahissent depuis le départ de l’être aimé.

Ce sont en quelques sortes les signes d’une dépression amoureuse, le symptôme d’une déprime sentimentale.

Je suis en dépression amoureuse : je prends soin de moi !

Evidemment, prendre soin de soi en pleine déprime relève de la gageure.

Les yeux rougis par les larmes, les cernes bleuies par les insomnies, le regard éteint par le chagrin d’amour : on a du mal, en pleine souffrance, à trouver l’envie de dorloter son corps.

Mais si vous dépassez ce manque d’envie initial et vous efforcez à porter à votre corps l’attention qu’il mérite, vous verrez que très vite vous y reprendrez plaisir.

Fixez-vous de petits objectifs :

  • aller chez le coiffeur
  • s’offrir une séance de massage en institut
  • faire un footing ou une longue marche
  • rafraîchir sa garde-robe
  • profiter d’un bon bain moussant ou se badigeonner le corps d’une onctueuse crème hydratante au sortir de la douche
  • manger des fruits frais
  • faire une cure de vitamines…

Bref des petits gestes simples qui feront autant de bien à votre corps qu’à votre moral, les deux étant intiment liés.

Lancez-vous dans de nouvelles activités sportives

Il a été prouvé scientifiquement que les personnes qui pratiquent une activité sportive pendant leur dépression amoureuse s’en sortent plus rapidement.

Si vous avez bien lu la première partie de cet article, vous avez sans doute compris que l’état d’anxiété général est dû à différentes hormones.

Le sport permet de favoriser la production de :

La dopamine

L’hormone du bonheur, du plaisir et de la vigilance.

Elle permet d’être plus productif, de se sentir bien et moins fatiguée.

On retrouve cette hormone dans la drogue, le sexe et l’alcool.

Mieux vaut donc privilégier les orgasmes et le sport pour avoir de meilleurs résultats, au moins, vous n’aurez que les effets bénéfiques, sans les effets secondaires gênants !

L’endorphine

Appelée aussi « hormone du bien-être », elle procure une sensation agréable très appréciée des sportifs (qui en deviennent accro).

Vous vous demandiez comment les sportifs faisaient pour aimer courir un marathon ou faire un IronMan ?

Ils sont tout simplement accro à l’endorphine qui leur procure des sensations incroyables.

Les effets de l’endorphine sont très proches de ceux de la morphine, ils procurent du plaisir, sont anti-douleur et aident ainsi à faire disparaître les coups de blues.

En d’autres termes, l’endorphine est un anti-dépresseur naturel puissant qui va vous permettre de vous dépenser, de mieux dormir, qui va générer un sentiment d’euphorie et donc, favoriser votre vie sociale !

Il n’y a absolument aucune contre indication !

Les exercice de cardio-training sont les plus efficaces pour sécréter de l’endorphine.

Pour en ressentir des effets, l’idéal est de pratiquer un sport « cardio » au moins 30 minutes d’affilée.

La course à pied, le vélo ou les machines de cardio en salle de sport sont parfaits pour cela.

Choisissez un vélo elliptique, un tapis de marche, un vélo, un rameur ou un stepper et allez à votre rythme (ni trop vite ni trop doucement) durant minimum 30 minutes.

Pour vous motiver, n’oubliez pas de prendre une playlist entrainante !

Certains prennent même leur smartphone ou IPad et regardent des vidéos en même temps qu’ils pédalent – en salle bien sûr !- (une bonne occasion de visionner les vidéos d’Antoine sur notre chaîne Youtube ;-)).

L’adrénaline et la noradrénaline

Ces hormones libèrent un « bon stress » ultra motivant pour aller de l’avant !

Ce sont elles qui poussent les sportifs à se surpasser et donc, à obtenir de bons résultats.

N’avez-vous jamais remarqué que la plupart des grands hommes et femmes d’affaires sont également sportifs ?

Toutes ces hormones favorisent la concentration, la bonne estime de soi, la confiance en soi et une bonne hygiène de vie générale.

Elles permettent donc de bien gérer la dépression après séparation.

Pourquoi s’en priver !?

La vie sociale

La vie sociale est presque aussi importante que l’activité sportive pour ceux qui souhaitent sortir de leur dépression amoureuse.

