Message de rupture : ces 10 SMS qu’il faut à tout prix éviter

Par Antoine Peytavin

Lorsque l’on en vient à vouloir rompre, le message de rupture semble être l’option la plus tentante.

Rapide à écrire et à envoyer, la question est réglée en deux temps, trois mouvements.

Après tout, il faut savoir évoluer avec son temps.

On peut mettre fin à une relation aussi rapidement qu’on la commence.

Oui, les partisans de la vieille école vont très probablement crier au scandale d’être victime d’une rupture par SMS.

Quel manque de respect de l’autre, de ses sentiments et de votre histoire d’amour”, diraient-ils.

Et, dans le fond, ils n’ont pas tout à fait tort

Pour rompre, rien ne vaut une explication propre, claire et honnête, en face à face.

Que chacun fasse l’effort de prendre sur soi au lieu de fuir l’autre, par peur de le ou la voir souffrir.

Mais il faut bien l’avouer : le message de rupture est presque devenu monnaie courante.

Est-ce dû aux nouvelles technologies, ou au nombre de relations dans une vie, en constante augmentation ?

D’accord, c’est bien beau de se pencher sur la forme, mais n’oublions pas le fond.

Car même pour le message de rupture, moyen en fin de compte lâche de rompre, il y a différents niveaux.

Bien entendu, le contenu ainsi que le ton employé peuvent provoquer des réactions totalement différentes.

Même si, nous sommes d’accord, dans tous les cas, cela reste un message de rupture.

Mieux vaut ne pas se faire d’illusion, les résultats seront mitigés.

Mais autant un message un tant soit peu empathique, ouvert et explicatif peut traduire une forme de respect envers l’autre.

Autant un message bref et brutal donne clairement l’impression que l’autre est moqué.

Alors pour ceux qui manqueraient d’inspiration, voici quelques exemples de message de rupture, pour ne pas faire regretter son ex et éviter ainsi une rechute.

1. « Dégage ! »

Violent. Hum. Bon, ça a au moins le mérite d’être clair.

Certes, c’est très moyennement délicat, et c’est même très franchement brutal.

Attention, ce message de rupture peut envoyer directement dans l’armoire à pharmacie.

Voire à la boîte à bricolage.

Peut-être même aux urgences.

Comme message de rupture, difficile de faire plus maladroit et malpoli.

Oui, il est sans équivoque.

Mais à quel prix ?

Imaginez la tête de votre ex quand il l’ouvrira : entre la colère, la tristesse et l”humiliation.

Certes, il ou elle va peut-être tourner très rapidement la page sur votre relation.

Par contre, face à un tel manque de respect, attendez-vous, d’une manière ou d’une autre, à une vengeance de sa part.

Car oui, même s’il s’agit de votre ex, une humiliation ne provoque jamais rien de bon.

Bien au contraire, elle entraîne la volonté de rabaisser celui qui a humilié.

Oeil pour oeil, dent pour dent.

On ne vous souhaite vraiment pas de recevoir ce genre de message, outrant à souhait.

2. « Je ne t’aime plus »

Briseuse de coeur, cette formulation traduit tout autant la désolation dans laquelle se trouve l’auteur.

Oui, clairement, celui ou celle qui en est à l’origine a eu du mal à le sortir.

Quoiqu’on puisse en dire, l’auteur se rend parfaitement bien compte de la portée de ses mots sur l’autre.

Tout autant que ce qu’ils impliquent : la rupture.

Alors, certes, il s’agit d’un simple message de rupture.

Mais clair, direct, efficace, sans contenu irrespectueux.

Attention ! Notez l’ajout du NE négatif, pour éviter toute ambiguïté : « Je NE t’aime plus ».

En son absence, on pourrait lire : « Je t’aime plus » et avoir en retour un « Oui, moi aussi Mamour, je t’aime plus qu’hier et bien moins que demain, et je fonds de joie que tu me déclares ton amour si joliment ».

Alors que là, la frappe est chirurgicale :

A – Je NE t’aime plus, ok ? Est-ce que c’est clair pour toi ?

B – Euh oui, oui, je suis un peu sonné mais c’est clair.

A – Tu veux des explications ?

B – Non, non, ça va aller, merci.

C’est vrai qu’une explication après ça, c’est limite de la littérature.

Voire de la littérature humiliante, mais c’est très clair !

Malheureusement, c’est assez rare !

3. « Ma copine n’est pas là, on se fait un petit 5 à 7 tous les deux ? »

Finement joué !

C’est ce qu’on appelle une erreur intentionnelle.

Ce message de rupture caché sous-entend que l’auteur n’est pas tout à fait fidèle envers son ou sa partenaire.

