Réponse à un lecteur : Rupture suite à un avortement

Par Antoine Peytavin

Vous êtes nombreux et nombreuses à solliciter notre aide pour vous aider à résoudre des problèmes rencontrés avec votre ex.

C’est vrai qu’il existe tellement de cas particuliers !

Cette semaine, JRME a décidé de répondre à la question d’un lecteur.

N’hésitez pas à laisser vos propres questions dans les commentaires, vous serez peut-être choisi(e) pour le prochain courrier des lecteurs !

Bonjour,

J’ai 36 ans. Mon amie et moi nous connaissions depuis 10 ans, anciens collègues, nous avons été trés fortement attirés l’un par l’autre à l’époque, mais j’étais en couple et elle est sortie avec d’autres gars par défaut.

Nous avons été amis, pendant 1 an et quelques, puis ne nous sommes plus parlés pendant 1 an, avant qu’elle quitte la boite.

7 ans plus tard, j’ai repris contact.

Au début difficile, mais rapidement, elle m’a refait part de son intérêt, et d’une sorte de fantasme non abouti que nous étions l’un pour l’autre.

Petit aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

Elle était en couple depuis 6 ans, mais ça battait sérieusement de l’aile, plusieurs breaks déjà.

Ils étaient malgré tout en train de prévoir un enfant, mais elle était perdue.

J’ai refusé de la voir avant qu’elle soit célibataire, car je connaissais les risques de craquer.

Au final, elle s’est rendue compte qu’elle n’aimait plus son ex, qu’il ne lui apportait pas ce qu’elle voulait en terme de projets et de quotidien.

Après donc 1 an et demi de tchat, msn, sms etc, nous nous sommes revus. Forte attirance, puis quelques semaines après, en couple !

Elle m’a annoncé ses sentiments en premier au bout de quelques semaines, nous avons partagé beaucoup, avaons faillis acheter une maison avant qu’elle n’estime que finalement il était trop tôt, sommes partis en vacances, nous sommes présentés nos proches, familles, amis…

Puis elle est tombé enceinte par accident.

Après une semaine de réflexion, on a décidé tous les 2 de le garder.

Elle me disait d’ailleurs que si on avait choisi l’avortement, elle aurait voulu accélérer les choses entre nous car ça lui donnait envie.

Et puis 3 semaines passent, elle me dit ré-envisager l’avortement (stress, doutes, peurs) je lui dit que les arguments pour avorter sont recevables aussi, et que je serais à ses côtés dans les 2 cas.

Mais elle me demande de la distance, puis m’annonce 4 jours après l’avortement qu’elle me quitte, car notre couple est mort en même temps que ce bébé, et qu’elle ne m’associe plus qu’à ça.

On passe quelques jours après par une trés grosse engueulade, puis les choses se passent bien et on décide de se quitter pas fâchés.

C’était début juillet. SR une semaine, elle me donne des nouvelles de sa santé, je rebondis par SMS. Puis je prends de ses nouvelles, elle me réponds par SMS toujours.

Il y a 10 jours, je lui dit qu’elle me manque et qu’avec un peu de chance, c’est réciproque, elle me répond que non, car la décision vient d’elle.

Je le prends mal, et rentre dans la phase honteuse du harcèlement (pourquoi ? réfléchis, je comprends rien, je suis triste, etc…).

Elle ne m’avait pas retiré sur FB, mais elle rajoute un contact masculin que je connais pas. Je ne dis rien. Mais le lendemain, elle me retire de FB, et finit par me dire qu’elle va très bien, qu’elle n’a plus l’intention de me donner de nouvelles ni d’en prendre, qu’il faut que je la laisse, que je ne m’occupe pas de sa vie, qu’elle s’en sort mieux sans moi, que je ne lui manque pas, qu’elle n’a ni l’intention ni l’envie de revenir avec moi :(

Aussi, avant que j'oublie. Saviez-vous que vous pouviez bénéficier de 15 minutes de coaching gratuit par téléphone pour reconquérir votre ex ?

>> Cliquez ici pour réserver votre créneau de 15 minutes avec l'un(e) de nos experts <<

Ce a quoi je réponds par un long mail disant que j’ai compris que pour dire ça et réagir comme ça, elle ne m’aime plus, que j’espère retrouver quand j’y serais prêt une femme digne de l’amour que je peux porter, et en lui disant que tout contact ne pourra venir que d’elle maintenant, je lui dit que le mot qui s’imposait vu qu’elle ne reprendrait pas contact était sûrement adieu…

Depuis, j’ai lu le livre de John Alexander, et j’ai lu vos conseils.