Conserver une bonne vie sociale oblige à sortir, à prendre soin de soi, à se bouger et à se changer les idées.

Les conversations et rires échangés avec les personnes que l’on apprécie sont essentielles pour continuer à être heureux et ne pas sombrer dans la dépression post rupture pour un homme ou une femme blessé(e).

Continuez à vois vos amis, forcez-vous à sortir, même lorsque vous n’en avez pas envie.

Bien sûr, les premiers jours, vous pourrez vous isoler un peu pour faire le deuil de votre relation et ne pas occulter votre chagrin d’amour mais ne vous laissez pas aller plus de 48 à 72h.

Si vos proches ne sont pas disponibles à ce moment-là, inscrivez-vous à des sorties et des activités qui vous plaisent, vous rencontrerez très certainement des personnes formidables qui deviendront rapidement vos ami(e)s et probablement vos confidents.

Vous vous sentez mal suite à une peine de coeur ?

N’ayez pas peur de sortir seul(e), c’est au contraire le meilleur moyen de rencontrer du monde dans être influencé par les autres.

Ouvrez-vous à la nouveauté et aux rencontres amicales (dans un premier temps), vous prendrez ainsi du plaisir dans la découverte et pourrez vous épanouir de cette manière.

Sortir d’une dépression amoureuse demande un minimum de volonté, avez-vous envie de vous en sortir ?

Se ressourcer auprès des autres

Enfin, ne laissez pas la douleur vous couper du reste du monde.

Que vous ayez besoin d’un peu de solitude, pour faire le point sur vous et laisser aller vos émotions à l’abri des regards, ça peut se comprendre.

Mais il est important pour votre bien-être d’alterner entre moments de solitude et moments de sociabilité.

Si la rupture est encore fraîche , entourez-vous de préférence de personnes proches, parents ou amis.

Privilégiez la fréquentation de personnes positives et réconfortantes auprès desquelles vous pourrez reprendre de l’énergie et apaiser vos tourments.

Quand vous vous sentirez mieux, ouvrez-vous aux nouvelles rencontres.

Ce qu’il faut faire pour booster l’attractivité

Vous devez donc garder à l’esprit que ce n’est sans doute pas votre image qui pourrait repousser votre ex ou une nouvelle conquête mais bien l’image que vous donnez de vous lorsque vous êtes en pleine déprime amoureuse.

Voilà une bonne raison de vaincre la dépression amoureuse après rupture, se relever et mettre tout en œuvre pour garder la tête haute et aller de l’avant.

Plus vous serez confiant(e), sociable et avenant(e), plus votre ex aura envie de revenir vers vous.

La boucle est bouclée : à ce stade, vous êtes sorti(e) de l’état dépressif dans lequel vous avait plongé(e) la rupture amoureuse.

Vous voilà soulagé(e) : ce n’était qu’un passage ; un passage douloureux, certes mais seulement un passage.

Si, après quelques mois, tout en ayant tenté de suivre ces conseils, vous ne notez aucune amélioration de votre état, l’aide d’un professionnel tel un psychothérapeute me semble nécessaire.

Parfois, l’état dépressif provoqué par la rupture amoureuse n’est que l’arbre qui cache la forêt.

C’est le cas, lorsque la rupture réactive, sans que vous n’en ayez conscience, une souffrance du passé si profonde que seul un spécialiste pourra vous aider à l’analyser et à la dépasser.

Mais même dans cette hypothèse, vous avez autant de chances que n’importe qui d’autre de vous en sortir, et encore plus fort(e) et plus heureux qu’avant. 

Qu’en est-il de la dépression amoureuse chez l’homme ?

Le domaine des relations humaines, et notamment celui de la séparation amoureuse repose sur un grand nombre de préjugés, d’idées préconçues.

Souvent fausses évidemment.

Les raisons en sont aussi diverses que variées : historiques avec l’évolution des moeurs ou manquant d’objectivité car reposant sur des expériences personnelles et des images des « dispositions psychologiques traditionnelles » adoptées par les différentes catégories d’individus selon leur âge et leur sexe…

La réalité est peut-être plus surprenante.

S’intéresser à la dépression amoureuse chez l’Homme (ou la Femme), c’est mettre des profils très différents dans le même sac.

D’où la difficulté de notre tâche.

Vous l’avez donc compris, ce récit va briser quelques conventions.