Évidemment, la copine ou le copain va “malencontreusement” recevoir le message.

Et, si tout se passe bien, elle ou il devrait vouloir rompre.

Ou comment rompre indirectement, en manipulant l’autre pour qu’il ou elle prenne la décision de se séparer.

Excellente tactique.

Lâche, mais efficace.

Certes, il s’agit d’un mensonge, ou du moins d’une manipulation de l’autre.

Mais, en y réfléchissant, cela facilitera probablement la démarche de tourner la page sur cette relation.

Bien que les sentiments risquent de mettre autant de temps à disparaître.

Néanmoins, impossible d’ignorer les conséquences psychologiques d’un tel mensonge.

Car se remettre d’une tromperie prend du temps, du recul, voire presque une véritable psychanalyse de soi.

En conclusion, en envoyant un message de rupture de la sorte, êtes-vous prêt.e à endosser la responsabilité de possibles problèmes de confiance chez l’autre et dans son futur ?

4. « Je t’aime, mais je te quitte. »

Grand classique.

Tellement classique que l’autre aura presque envie de rire.

Qui ne l’a jamais entendu ou lu dans un roman de gare ?

Ce message de rupture est du même acabit que le presque aussi populaire “Je m’éloigne car je t’aime”.

S’il vous plaît, soyez réaliste, ne tombez pas dans les clichés pseudo romantiques du siècle dernier.

Ceux-là même qui apparaissent dans les films résolument fleur bleue destinés à cette femme enfermée d’antan qui rêve de s’évader.

Mais voilà, la différence réside entre la réalité et la fiction.

Soyons honnêtes, qui aimerait vraiment recevoir ce type de message mélodramatique et faussement romantique ?

Une message de rupture tellement surjoué, qu’il en est risible, même par celui qui subit la rupture ?

On sentirait presque le sacrifice joué de l’auteur de ce message.

Comme si la rupture était, au final, pour le bien de l’humanité.

Allons, un peu de sérieux, vous le destinez à un autre cerveau, même s’il est amoureux.

À essayer pour que l’autre garde de vous un souvenir amusé.

5. « Je pars en mission au bout du monde, je ne serai pas de retour avant longtemps. Ne m’attends pas pour dîner. »

Créatif. Véritablement invraisemblable, mais créatif.

Dans le même genre que le précédent, mais on note ici l’effort d’invention de l’auteur.

Tout en s’inspirant du mensonge du troisième pour amener l’autre à rompre au bout d’un moment.

A la différence que, selon la vitesse de réaction de l’autre, cela risque de ne pas être immédiat.

Voire même prendre beaucoup plus longtemps que prévu.

Après tout, ici aussi, on a presque le sentiment que vous faites un véritable sacrifice en vous éloignant.

Comme si le destin de ce monde l’exigeait.

Pourquoi refuser de tout simplement dire la vérité ?

Certes, elle reste plus dure à dire et à digérer.

Mais, au final, quel soulagement, vous aurez fait ce qu’il fallait.

Bien entendu, inutile de répondre si vous recevez une réponse similaire à celle-ci : « Ah bon, mais j’avais préparé un rôti de porc à la crépine, Mamour, et j’avais invité ta Maman. C’est bête. Bon, je te le mets au congélateur pour quand tu rentreras. Tu rentres quand, au fait ? ».

6. « Tu me donnes envie de rentrer dans les ordres. »

Rien à voir avec un soudain appel du divin ou un fantasme de bousculer une créature de Dieu sous sa soutane.

Dur, brutal, mais déjà un peu plus développé que le fameux “Dégage!”.

Ce message de rupture particulièrement sarcastique traduit la frustration et l’amertume dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui.

En règle général, avoir l’idée d’un tel message n’apparaît qu’après une longue période d’accumulation.

Aucun doute, vous avez pendant longtemps tout essayé pour garder le contrôle de vous.

Pour ne pas heurter la sensibilité de l’autre et prendre soin de votre couple.

Oui, mais voilà, il n’est plus à prouver que garder certaines pensées pour soi risque d’avoir, à plus long terme, l’exact effet inverse.

Alors, faites de votre mieux pour prendre du recul sur votre colère du moment.

Au lieu de cela, envoyez un simple “J’ai tout donné pour notre relation, mais aujourd’hui, je n’en peux plus. C’est fini.”.

Pour celui qui ne comprend pas, il peut songer à son tour à y entrer, dans les ordres.

7. « Je vais chercher des cigarettes. @+ »

Grand classique aussi.

Toutefois, cette excuse n’est pas un mythe, certains l’utilisent vraiment.

Je sais, c’est inouï, mais c’est vrai.

Et ce n’est pas l’inflation du prix du tabac qui les arrête…

Alors, reprenons, qu’est-ce que cette ligne connu de tous, et pourtant totalement incongrue ?

