Aborder un groupe de filles ?

Par Antoine Peytavin

Courrier des lecteurs

Bonjour Antoine,

Je vous ai envoyé un e-mail le mois dernier que vous avez décidé de poster sur votre site pour y donner une réponse.

J’ai appliqué les quelques conseils que vous m’avez procurés et j’ai l’impression qu’ils ont porté quelques fruits. Car pour la première fois depuis longtemps j’ai passé un super moment avec des filles, à tel point que j’aurais du mal à reconstituer intégralement la conversation qu’on a eue, pour les 2 simples et bonnes raisons que ça a duré plus longtemps que précédemment et à un moment donné je réfléchissais même plus à ce que je faisais ou disais car j’étais détendu et libéré de tout stress entravant.

Néanmoins, je me souviens du début de l’interaction assez précisément ainsi que les sujets plus profonds abordés par la suite.

J’aimerais savoir si je suis en bonne voie et si j’élude efficacement cette pente savonneuse qu’on a tous envie de voir disparaître, je vais donc vous révéler le mieux possible les détails de ma dernière interaction afin vous donner les outils nécessaires pour fonder une réponse pertinente.

J’arrive à un bar et je repère 2 filles, l’une assez jolie et l’autre carrément canon.

Je m’installe à une table plus loin dans une position propice pour établir un contact visuel avec celle qui me plaisait (car tu m’as dit qu’il valait mieux éviter d’arriver comme une brute).

Les regards s’échangent puis viennent les sourires. Après 3 ou 4 regards croisés et non-hasardeux, je me suis levé et je me suis approché d’elles en ayant l’air le plus dynamique possible :

« Moi : … Mais d’où tu sors, toi doudoudidonc ?

Petit aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

Du musée des Beaux Arts, pas vrai ? (Je l’ai abordée en trouvant un élément dans l’environnement : ses beaux cheveux)
(Elles ont l’air un peu étonnées)
Alors on s’est faite toute belle pour attirer les beaux garçons ? Y a 2 heures t’avais un sapin sur la tête ! (J’ai essayé de lui subcommuniquer qu’elle me plaisait tout en la faisant rire)
(Elles rient)
La cible (à sa copine) : Ah tu vois lui au moins il a remarqué que j’ai été chez le coiffeur.(Puis elle arbore un grand sourire)

Moi : Alors eux c’est les rois de la déco, vous voulez un sapin ou une déco sympa pour Noël allez pas à Carrefour allez au coiffeur du coin et dîtes-lui « Fais-moi la permanente, chéri. », c’est moins cher et plus léger à transporter.

(Elles rient de plus belle)Au fait, je vous parle depuis tout à l’heure mais je me suis pas présenté. On me présente plus alors je vais le faire tout seul, je m’appelle Ben. J’aime bien mon prénom car il évoque la sexualité, et puis Ben en latin ça veut rien dire. L’autre fois j’ai écrit mon prénom sur mon ordinateur dans Word et il me l’a souligné en rouge, même lui il me reconnait pas, et vous savez ce que le correcteur d’orthographe m’a suggéré ?

Elles : Euh non.

Moi : « Benne », comme « Benne à ordures », moi je ressemble à une benne à ordure ?La cible : Ah non, au contraire !
(Là je lui balance un sourire charmeur, enfin j’ai essayé, et elle a répondu plutôt positivement selon moi)
(Je lève la tête et y avait une petite télévision accrochée au plafond comme dans la plupart des bars et des… hôpitaux, et y avait une publicités pour un produit capillaire qui passait, y en a au moins une à chaque coupure publicitaire)

Moi : Elles me font trop rire les pubs de la télé, je sais pas si vous avez remarqué mais dans la vie jamais rien se passe comme dans les pubs.

Elles : Comme quoi ?

Moi : Par exemple cette pub pour les tifs là, tu vois la meuf bouger la tête comme ça et ses cheveux semblent prendre vie et tout, on dirait « X-files ». C’est faux ! Moi j’ai essayé et tout ce que j’ai gagné c’est un torticolis !
(Elles rient encore plus)

La copine : Mais t’as à peine 3 millimètres de cheveux, rêve pas non plus.

La cible : Fallait essayer une perruque.

Moi : J’en ai une en plus, j’y ai même pas pensé. Mais comme j’ai vu que ça marchait pas j’ai essayé le gel, aïe aïe aïe l’erreur. Les mecs ils mettent le pot de gel entier sur la tête et ils vont casser des murs ! C’est de la connerie ! L’autre fois, mon père faisait des travaux et je lui ai dit « Attends attends, laisse-moi faire ! », 24 points de suture, fixation bidon !(Elles rient encore encore plus… J’suis drôle ou quoi ?)

La cible : Et t’as vu celle pour le café ?

Moi : Oh putain oui, ça aussi j’ai essayé !

Elles : Sans rire ?

Moi : Faut dire que j’ai essayé pas mal de choses, j’suis plutôt curieux. L’autre fois, j’étais dans un café avec un pote et j’ai commencé à faire ça (je tapais sur la tasse de ma cible avec sa cuillère, en plus ça m’a rapproché davantage d’elle). Au lieu de voir tout le monde se lever et danser, le patron m’a dit « OH ! CALME-TOI UN PEU C’EST PAS CARNAVAL LA OH ! » et j’ai été obligé de me tirer, il avait une tête à appeler les flics à la moindre encartade.
(Encore du rire) »

Après j’ai du mal à me rappeler de ce qu’on a dit, et encore j’ai fait des efforts démesurés pour restituer tout ça.

Aussi, avant que j'oublie. Saviez-vous que vous pouviez bénéficier de 15 minutes de coaching gratuit par téléphone pour reconquérir votre ex ?