La dépression amoureuse chez l’homme existe et est légitime

Je suis un homme. Je ne pleure quasiment jamais.

La dernière fois, c’était à la naissance de ma fille.

Avant cela, je ne me rappelle pas de la dernière larme versée.

Ah, si pardonnez moi : c’était au moment de ma rupture amoureuse.

Envie de me juger ? Faites-vous plaisir. En attendant, cela ne changera pas le ressenti en lui-même.

Homme ou Femme, il vient des moments où le flot de pensées, de regrets et de nostalgie est trop fort.

Quel que soit votre statut, l’image que vous renvoyez à votre environnement ou les principes que vous suivez… tout cela peut être dépassé par la douleur.

Et il n’y a aucune honte à cela.

Alors oui, la dépression amoureuse existe chez l’homme.

Elle est aussi courante que chez la femme.

Et pour être encore plus précis, il existe autant de types de dépressions que d’individus.

La seule différence, c’est l’attente qui pèse sur l’individu et sa propre gestion face à l’expression de ses sentiments.

Certains sont expressifs, d’autre renfermés.

Mais cela ne laisse absolument pas présager d’une moindre ou plus importante souffrance.

Après tout, il n’existe pas d’échelle de la douleur.

Tout ce raisonnement vise à vous faire comprendre une chose : il faut savoir aller au delà des apparences.

Et oui, c’est tout à fait normal de se sentir désemparé, « même si on est un homme » après la séparation amoureuse.

Comment gérer ce moment de fragilité et repartir de l’avant ?

Quelque part au fond de vous, vous sentez peut-être encore que vous n’avez pas le droit de vous sentir mal.

Que vous êtes plus fort que cela. Le côté positif de la chose, c’est que ce terrain permet sans doute de verser dans la logique de solution, plutôt que celle de la victimisation.

Malgré tout, n’oubliez pas que l’acceptation est la première étape vers une véritable guérison.

Par expérience, je vous dirais que la dépression ne dépend pas du sexe de l’individu.

C’est quelque chose de plus personnel.

Et vous seriez étonné(e) de savoir à quel point les hommes peuvent en souffrir.

Elle se traduit par une culpabilité acerbe, une impression de ne pas avoir été -et de ne plus pouvoir être – à la hauteur, une dégradation importante de l’estime personnelle et de la confiance que l’on s’accorde et une perte d’objectivité.

Ce qui ressort le plus souvent, c’est l’idée d’incompréhension.

De ce que l’autre veut. Des raisons de son départ. Et de ce qu’il faudrait faire pour inverser la tendance.

Les moyens de se sortir d’une dépression sont en vérité les mêmes qu’on soit un homme ou une femme.

Dans tous les cas, l’important est de se focaliser sur soi. Son bien-être.

Sa reconstruction, et la capacité à s’éloigner du regard et du jugement d’autrui.

Les risques matériels liés à la dépression amoureuse chez l’homme

Là où les comportements masculins et féminins peuvent être statistiquement différents, c’est dans l’attitude destructrice qu’on peut parfois adopter après un événement marquant comme la rupture amoureuse.

On rencontre alors plus de réflexes de fuite vers l’avant.

On veut alors noyer ses problèmes dans l’alcool, se réfugier dans la drogue, voire la violence.

Et si la raison est compréhensible, ce genre d’attitude s’inscrit évidemment dans une logique totalement contraire à tout processus de reconstruction personnelle et de reconquête amoureuse.

Alors oui, vraiment, la dépression amoureuse masculine existe.

N’a rien d’étonnant et ne découle pas d’une faiblesse particulièrement alarmante.

Tout le monde passe par des moments de solitude.

Le tout est de l’accepter et de comprendre comment réagir pour s’en sortir.

Et la dépression amoureuse chez la femme ?

La dépression amoureuse est un mal qui touche de nombreuses personnes à travers le monde, la France est d’ailleurs l’un des pays où l’on consomme le plus d’antidépresseurs !

Les spécialistes s’accordent à dire que la dépression amoureuse est comparable à un deuil ou à un emprisonnement…

Pour vaincre ce mal, il est indispensable de comprendre d’où il vient et de le traiter à sa source.

Dépression amoureuse ou déprime passagère ?