Elle a été popularisé par la fameuse rupture initiée par Véronique Sanson.

Après six ans d’amour passionné, celle-ci décide de quitter Michel Berger en laissant une note “Je descends. Je vais chercher des cigarettes”.

En réalité, elle s’est envolé pour retrouver son futur époux aux Etats-Unis.

De votre côté, envoyer un tel message de rupture vous paraît totalement abject et inacceptable ?

Merci, cela prouve que vous avez un peu d’humanité, et avec un tant soit peu de respect pour l’autre.

NON, n’essayez surtout pas de rompre avec quelqu’un qui vous aime de cette manière !

Car elle est implique un sérieux ghosting de l’autre, soit le fait de couper tout contact, sans aucune explication.

Absolument affreux pour la confiance en soi et la construction de son identité.

8. « La France, tu l’aimes ou tu la quittes. Moi, je t’aime plus trop. Tu percutes ? »

C’est fou l’impact de la vie politique sur nos vies privées !

Là encore, cela traduit la frustration dans laquelle vous vous trouvez.

Celle de votre couple, tout comme celle concernant votre perception politique.

Là aussi, direct, franc, voire même carrément cruel.

Et tout ce qui est considéré comme tel, est inutile et superflu.

Ici, la figure de style est affligeante et pleine d’amertume.

Ceux qui l’utilisent considèrent souvent ceux qui critiquent le pays tout en y habitant comme des profiteurs, indignes de la nation.

Or, cette comparaison amène l’autre à penser que, au final, il ou elle ne valait pas plus qu’eux.

Ne répondez en aucun cas à une telle réponse : « Bah non, moi j’ai voté Ségolène. Pourquoi tu dis ça, Mamour ? »

9. « Si mes affaires ne sont plus chez toi, ce n’est pas un hasard. »

Manifestement, celui qui envoie ça a déjà prémédité son coup.

Avant d’envoyer ce message de rupture, il ou elle a pris le temps de silencieusement déménager ses affaires.

Ce qui peut paraître comme une manipulation parfaitement orchestrée n’est en réalité pas nécessairement aussi mauvais qu’il n’y paraît.

Bien sûr, si vous envoyez juste ce message, sans aucune explication, le manque de respect est flagrant.

On sous-entend rompre avec l’autre, sans pourtant être totalement clair et en laissant deviner.

Mais si cette phrase sert d’introduction à la rupture, on note l’effort de l’auteur de commencer le sujet en délicatesse.

Et puis, c’est une manière d’éviter le moment de récupérer ses affaires chez l’autre.

Effectivement, celui-ci peut se révéler être un moment particulièrement pesant pour chacun.

Pour cette ligne, tout va donc dépendre de la suite du texte que vous prendrez la peine d’écrire.

Pour le fun (si vous recevez ce message de rupture), renvoyez-lui : « Mes affaires n’ont jamais été chez toi, ce n’est pas un hasard non plus ».

10. « GAME OVER »

Qu’on ait joué au flipper pendant son adolescence ou qu’on joue avec une console, tout le monde comprend.

En effet, qui n’a jamais vu ce message fatal sur son écran, synonyme de l’échec de la partie ?

Notez aussi l’importance des majuscules : la partie est définitivement ter-mi-née !

Par contre, l’utiliser pour rompre semble bien sarcastique et définitivement peu approprié à la situation.

Simplement parce que, en rompant de cette manière, vous vous trahissez vous-même.

Difficile de manquer le sens du jeu dans la ligne.

Vous ne considériez donc pas cette relation avec sérieux ?

Et croyez-le, votre désormais ex aura pas mal de difficultés à le digérer.

Par conséquent, faites preuve d’un peu de sérieux et de sympathie.

Le jeu virtuel, oui, mais celui avec les sentiments de l’autre ? Vraiment ?

N’oubliez jamais qu’un ex trahi et blessé est un ex qui pourrait penser à une possible vengeance.

Alors, traitez vos ex avec autant de dignité et de respect que possible.

Et certainement pas pour rire après de vos cruels exploits.

Mais, ce n’est pas parce qu’on a perdu la bataille qu’on a perdu la guerre.

Et d’autres conquêtes vous attendent.

Alors à l’attaque !

Antoine Peytavin

0 Partages

Avez-vous une chance de reconquérir votre ex ?

Découvrez le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie.

Accédez au test

Poursuivre avec un autre article ?

Dépendance affective Rupture amoureuse

Le sevrage amoureux

Ce qu’il y a de terrifiant, dans une rupture amoureuse, c’est d’imaginer l’après : c’est bien ce qui vous fait…

Je récupère mon ex !