Comment passer la seconde ?

Par Antoine Peytavin

Courrier des lecteurs

Salut Antoine,

J’ai besoin qu’on m’éclaire et j’ai préféré vous contacter plutôt qu’EDF.

Je sollicite d’un peu de votre aide pour me remettre le pied à l’étrier car j’ai une expérience assez maigre avec les filles et aujourd’hui je me retrouve avec pas mal de lacunes.

J’étais un grand timide jusqu’à cette année, je me sentais gêné du simple fait d’apprécier la beauté d’une fille et j’avais peur qu’elles s’aperçoivent que je les regarde et qu’elles se moquent ou quelque chose comme ça, tellement j’étais atteint.

Depuis ce temps, pas mal de choses ont changées sur ma personne car j’ai décidé de me prendre en main. J’ai perdu mon embonpoint dont j’avais hérité à ma naissance par la pratique du sport. J’ai pris la confiance que je n’avais jamais eue auparavant. Je me suis fait opérer des yeux pour pouvoir jeter mes lunettes car j’ai une tronche horrible avec, mais qui s’avère plus agréable sans. Quand je me suis trouvé fin prêt à passer à l’attaque, je me suis lancé et mes craintes se sont avérées justes. J’ai pourtant essayé de suivre le maximum de vos conseils durant l’interaction mais il arrive toujours un moment où ça stagne. Et contrairement à ce que je pensais je n’arrive toujours pas à relancer l’interaction. J’ai parfois même l’impression qu’elles ne m’écoutent plus. Pourtant je suis un gars intéressant et tout mon entourage le sait, je sais vraiment pas ce qui leur faut et surtout ce qui cloche dans ma manière d’agir. C’est pourquoi j’aurais aimé que vous me donniez un avis personnel, pour ce faire je vais vous donner à quelques choses près le scénario de mes quelques premières interactions afin que vous puissiez déterminer ce qui va et ne va pas :

1 : J’étais avec un ami et j’ai repéré un groupe de jolies inconnues, je sentais que mon collègue avait envie d’y aller et j’ai décidé à ce moment-là d’y aller sans hésitation, fallait bien se lancer un jour :

« Moi : Hey, on peut vous tenir compagnie ?
Elles : Oui.
Moi : C’est bon Chris tu peux venir.
Vous excuserez mon pote il est un peu timide avec les meufs. Moi je m’appelle Tonio, je vous présente Beau Gosse, c’est pas sa faute son père s’appelle Beau et lui-même s’appelle Gosse.
(Pas de réaction apparente de la part des filles)
Chris : Alors vous préparez le bac ? Vous êtes en quelle classe ?
Elles : En L.
Chris : Ah vous êtes des meufs genre 18 de moyenne et tout ?
Elles : Euh oui c’est un peu ça.
Moi : J’ai toujours eu de gros soucis en français, je me suis toujours tapé 6 de moyenne et paradoxalement cette année j’ai 14 de moyenne en philo alors que c’est pareil, faut pas déconner. Le truc en plus c’est que tu dois faire une réflexion sur la vie. Cette année on a eu 1 livre à lire, de 5 pages… Et dedans t’avais des trucs genre « Nous ne devons pas avoir peur de la mort car une fois que l’on est mort on ne ressent plus rien donc la mort n’est rien pour nous », attends y a toute la planète qui panique avec la mort et l’autre il est serein, quoi.
(Rires des filles)
Moi : Aujourd’hui c’est l’anniversaire de mon pote, enfin c’était y a 4 jours mais on a pas trop la notion du temps, nous.
Elles : Ah, tu fais quel âge ?
Chris : 18 ans.
Elles : Joyeux anniversaire !
Chris : Merci, c’est sympa. »

Ensuite, je me suis retrouvé à fermer ma gueule pendant 10 minutes, mon pote leur racontait qu’il était réserviste à l’armée, etc… Et moi j’ai même pas osé recauser et dire que je suis musicien. Suite à quoi elles sont parties. A ce moment-là, j’ai eu un sentiment d’amertume mais pas question de baisser les bras.

2 : Quelques jours plus tard, je suis sorti seul pour aller en ville, j’ai repéré une belle demoiselle dans un café et je me suis assis juste à côté d’elle, comme si je venais de nulle part :

Petite aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

« Moi : Hey ! Depuis tout à l’heure je te téma et j’avais envie de savoir si le fond correspond à la forme.
(Pas de réaction apparente)
Si t’as fait des études littéraires t’as dû comprendre ce que j’ai voulu te dire.
Elle : Oui, je connais quand même.
Moi : Ah bah ça tombe bien parce que moi je connais pas.
(Elle esquisse un petit sourire)
Elle : Et comment tu t’appelles ?
Moi : Je m’appelle Tonio, et toi comment tu m’appelles ?
(J’ai bien dit « M’appelles » pour essayer de la faire rigoler, ce qui a plutôt fonctionné)
Elle : On va commencer par Tonio pour l’instant. Moi je m’appelle Isa.
Moi : Isabelle ? Oui ça te va mieux que Isamoche.
(Sourire esquissé)
Elle : Si seulement ça existait. Et tu fais quoi pendant les vacances ?
Moi : Ben pour l’instant je me pose un peu, à la recherche d’inspiration pour terminer le morceau que j’ai commencé depuis presque 1 an et que j’ai jamais eu le courage de terminer.
Elle : Ah tu chantes ?
Moi : Oula non, j’ai une voix à déterrer les sourds, et comme le dit le proverbe « Au royaume des sourds, les borgnes sont rois » alors je prends pas de risques.
Elle : Je pensais que t’étais nul en français.
Moi : Tonio il a une certaine culture quand même. Moi j’écris seulement, puis avec l’avancée technologique des synthétiseurs ça donne d’excellents résultats. »