La dépression amoureuse se caractérise par un manque d’enthousiasme et d’énergie, la femme dépressive n’a plus le goût de rien, elle se sent fatiguée et désespérée.

Ses passions ne l’intéressent plus, elle se laisse aller et ressent une tristesse très profonde.

La dépression amoureuse survient après une rupture ou la perte de l’être aimé.

Elle peut durer plusieurs mois voire plusieurs années dans les cas les plus graves, si elle n’est pas traitée.

La déprime est quant à elle passagère, elle peut survenir après une déception (infidélité, trahison, examen raté, maladie d’un proche, refus de promotion au travail, etc.) et ne dure généralement que quelques jours et au maximum quelques semaines.

La déprime ressemble assez à la dépression à la différence que la personne déprimée a encore une lueur d’espoir et peut être aidée par ses proches (ce qui n’est pas toujours le cas de la personnes en dépression amoureuse).

Peut-on vaincre la dépression amoureuse féminine ?

Oui ! Il est tout à fait possible de vaincre la dépression amoureuse chez la femme (et chez l’homme !).

Le tout est de trouver suffisamment de motivation pour prendre le problème à bras le corps et consulter un spécialiste.

Tout le monde n’est pas forcément à l’aise avec la psychothérapie.

Certes, le recours à des spécialistes soit de plus en plus banalisé.

Toutefois, certaines personnes pensent encore à tort que ces thérapies sont réservées à certaines personnes.

Notamment celles ayant des difficultés mentales ou des problèmes plus « graves ».

La psychothérapie est pourtant le meilleur remède à la dépression amoureuse !

En effet, les psychothérapeutes et les psychologues sont les spécialistes les plus à-même de vous aider si vous souffrez de dépression suite à une rupture amoureuse.

La psychiatrie est une thérapie différente puisqu’elle propose des solutions médicamenteuses aux problèmes dépressifs.

Ainsi, si vous vous sentez extrêmement « déprimée » et que vous souhaitez vous en sortir de manière plus radicale, vous pourrez éventuellement consulter un médecin généraliste et lui demander de vous prescrire des médicaments ou un rendez-vous chez un psychiatre.

Gardez toutefois à l’esprit que ces méthodes panseront le problème seulement.

Ils ne le résoudront peut-être pas (contrairement à la psychothérapie).

Si vous ne souhaitez pas faire appel à un professionnel et que vous souhaitez sortir de la dépression amoureuse, vous devrez alors vous entourer de personnes fiables avec lesquelles vous vous sentez totalement en confiance.

Ces personnes vous porteront et vous soulageront.

Malheureusement, tout le monde n’a pas toujours de proches suffisamment proches (et disponibles) « sous le coude ».

Il faut donc s’armer de patience et travailler son développement personnel.

Cela est extrêmement difficile puisque la dépression amoureuse nuit à votre couple et enlève toute motivation…

Or, le moteur du développement personnel est bien évidemment la motivation !

Idées pour vaincre la dépression chez la femme

Voici quelques idées qui pourront vous aider en cas de déprime ou de dépression amoureuse passagère.

Attention, si vous souffrez d’une réelle dépression amoureuse, vous devrez impérativement vous faire aider par une tierce personne.

Sans cela, il sera extrêmement difficile de retrouver le sourire !

Faire le ménage

Le ménage vous déprime ? Sachez aussi qu’il peut vous aider à vous sentir mieux !

En effet, les personnes dépressives ont tendance à s’enfermer chez elles et à se laisser aller plus que de raison.

La maison ou l’appartement n’est pas rangé.

On laisse trainer des affaires. C’est le « bordel » dans la tête et dans la maison !

Cela n’aide pas du tout à avoir les idées claires !

On se sent sale mais on n’a pas la force de ranger ni de nettoyer. On s’enfonce dans quelque chose de négatif et de triste.

Faire le ménage peut vous aider à faire le vide dans votre tête et à vous redonner un coup de boost pour la suite.

On a l’habitude de dire « un esprit sain dans un corps sain ».

On pourrait dire aussi « un esprit sain dans un intérieur sain » !

Si vous n’avez vraiment pas envie de faire le ménage toute seule et que vous avez un(e) très bon(ne) ami(e) disponible (et adorable !), vous pourrez lui demander de venir exceptionnellement pour vous aider.

