Le prochain, c’est le bon !

Par Antoine Peytavin

Sommaire :

Bonjour Bénédicte Ann, bravo pour ton livre « Le prochain, c’est le bon ! » qui sort aujourd’hui en librairie aux éditions Albin Michel. J’ai eu la chance de le feuilleter en avant première : je l’ai dévoré et adoré ! Bien qu’il semble écrit pour les femmes, il passionnera tout autant les hommes… Il explique comment en finir avec les erreurs de casting amoureux. Merci d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions qui intéresseront pour sûr les lectrices assidues de JRME.

JRME : Existe-t-il UN endroit dans chaque ville où se trouvent tous les beaux hommes célibataires ?

Bénédicte Ann : Oui, il existe plein d’endroits : les afterworks, les sites internet, les cafés regorgent d’hommes célibataires ! L’essentiel est de s’y rendre dans un état d’esprit assez ouvert, afin d’être dans les meilleures conditions possibles pour faire des rencontres.

Dans ton livre, tu indiques à juste titre que suite à une rupture, on cherche souvent du réconfort auprès de ses amis. Mais tu soulèves aussi un point important : nos propres amis peuvent être de mauvais conseillers car au lieu de nous soutenir, ils parlent d’eux-mêmes, de ce qu’ils feraient à notre place dans la même situation. Ils jugent. Faut-il donc s’en méfier ?

Bénédicte Ann : Oui, je pense que les amis sont généralement dans la projection. C’est à dire qu’ils répondent par rapport à eux-mêmes et à leur histoire. En plus, le jour où vous allez mieux ils ne vous connaissent plus. Donc il faut voir un ami qui sait rester neutre, ce qui est rare.
Si je suis une femme et que j’en parle à une copine :
– Soit elle est heureuse et souhaite égoïstement rester la seule à être heureuse.
– Soit elle est malheureuse et souhaite vous laisser malheureuse également.
Si j’en parle à un homme, il peut avoir des intentions cachées de me tomber dessus après…

Une personne qui reproduit sans cesse le même mauvais schéma amoureux (en somme qui manque de confiance en soi et se retrouve au final avec la mauvaise personne et se fais plaquer) doit-elle lire ton livre ? Suivre une psychothérapie ? Ou partir dans le Vercors pour se changer les idées ?

Bénédicte Ann : Le livre est bien pour faire le point. Il aide à devenir autonome. Il contient toutes les cartes pour s’en sortir. C’est le genre de livre que j’aurais aimé avoir à l’époque où j’étais sur le marché ! Ca m’aurait évité de nombreuses erreurs… Il apprend à définir ce qu’on a vraiment envie de vivre et comment ne pas se tromper d’histoire.

La psychothérapie est nécessaire si vous êtes dépassé par la dépression, la souffrance ou dans une répétition « pathologique ».

Se changer les idées en partant en vacances, c’est bien, mais il ne faut pas contourner le problème. Si on ne comprend pas le cercle vicieux, on n’arrange pas la situation.

Tu dis que les sites de rencontre regorgent de personnes récemment quittées, et qui viennent là uniquement pour se rassurer sur leur pouvoir de séduction. Existe-t-il un moyen pour les démasquer ? Par exemple avec une question piège ?

Bénédicte Ann : Oui il existe des méthodes ! S’il est écrit sur sa fiche internet :
– « divorcé » (ou séparé) il faut demander « depuis combien de temps êtes-vous divorcé ? » car souvent les hommes sont juste divorcés dans leur tête, mais habitent encore avec leur femme. Il faut se méfier de ce que «séparé » peut vouloir dire.
– « célibataire » Et depuis combien de temps ? Est-il retombé amoureux ? S’il monte sur ses grands chevaux, on laisse tomber.
– « des enfants » Il faut lui demander comment ils s’organisent pour la garde des enfants (par exemple, parfois il va garder les enfants chez elle) : il garde qui et où.

Pour gagner du temps, toutes ces questions doivent être posées au téléphone avant la rencontre physique. Ne jamais oublier de demander si les infos de sa fiche sont assez récentes pour être vraies. Voici par exemple comment amener la question « la photo de mon profil Meetic a 6 mois, elle me ressemble. Et la vôtre ? »

Petite aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

Tu expliques dans ton livre qu’on recherche inconsciemment un partenaire ayant les traits de caractère de la personne qui nous a élevé. Devrait-on lancer un site de rencontre qui s’appelle « tu-ressembles-a-ma-mere point com ? »

Bénédicte Ann : oui (rires)… ou « tu ressembles-a-ma-mère-ou-a-mon-père point com ».

Plus sérieusement, si je reproduis sans cesse les mêmes erreurs amoureuses, je peux chercher à résoudre ceci en étudiant mon enfance ?

Bénédicte Ann : En étudiant les schémas répétitifs lors de mes différentes histoires par rapport à mon attente amoureuse, par exemple :
– Si je demande toujours à mon partenaire de me rassurer (« est ce que tu m’aimes ? »).
– Si je tombe toujours sur un partenaire qui finit par me tromper.

Si j’ai passé mon enfance à attendre des signes de reconnaissance de mes parents – signes qui ne venaient jamais – il est probable que je rencontrerai un partenaire avec lequel je revivrai cette attente chargée de frustration. S’il y a vraiment répétition, étudier son enfance n’est pas juste recommandé : c’est obligatoire.

Après une première rencontre réussi, comment savoir si c’est bien parti ?

Bénédicte Ann : Ca n’a rien à voir ni avec le physique ni avec la séduction. Il faut prendre son temps pour étudier l’autre et savoir ce qu’il souhaite vraiment : un coup d’une nuit ? Une vraie relation ?
Il faut aussi se demander si soi-même on envoie le bon message : sexuel par exemple alors qu’on cherche l’amour, ou le contraire.

Avec un titre pareil, je ne peux pas m’empêcher de conclure l’interview par cette question : et toi, as-tu trouvé le bon ?

Bénédicte Ann : Bien sûr ! Et c’est en très grande partie grâce aux outils que j’ai développés dans ce livre que j’ai enfin trouvé le chemin de l’amour !

Voici le lien pour commander ce livre sur Amazon

Ps : On peut te voir à la télévision le dimanche 9 janvier 2011 sur France 3 dans le documentaire « Jamais sans mon love coach ».

Pps : Toutes les informations sur ton livre également sur www.leprochaincestlebon.com

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test

Poursuivre avec un autre article ?