Et là ça commence à se coincer un peu, je vois pas quoi raconter davantage et je trouve pas de perche pour parler d’autre chose, ça doit être parce que je manque un peu d’expérience du « social ». J’ai l’impression de pas trop évoluer et ça me chagrine parce que je veux pas en rester à ce stade que je trouve bien pauvre. Je vous remercie d’avance de me procurer un conseil lumineux pour que je puisse aller plus loin et continuer d’avancer. Merci mille fois, Antoine, les conseils sur votre site m’ont déjà fait pas mal avancer. En espérant vous relire bientôt.

Bonne continuation et prenez soin de vous.

Benjamin

—————————————————–

Bonjour Benjamin,

Comme disais un ami garagiste, vous avez du mal à passer la seconde. En première vitesse vous êtes bon : abordage, phrases rigolotes, mais ensuite plus rien.

J’aurais sûrement eu du mal à vous conseiller si je n’avais pas vu dans mon entourage le même problème que le vôtre. Vos plans de drague sont parfait, mais beaucoup trop rapides et trop fin pour aborder.

Je m’explique.

Lorsque vous abordez une fille, elle doit en quelques secondes comprendre pourquoi vous venez lui parler, décider si vous êtes une menace ou pas pour elle ou non, vous observer pour savoir à qui elle a à faire, comprendre ce que vous dites, et vous répondre. Bref, vous, vous l’aviez repéré depuis plusieurs minutes, alors que pour elle c’est la surprise en une seconde.

Imagine qu’une fille vienne vous aborder alors que vous êtes en train de regarder les ordinateurs à la Fnac. Elle vous balance un « Salut moi c’est Claire, tu penses quoi du cours de la bourse de New York, j’ai vu ça aux infos hier soir ». Vous serez surpris, vous arriverez sûrement à lui répondre, mais ce ne sera surement pas un vrai dialogue qui va s’engager car vous aurez besoin de quelques minutes pour vous remettre de ta surprise et pour savoir si vous parlez à une folle ou pas.

Autre problème en abordant sur des sujets aussi pointus : vous ne connaissez rien d’elle pour continuer la discussion. Vous remarquerez que la majorité des sujets abordés, lorsqu’on ne connait pas quelqu’un, c’est la pluie et le beau temps, puis après 30 minutes viennent les sujets plus pointus. Un exemple de sujet bateau pour aborder :

Moi au bar : Salut, j’ai un doute, je dois choisir un cocktail, ça existe Rhum Papaye ?
Elle assise à côté : Je crois que oui
Moi : Tu en as déjà commandé ou vu de tes yeux ? :-)
Elle : Oui
Moi : Allez, Rhum Orange c’est plus connu ?
Elle : La dernière fois en soirée j’en ai bu un.
Moi : Tu es du genre à boire du rhum ? J’ai l’impression que tu viens souvent ici
Elle : blabla
Moi : Si jamais je bois rhum papaye et que je meurs je te désignerai du doigt avant de mourir, ou j’écrirai ton prénom sur le bar avec moi doigts

Moi : tu viens d’où ? … tu fais quoi ce soir ? … tu es avec qui dans cette soirée ? … tu aimes bien la programmation musicale ? ….

Bref, si vous abordez avec des plans trop compliqués :
– La fille est surprise et aura du mal à vous répondre
– Elle se demandera si vous ne dites pas cette même phrase à chaque fois que vous draguer une fille
– Vous n’aurez pas assez d’informations pour continuer la discussion

Mes choix préférés pour aborder :
1) trouver un élément dans l’environnement pour en faire un sujet de discussion : ses chaussures, l’ambiance du bar, …
2) faire un sondage si elles sont plusieures : par exemple « qui est le plus fort, babar ou goldorak ? »
3) demander un conseil
4) leur proposer de rejoindre ma table. Etrangement c’est simple mais ça marche souvent

A bientôt,

Aussi, avant que j'oublie. Saviez-vous que vous pouviez bénéficier de 15 minutes de coaching gratuit par téléphone pour reconquérir votre ex ?

>> Cliquez ici pour réserver votre créneau de 15 minutes avec l'un(e) de nos experts <<

Antoine Peytavin

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test

Poursuivre avec un autre article ?

Séduire son ex

Les rois de la drague

Bonjour, Avant toute chose, un grand merci pour tous les articles. Suite à l’émission « Les rois de la dragues…
Séduire son ex

Un jeu miracle pour emballer une fille

« Trouve moi une copine » Soyons réaliste, lorsqu’il s’agit d’embrasser une inconnue pour la première fois, il faut compter en moyenne…
Séduire son ex

Le flirt : 2 erreurs fatales

Salut la compagnie, je profite de cet article pour essayer de rectifier le tir à pas mal de séducteurs qui…