De cette manière, vous pourrez mettre une musique entraînante et nettoyer chez vous de fond en comble.

Une fois que tout sera propre, vous vous sentirez plus fraîche.

Vous aurez davantage envie d’aller de l’avant.

Ranger tout ce qui concerne l’ex

Ne vous laissez pas entraîner par la nostalgie ! Dites « non ! » aux flashes back !

Pour cela, vous allez ranger tout ce qui concerne votre ex : photos, bibelots, vêtements laissés ou oubliés, tout doit disparaître !

Si vous en avez les moyens, achetez quelques éléments de décoration.

De nouveaux draps ou de nouvelles serviettes de bain par exemple pour donner un coup de neuf à votre appartement.

Vous devez sentir le changement autour de vous !

Si vous sentez qu’il y a du changement physiquement, vous changerez mentalement, c’est automatique !

Si vous restez dans un environnement qui vous rappelle votre ex, que vous vous morfondez dans les mêmes draps et dans un appartement sale, vous aurez beaucoup moins de chances de vous en sortir que si vous effacez tous les souvenirs (ponctuellement), que vous changez un peu la déco et que vous nettoyez tout dans les moindre recoins.

L’astuce en plus : vous pouvez changer la disposition de meubles, poser des plaids sur le canapé pour en changer la couleur et pratiquer le home staging !

Sortir entre copines

Sortir entre copines est indispensable si vous avez l’impression de vivre une dépression amoureuse.

Cette thérapie est bien plus sympathique que de faire le ménage, non !?

Laissez-vous porter par vos amies si vous n’avez aucune motivation.

Trainez les pieds si vous en ressentez le besoin au début mais ne mettez aucun frein à leur enthousiasme.

Essayez d’accepter les ondes positives que vous envoient vos amis et faites tout ce que vous pouvez pour profiter.

Vous ne devrez pas vous forcer, cela ne fonctionnerait pas, vous devez simplement essayer de trouver le côté positif de chaque chose.

Après tout, vous êtes désormais célibataire et beaucoup de personnes en couple aimeraient être à votre place !

Voyez le verre d’eau à moitié plein et prenez les choses simplement, afin de profiter de chaque instant.

Dans ce genre de situation, les filles dépressives ont tendance à râler pour tout et n’importe quoi.

Râlez un peu au début si cela vous soulage, puis, gardez vos réflexions pour vous afin de ne pas gâcher la soirée.

Vous exprimer risque de créer un climat négatif pour tout le monde et la soirée pourrait perdre de son dynamisme.

Si vous vous sentez vraiment trop triste, dites-le à vos copines, elles comprendront et pourront vous proposer une sortie plus calme par exemple.

Prendre soin de soi

Séance de shopping, Spa, hammam, petit week-end sympa, prenez soin de vous et faites-vous plaisir, vous le méritez bien !

Prendre soin de son corps est tout aussi important que prendre soin de son appartement (et de sa vie en général).

Il sera beaucoup plus facile de sortir de la dépression amoureuse si vous vous trouvez belle, que votre reflet dans le miroir vous plaît !

Si vous vous laissez aller, vous entrerez alors dans un cercle vicieux très désagréable et il sera difficile d’en sortir.

Prenez-vous en main, achetez de nouveaux vêtements, de nouveaux sous-vêtements s’il le faut (cela vous motivera peut-être à trouver un nouveau chéri) et laissez-vous pomponner chez l’esthéticienne.

Vous verrez, cela boostera votre moral dans le bon sens.

Du sport pour la forme !

Vous l’avez peut-être remarqué si vous suivez mes articles. Je suis convaincue des bienfaits du sport pour vaincre la dépression amoureuse !

La pratique sportive va en effet vous apporter un cocktail d’hormones non négligeable.

Une dose extraordinaire d’éléments naturels pour lutter contre le blues.

Endorphine, dopamine, adrénaline : vous allez profiter des bienfaits du sport tout en éliminant les toxines, en reprenant confiance en vous, en tonifiant votre corps et en rencontrant de nouvelles personnes.

La dopamine est la même hormone que celle qui est sécrétée lorsque l’on tombe amoureuse !

Grâce au sport, vous allez pouvoir faire croire à votre cerveau que votre relation n’est pas terminé.

