Retrouvez nous sur YouTube

Entre votre ex et vous, ça toujours été le festival du frotti-frotta, même quand l’orage pointait, voire encore plus quand l’orage pointait. Mais depuis que la partie a sonné « Game over« , vous vous endormez avec votre pyjama bien boutonné jusqu’en haut, les mains à plat au-dessus des draps… et aucune envie de les glisser ailleurs.
Bref, depuis votre ex, vous avez une libido de l’ère quaternaire.
Examinons votre cas…

1 – Pourquoi je n’ai plus de libido depuis mon ex ?

Et moi, j’ai bien envie de dire : c’est normal. Après avoir fréquenté un ex qui restait de marbre pendant un massage tantrique sur une plage déserte avec un cocktail et des esclaves autour, et/ou vous appelait « mon bichon » pendant que vous faisiez ensemble la brouette berrichonne, comment ne pas se dire « Je vais peut-être aller au couvent, moi ? » ? Eh oui, comment ?
Comment ne pas se résigner à aller au couvent ?
On pourrait se dire « Boârf, de toutes façons je n’ai plus d’avenir, personne ne m’aime et ça changerait quoi d’avoir envie, après tout ? ». Ça changerait que « libido », ça veut dire « énergie » ! C’est l’élan vital, la force psychique qui non seulement vous pousse à ouvrir des portes cochères pour vous livrer à des pratiques réprouvées par les mœurs (mais pas par les pratiquants) ; mais surtout la libido c’est en gros ce qui vous donne le désir de VIVRE ! « Et ça change quoi de vivre ? ». Ça change qu’on n’est pas mort !
Pourquoi ça tombe sur moi ?
Ah mais rassurez-vous, ça ne tombe pas que sur vous ! Ça ne vous rassure pas ? Ça devrait. Savoir que des milliers (millions ?) d’autres hominidés sont refroidis par un ex, ça devrait vous dire que beaucoup de gens vous comprennent.

Petit aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

2 – Est-ce ma faute si depuis mon ex, je n’ai plus de libido ?

Mon Dieu ! Ôtez de votre tête cette pensée typiquement judéo-chrétienne ! Ne plus avoir envie n’est la faute de personne. C’est une attitude d’auto-protection. Vous avez été blessé et votre amour-propre a pris un sacré coup dans l’aile, alors vous vous recroquevillez, c’est humain. À Gnangnanland, on dit « Les oiseaux se cachent pour mourir », moi je dis « Foutez-moi la paix, j’ai besoin de me retrouver ! »
Mais le sexe ça ne compte pas tant que ça quand même ?
Quoi ! Mais si, ça compte tant que ça quand même ! On a tendance à oublier les bons moments quand on a été blessé, on voit tout en noir. « Je suis une merde » et autre « Je suis moche » ; « Je suis gros(se) » ; « Je finirai tout(e) seul(e) » occultent très vite les nuits « caliente » de notre mémoire. Puisez dans vos bons souvenirs de sexe, apprenez à devenir un meilleur coup ça vous rappellera combien vous êtes une bombe qui peut ré exploser à n’importe quel moment !
Est-ce que je saurai m’y remettre ?
Tout le monde pense la même chose ? Oui ! C’est comme le vélo. Et quand on s’est cassé la gueule en vélo, on n’oublie pas comment remonter correctement en selle.

3 – Est-ce que je retrouverai un jour ma libido ?

Mais oui, évidemment ! En fait, ça durera tant que le processus de deuil ne sera pas terminé complètement. Il faut faire la paix avec soi-même pour renouer avec le reste du monde sexué. Patience…
Y a-t-il une méthode ?
Le sport peut aider pas mal. Mais pas en dilettante, genre « Je m’inscris et le simple fait de m’inscrire va tout changer », non ! Une activité physique régulière, voir intense. Bénéfices : plein ! Et surtout, c’est bon pour le moral. Et c’est le cerveau qui commande le sexe… Héhéhé.
Comment faire pour que ça change ?
Ne pas se forcer à fréquenter n’importe qui, déjà. Sous prétexte de reprendre le taureau par les cornes (si j’ose dire), il faudrait s’envoyer le premier venu. Non ! Fréquentez qui est bon pour vous, mais ne cherchez SURTOUT PAS l’amour. Renouez avec votre sensualité, devenez complice avec un amant/une amante, mais ne projetez pas ! La libre sexualité c’est la liberté absolue, voire une expérience dans votre développement personnel et l’autre vous donnera sans doute des réponses que vous ignoriez grâce à cette expérience.

En conclusion…

Pas de culpabilité, pas d’aigreur, renouez avec vous-même et quand vous recommencez à sentir des fourmis dans la… dans les… enfin… si vous sentez que ça fourmille, ne luttez pas ! Mamie le disait bien : « L’appétit vient en mangeant », miam !
Ps : Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de cliquer sur « j’aime » !

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test