>> Cliquez ici pour réserver votre créneau de 15 minutes avec l'un(e) de nos experts <<

Après analyse, je me suis aperçu qu’heureusement que la télévision était là, je pense que c’était une perche qui m’a permis d’enchaîner, non ?

Elle m’aura permis de bien les faire rire en tout cas, merci au boss du bar.

Suite à ces quelques minutes, on a basculé sur des sujets plus sérieux.

Elles ont cherché à savoir qui j’étais, elles m’ont parlé d’elles, quand je leur ai dit que j’étais passionné de sport elles ont voulu venir en faire avec moi, quand je leur ai dit que j’étais musicien elles ont tenu avec enthousiasme à ce que je leur fasse écouter ce que j’écrivais.

A un certain moment, la copine avait compris que je m’intéressais à l’autre mais pas à elle et au lieu de me mettre des bâtons dans les roues comme je l’aurais pensé, elle nous a plutôt aidés.

J’ai lu quelque part que pour avoir sa cible il fallait séduire la plus moche d’un groupe car soi-disant si on draguait la belle les autres le prendraient mal mais si on draguait la moche ils l’encourageraient, personnellement je pense que ça pourrait s’appliquer à des groupes plutôt nombreux mais pas à un set de 2, bref j’ai agi comme je l’ai senti.

A la fin, j’ai prétexté de partir car je devais voir des potes et ma cible m’a demandé mon portable pour y enregistrer son numéro. Et savez-vous ce qui est le plus marrant là-dedans ?

C’est seulement au moment où j’ai regardé mon portable ouvert à la page des contacts que j’ai découvert son prénom, je passais tellement un bon moment que j’ai même pas cherché à connaître des formalités telles que le prénom ou l’âge mais j’ai plutôt cherché à découvrir ce qui se cachait à l’intérieur.

Je vous remercie d’avance de me dire si je suis sur la bonne voie ou au contraire de me guider davantage vers elle. Encore merci, Antoine, et bonne continuation à vous et à bientôt j’espère.

Ben

—————————-
Bonjour Ben,

Je reçois beaucoup de questions chaque jour de lecteurs, mais j’avoue adorer les vôtres. Elles sont construites, complètes et à chaque fois j’ai l’impression de me trouver sur le champ de bataille en plein pendant l’abordage. Alors je les publie :-)

Votre discours est très drôle et très sympa lorsque vous abordez. C’est quasiment un One Man Show : des petites blagues, des histoires, du jeu de rôle. Tous les ingrédients y sont pour que ça se passe bien.

Dites-moi une chose, les avez-vous réellement abordées en leur disant « Mais d’où tu sors, toi doudoudidonc ? Du musée des Beaux Arts, pas vrai ? » Qu’est ce qu’il s’est passé pour que vous balanciez une phrase pareille, c’était une overdose de mojitos ?

Quoi qu’il en soit, même si c’était sûrement la pire phrase d’accroche qu’elles ont jamais dû entendre, ça s’est bien passé. Et l’important dans ce genre de sport c’est … le résultat. Donc bravo.

Voici quelques derniers conseils pour parfaire votre pratique.

Utiliser des informations de l’environnement pour séduire

N’importe quel élément de votre environnement fera l’affaire pour l’aborder : ses cheveux étaient une bonne idée, ou lui poser une question sur la soirée en cours, l’inviter simplement à discuter. Si vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez également utiliser une des routines ultra connue suivante :

  • les babars « Sais-tu qui est le plus fort, Babar ou Goldorak ? »- le sondage « Avec mon copain on se demande ce que les filles peuvent trouver de sexy à David Bowie, il est vieux et moche »
  • les bonbons « Je vous apporte un paquet de bonbons, avec mon pote on vous a élu les filles les plus sympa de la soirée »
  • les soeurs « Bonjour, vous vous ressemblez comme des soeurs, c’est le cas ? »

Faire parler et écouter attentivement

Pendant l’abordage, on est dans la fameuse « phase 90/10 ». L’homme parle 90% du temps et la femme seulement 10%. Là dedans vous vous en sortez à merveille.

Pour passer à la phase d’après, il va falloir la faire parler d’elle, et pour ceci vous devez écouter attentivement tout ce qu’elle va vous dire pour rebondir dessus.

Si elle vous dit un mot sur le fait qu’elle aime le sport, foncez dessus. Sondez-la jusqu’à trouver le sujet qui la passionne, sinon vous arriverez rapidement au blanc dans la discussion. C’est ce qui a faillit vous arriver si vous n’aviez pas eu la télé pour relancer la discussion.

Pratiquer régulièrement le sport préféré

C’est le gouvernement qui le dit « Pratiquez un sport et mangez au moins 5 fruits et légume par jour ».

Comme votre sport préféré … c’est la séduction, faites-vous plaisir. La pratique sera la seule façon de vous faire progresser, de trouver de nouvelles techniques, de roder votre discours, et de réduire votre timidité.

Souvenez-vous que tout le monde est stressé au moment d’aborder, même les plus grands coachs en séduction.

Gardez à l’esprit également que la progression en séduction n’est pas linéaire, comme dans n’importe quel sport. Il y a des réussites, des échecs, des moments où on doute, et d’autres fois où on a l’impression de stagner.

Amicalement,

Antoine Peytavin

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test

Poursuivre avec un autre article ?

Séduire son ex

Que faire pour séduire une fille ?

Courrier des lecteurs Bonjour, C’est avec grand intérêt que j’ai découvert votre site, et que j’ai parcouru plusieurs de vos…
Séduire son ex

Brisons la glace

Holà ! … Vous le grand timide qui ne voulez pas croire que la drague est possible en tout lieu,…