Et vous allez naturellement vous sentir beaucoup mieux !

Je vous conseille de commencer par de la marche rapide, de la course à pied ou du vélo.

Les sports d’endurance sont parfaits pour profiter du fameux « cocktail d’hormones ».

Pratiquez votre activité au moins 30 minutes et étirez-vous.

Pensez à consulter un médecin avant toute activité sportive !

Si vous n’arrivez pas à vous motiver seule, essayez de trouver une copine pour s’inscrire à un club de sport avec vous.

Une fois que vous aurez acheté un forfait, vous vous sentirez obligée d’y aller pour amortir la dépense ;-).

Quand la dépression amoureuse semble trop longue

Quand la dépression amoureuse semble trop longue et qu’elle tourne à l’obsession maladive, il ne faut pas traîner et prendre le problème à bras le corps le plus rapidement possible.

Faites-vous aider d’un professionnel compétent pour sortir de cet état dramatique.

Votre cerveau vous joue des tours mais votre organisme est conçu pour pouvoir sortir de cette spirale infernale.

Si vous ne réussissez pas à en sortir seul(e), consultez un spécialiste et racontez-lui votre histoire, il sera en mesure de vous prodiguer d’excellents conseils et éventuellement de vous prescrire quelques médicaments ou placebo pour vous aider à sortir la dépression amoureuse.

Cet état ne doit pas être pris à la légère.

Si vous n’êtes pas dépressif mais que vous connaissez une personne qui vit mal un chagrin d’amour et qui n’arrive pas à se motiver pour pratiquer une activité sportive ou avoir une une vie sociale, ne la laissez pas tomber !

Parlez-lui, prenez de ses nouvelles et tentez de la diriger vers une personne compétente, c’est absolument indispensable.

Voir aussi : Que signifie rêver de son ex ?

Traitements anti-dépression

Il existe de nombreux traitements pour lutter contre la dépression amoureuse.

Les médecines douces peuvent vous aider à traverser une période difficile.

Des méthodes plus radicales (sur ordonnance uniquement, après avoir consulté un médecin), s’avéreront également intéressantes en cas de symptômes lourds.

Médecines douces anti-dépression

Le yoga, la sophrologie, la méditation, la réflexologie plantaire, le shiatsu et l’acupuncture sont quelques exemples de disciplines ou de médecines traditionnelles qui peuvent vous aider à lutter contre la déprime passagère.

Vous pouvez également choisir un traitement homéopathique (il n’y a généralement pas de contre indications).

Granules de Gelsemium, Ignatia Amara pour mieux dormir (demandez la posologie à votre pharmacien) ou L72 pour évacuer le stress.

Sédatif PC est également connu pour son efficacité.

Faire une cure de magnésium peut également s’avérer salvateur en cas d’angoisses, de fatigue ou de difficultés à se concentrer.

Enfin, si vous souffrez de palpitations, renseignez-vous sur les bienfaits des oméga-3 (vous en trouverez dans de nombreux poissons, dans les graines ou l’huile de lin et dans bien d’autres aliments).

Médecine conventionnelle anti-dépression

Votre médecin traitant pourra vous prescrire des anti-dépresseurs ou des anxiolytiques s’il estime que vous en avez besoin.

Il pourra aussi vous diriger vers un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre.

La douleur mentale peut rapidement se transformer en douleur physique.

Pour éviter de sombrer dans une lourde dépression, les médicaments de synthèse peuvent vous aider, à condition que cela reste exceptionnel.

Attention, ces médicaments ont souvent des effets secondaires (somnolence, maux d’estomac, addiction, etc.), veillez à les prendre comme solution de dernier recours.

Ils ne doivent en aucun cas devenir automatiques.

Un mot pour conclure

J’espère que cet article très complet sur la dépression amoureuse vous aidera à comprendre votre état.

Ainsi qu’à prendre conscience que vous n’êtes pas seul et à aller de nouveau de l’avant.

N’hésitez pas à vous rendre sur le forum pour échanger d’autres JRMistes sur votre expérience.

Merci pour votre fidélité,

Antoine

1 Partages

Quelles sont vos chances de récupérer votre ex ? Faites le quiz et obtenez la réponse en moins de 60 secondes :

Démarrez le quiz en cliquant ici !

Poursuivre avec un autre article ?

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test