Comment gérer l’effondrement moral des premiers jours post-rupture ?

Par Antoine Peytavin

premiers jours post ruptureLes premiers jours qui font suite à la rupture amoureuse sont en général les plus difficiles à vivre. La nouvelle vous est tombée dessus comme un couperet et vous a littéralement laissé(e) à terre ? Rassurez-vous : il est tout à fait normal de s’effondrer les premiers jours qui suivent la rupture amoureuse !

Dans cet article, vous trouverez certaines clés pour passer au mieux ce cap douloureux et faire en sorte qu’il dure le moins longtemps possible.

1 – Accepter l’effondrement moral comme un passage naturel

Le fait de s’effondrer moralement suite à la rupture d’un lien amoureux est-il un phénomène inévitable, comme une sorte de passage obligé. Bien que chaque individu réagisse différemment face au choc de la rupture amoureuse, je dirais, d’un point de vue émotionnel, que oui : l’effondrement est un passage obligé pour celui/celle qui subit la rupture du lien amoureux et qui a toujours des sentiments pour son/sa partenaire. C’est une loi émotionnelle aussi élémentaire que la loi physique de la gravité. Vous lâchez une pomme, elle chute. Votre partenaire amoureux vous lâche, vous chutez, vous aussi. Mais contrairement à la pomme, vous, après la chute, vous allez rebondir, donc ne vous inquiétez pas outre mesure de votre état d’abattement actuel. Vous avez peut-être peur de garder des séquelles de cette rupture, mais ne vous focalisez pas là-dessus, acceptez ce passage à vide et dites vous que vous ne pouvez qu’aller mieux par la suite.

Avant la rupture amoureuse, vous étiez dans une structure (la relation amoureuse) qui constituait dans votre vie une forme de repère. La rupture du lien amoureux vient donc vous priver brutalement d’un de vos repères quotidiens. Il n’est donc pas étonnant que vous en soyez déstabilisé(e) sur le plan émotionnel et psychologique, au point parfois de vous effondrer.

2 – Eviter les attitudes de fuite ou de déni

Bien sûr, il est toujours possible de fuir cette réalité émotionnelle, en occultant ses émotions pour éviter l’effondrement. Certains déploient une énergie phénoménale pour ne pas s’effondrer les premiers temps qui suivent la rupture amoureuse. Ils évitent, consciemment ou non, d’être exposés à leur souffrance et pour la fuir, ils sont prêts à tous les excès (recherche compulsive de nouvelles conquêtes, sorties arrosées soir après soir, tentatives désespérées pour maintenir le contact avec leur ex etc.). Cette attitude de fuite ou de déni est-elle préférable à l’effondrement et à la souffrance post-rupture amoureuse ? Probablement pas, car toute émotion refoulée finira tôt ou tard par ressurgir d’une façon ou d’une autre et par poser problème (impossibilité de faire le deuil de l’ancienne relation, de s’investir dans un nouveau lien, conflits internes etc). Je vous conseille donc d’accepter de vous confronter les premiers temps à la souffrance, afin de l’évacuer une bonne fois pour toute et de vous en libérer.

3 – S’accorder le droit à quelques jours de laisser-aller

Ce conseil peut sembler à contre-courant et pourtant, je vous invite le plus sérieusement du monde à vous accorder quelques jours de laisser-aller et de déprime suite à la rupture amoureuse. Ne retenez pas les émotions. Vous êtes mal : pleurez, criez, isolez-vous quelques jours pour laisser sortir tout ça. Acceptez, les premiers jours, de vivre votre douleur, sans vous en détourner. Accompagnez-là et donnez-vous le droit de faire, durant quelques jours, tout ce qu’il ne faudra plus faire ensuite : écouter de la musique triste, regarder les photos de votre ex, relire ses lettres, traîner en pyjama toute la journée, rester avachi sur son canapé, un pot de glace à la main etc.

Evidemment, cela ne doit durer qu’un court moment et au-delà de trois, quatre jours, faites-vous violence pour sortir de l’isolement et reprendre les choses en main. Mettez tous les souvenirs vous rappelant votre ex dans une boîte, rangez-la au fond d’un placard ou à la cave, changez votre Play List musicale spéciale déprime contre une Play List aux rythmes endiablés, partez en vadrouille, sollicitez vos relations amicales etc. Après l’effondrement, la relève !

Conclusion

Ces quelques jours de laisser-aller vous permettront d’évacuer au mieux votre trop-plein émotionnel et de vous délester d’un poids afin de mieux rebondir ensuite. Dites-vous, en quelque sorte : « Bon ok, là, de toute façon, je vais devoir en passer par le chaos émotionnel et la souffrance. C’est normal, je suis un être humain. Alors, je m’accorde trois jours de grand laisser-aller et ensuite, je déploie toute mon énergie pour reprendre le contrôle ! ».

S’il est naturel que les premiers jours de la rupture amoureuse vous plongent dans un état d’instabilité émotionnelle et de déprime, ce « passage dépressif » n’est censé ne durer que quelques temps. Si, des semaines après la rupture amoureuse, vous peinez à sortir de votre état d’abattement et que la déprime devient chronique, ne restez surtout pas seul et confiez-vous en à un psychothérapeute ou à un coach afin qu’il puisse vous aider à dénouer ce qui vous bloque et vous empêche de rebondir. Apprenez à garder le moral après votre rupture, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort !

Séverine Content

0 Partages

Avez-vous une chance de reconquérir votre ex ?

Découvrez le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie.

Accédez au test

Poursuivre avec un autre article ?

Se remettre d'une rupture

Mon ex sort avec quelqu’un d’autre

A moins d’être expert(e) en techniques zen ou un prodige de dévouement, c’est très douloureux d’apprendre que votre ex sort…
Se remettre d'une rupture

Depuis mon ex, j’ai perdu ma libido

Entre votre ex et vous, ça toujours été le festival du frotti-frotta, même quand l’orage pointait, voire encore plus quand…

Je récupère mon ex !