C’était il y a 4 jours, où j’ai respecté le silence radio. J’envoie la lettre à votre avis ?

Quand et comment reprendre le contact ? Est ce que ce qu’elle dit ne laisse pas entendre que c’est définitif quand même ?

Et surtout, le contexte de l’avortement, que je n’ai pas vu sur votre site, ne complique t il pas encore plus un espoir de retour ?

Notre relation pure et dure n’aura durée que 6 mois, mais 10 ans de connaissance, 2 ans de discussion, un projet d’achat et une grossesse…

Une présentation aux proches… cette histoire n’était pas rien.

Comment faire en sorte qu’elle ne m’associe plus qu’à cet avortement ?

Cela vous semble t il possible vu le contexte et les erreurs que j’ai déjà commises dans mon approche ? Merci d’une éventuelle réponse !

Ma réponse :

Bonjour,

Effectivement, votre histoire est très particulière. Cependant, il y a quelques faits essentiels à retenir. 

Votre attitude dans l’histoire

Lors de la grossesse, vous lui avez apporté votre soutien quelle que soit sa décision, vous avez agi en cela de la meilleure manière possible.

Ensuite, au moment de la rupture, malgré quelques interdits vous avez globalement respecté son choix.

Enfin, dès le départ vous aviez refusé de construire une histoire tant que l’un ou l’autre aurait des engagements ailleurs, ce qui montre de votre part un grand respect de vous-même et d’elle.

Sa décision de rompre et son éloignement ne sont donc pas dus à un manque d’intérêt ou de soutien de votre part, pas plus qu’à une attitude de dépendance ou de besoin vis-à-vis d’elle.

De ce côté, je pense que vous avez déjà mis toutes les chances de votre côté et qu’envoyer une lettre ou toute autre action similaire ne vous aiderait en rien.

Son ressenti de ce qui s’est passé

Malgré votre bonne conduite, elle a rompu et ne veut plus entendre parler de vous. Pourquoi ? Vous ne le savez pas.

Il est probable qu’au moment où elle a dû prendre la décision de garder ou pas l’enfant, l’attitude que vous avez eue, aussi irréprochable soit-elle, n’est pas celle qu’elle attendait de vous.

Quelque chose l’a amenée d’abord à modifier son choix initial de garder l’enfant, puis à rejeter sur vous la responsabilité de ce qui s’était passé.

Même si c’est de manière inconsciente, il est évident qu’elle vous reproche quelque chose de grave.

Peut-être est-ce l’accident qui a provoqué la grossesse (aviez-vous été irresponsable à cette occasion ?).

Peut-être que pendant ces semaines de tension un avis extérieur l’a amenée à percevoir différemment votre attitude.

`Ce qui est certain, c’est que vous ne saurez pas si un retour avec elle est possible tant que vous ignorerez ce qui s’est passé exactement dans sa tête à ce moment-là.

Vos options actuelles

Ses déclarations pour dire qu’elle va très bien et que vous ne lui manquez pas me semblent un peu trop détachées pour être crédibles.

Il est probable qu’elle aille mieux sans vous en ce moment, mais de là à ce qu’elle aille bien après un épisode qui l’a clairement traumatisée, ce n’est pas croyable.

Pour autant, dans l’immédiat il me semble que son message est très clair et qu’elle ne souhaite pas que vous la recontactiez.

Vous ne gagnerez rien à la contrarier. Votre seul choix, je pense, et je sais combien c’est dur, est de la laisser partir, de refaire votre vie, et un jour, peut-être, vous vous retrouverez.

Vous avez l’avantage de savoir qu’avec elle, une séparation de plusieurs années ne remettra pas en cause l’attirance qui pourrait encore exister.

Laissez passer du temps, au moins un an, avant de voir s’il est possible de la recontacter. Faites-le de la manière la moins intrusive possible (l’idéal étant des retrouvailles « par hasard ») et observez si elle a cessé de vous être hostile.

A ce moment-là, si vous pouvez revenir avec elle sur ce qui s’est passé et savoir comment elle l’a vécu, vous aurez les clés pour effacer l’impression négative qu’elle s’est construite de vous, et à partir de là faire en sorte qu’elle ne vous associe plus uniquement à cet avortement.

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test

Poursuivre avec un autre article ?