Dépendance affective : Comment en repérer les signes ?

Par Antoine Peytavin

dépendance affective signes
Lorsque l’Homme vit des périodes de troubles, provoquées par des événements spécifiques et traumatisants, il ne réagit pas avec son set de réactions naturelles. Il ne voit plus les choses comme elles sont mais d’une manière qui le rassure (notez que dans un état de victimisation, tout voir en noir rassure, car cela évite de se pencher sur les réels efforts à faire pour changer la situation). Perte d’emploi, deuil, séparation… ces phénomènes entraînent une perte de repères. Et quand une autre personne est concernée, le rapport que l’on a avec cette personne subit lui aussi une modification, une évolution qui fausse un peu l’échange. C’est ainsi que naît la dépendance affective. Comment la reconnaître ? Quels en sont les signes ? Nous allons enquêter pour vous aider justement à être un peu plus objectif.

Une vision très figée des événements et de l’autre

Dans votre situation, vous avez une vision assez arrêtée des événements. Vous pensez être la personne la plus malheureuse du monde. Vivre dans l’injustice. Vous avez du mal à mettre des mots sur la rupture. Vous savez ce qui s’est passé, mais malgré tout vous ne voulez pas admettre tous vos torts. Ni ceux de votre ex. Car cela reviendrait à accepter la situation.

Le premier signe de la dépendance affective, c’est cette tendance à adopter une vision très manichéenne envers tout ce qui entoure votre ex. Soit tout est de sa faute, soit tout est de la vôtre. Il n’y a pas de juste milieux. Ce qui est certain, c’est que dans votre tête, vous seriez malgré tout prêt à reprendre votre histoire où elle s’est arrêtée dès demain si vous en aviez l’opportunité.

Je vais vous dire un secret. Que vous n’allez pas aimer. Les gens qui finissent par reconstruire quelque chose de solide avec leur ex dépassent ce stade. En fait, ils en viennent à un stade de réflexion où ils comprennent que leur ex est tout aussi responsable qu’eux. Et que s’il/elle ne change pas, alors aucun avenir n’est possible. Envisageable…et même souhaitable.

La dépendance affective vous pousse à tout faire avec des arrières pensées

La manière de faire vos lacets. Ce que vous mangez. Le sport que vous faites. Vos nouveaux projets. Les vêtements que vous choisissez… tous les choix que vous faites sont influencés par des questions que vous vous posez sans cesse : qu’en penserait mon ex ? Cela lui plairait-il ? Et c’est la preuve que vous êtes dépendant(e).

Alors il est vrai qu’au début, lorsqu’on décide de se mettre en action justement pour surmonter la rupture et se reconstruire, on ne peut pas s’empêcher de s’appuyer sur une motivation évidente : celle de savoir que nos changements finiront in fine par impressionner son ex.

Maintenant, le chemin est assez long pour prendre conscience en cours de route que c’est au moment où on choisit de vivre pour soi qu’on redevient intéressant(e), séduisant(e). La dépendance vous empêche d’apprécier la vie pour ce qu’elle est. Elle retire sa saveur à la satisfaction. Pire, elle peut même provoquer une certaine culpabilité si vous osez commencer à éprouver un début de plaisir sans penser à votre ex.

L’attachement aux souvenirs… une preuve de votre absence de volonté de lâcher prise

Si vous jetez la brosse à dents de votre ex, cela ne veut pas dire que vous remettez en cause tout ce que vous avez vécu avec lui/elle. Cela veut dire que vous jetez une brosse à dents. Si vous planifiez des vacances sans lui /elle alors que vous deviez partir ensemble, ce n’est pas pour le / la narguer.

Si vous conduisez la voiture que vous avez acheté alors que vous étiez ensemble, ce n’est pas uniquement par plaisir… Si vous décollez les photos de votre ex du mur, c’est simplement pour moins souffrir. Cela n’a rien d’une attaque personnelle.

Un autre signe de la dépendance, c’est cette constante autoflagellation qu’on s’inflige. Cette recherche de sens dans ce qui n’en a pas et ce désir de voir dans les objets chargés de souvenirs quelque chose de plus que leur simple nature.

Vos souvenirs ne disparaîtront pas. Que vous effaciez les traces de votre ex ou pas. Arrêtez de vous demander si votre ex prendrait mal le fait que vous jetiez ceci ou cela. Arrêtez de vous dire « oui, mais s’il /elle revient avant cette date, comment je m’organise? ». Arrêtez de vous dire qu’en vivant votre vie, vous empiétez sur la sienne.

Il /elle a pris la décision de vivre sans vous Alors faites de même ! La dépendance affective est un fléau, une plaie. Et pour s’en débarrasser, vous devez comprendre que le personnage central de votre reconquête, c’est VOUS !

0 Partages

Quelles sont vos chances de récupérer votre ex ? Faites le quiz et obtenez la réponse en moins de 60 secondes :

Démarrez le quiz en cliquant ici !

Poursuivre avec un autre article ?

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test

Je récupère mon ex !

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à ...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
FAIS LE TEST JRME - Vous êtes :
Super, inscris ton mail pour démarrer le test