/* */

Comment rompre avec quelqu’un ?

Par Antoine Peytavin

comment rompreC’est une question pas banale à laquelle il m’est demandé de répondre aujourd’hui. Plus que quiconque, vous qui lisez nos productions de manière récurrente, savez que la rupture amoureuse est un déchirement, un événement qui supporte énormément de remises en cause et de souffrance. Pourtant, on ne peut décemment pas imaginer pour autant rester avec une personne qui ne semble plus rien ne nous apporter et avec qui le courant ne semble plus passer. C’est malheureux, mais après une période de passion et de découverte, il arrive que le couple tombe dans la lassitude et ne survive pas à l’épreuve du temps. Rompre, ce n’est jamais évident. Cela provoque culpabilité et sentiment de faire quelque chose de mal, d’égoïste. Voici quelques conseils pour limiter la souffrance transmise à l’autre.

Le respect comme fondement de la séparation

C’est bien évidemment la première chose à considérer. Quels que soient les conditions et les aléas menant à votre prise de votre décision, vous ne pouvez oublier que la personne dont vous voulez vous séparer partage votre quotidien. Vous lui devez une explication franche, même si cela peut être difficile à formuler. Personne ne veut rester dans le doute et s’entendre dire que ce n’est « pas de sa faute ». Respecter son partenaire, c’est aussi lui dire ce qui n’a pas fonctionné pour lui laisser une marge de progression dans le futur.

Ainsi, il est bien entendu que cette discussion fatidique devra se faire de vive voix et non de façon détournée. Évitez les textos, appels ou messages virtuels. Par considération pour votre histoire d’amour, vous vous devez d’y mettre un terme en restant « réglo » et en optant pour l’honnêteté. Cela vous permettra de vous désolidariser du couple tout en reniant la notion de trop forte culpabilité.

Un partage des responsabilités comme point de mire

Amené(e) à prendre une décision impactant l’existence de deux individus, il est certain que votre réflexion s’est étendue aux moindres détails de votre vie de couple. Si l’évidence veut que cela vous ait permis de mettre à jour des facteurs d’éloignement prenant leurs racines dans des comportements que vous n’appréciez pas chez votre partenaire, l’objectivité vous pousse aussi à identifier vos mauvais réflexes. Garder cela en tête évite de laisser un véritable conflit violent se dérouler. Vous connaissez et assumez vos erreurs. Vous ne voulez plus évoluer aux côtés de votre partenaire, mais vous ne lui faites pas peser tout le poids de la situation et de son évolution malheureuse.

De cette manière, vous pourrez plus facilement redéfinir vos attentes futures et les améliorations potentielles à apporter à votre définition personnelle. Réfléchir sur soi-même est une nécessité au moment de la rupture. Comme chacun sait, ce genre d’événement est aussi moteur de changements réels, alors autant tirer dans le bon sens !

Attention au déballage et à l’explosion psychologique

La pire des choses à faire en cas de rupture, c’est bien évidemment de faire un catalogue de tous les reproches adressés à l’autre. Vous imaginez déjà la portée de votre décision sur son état d’esprit, sans non plus vouloir l’enfoncer, lui mettre la tête sous l’eau. En optant pour la rupture, vous savez que vous stimulez une opposition idéologique. Le choc de l’annonce peut être terrible et les réactions inattendues. Celui/celle qui devient votre ex peut sombrer dans la violence verbale, se braquer et très mal vivre la nouvelle. Cela ne justifie en rien un comportement similaire de votre part. Vous êtes nécessairement en position de force, mais ce n’est pas une raison pour en jouer et laisser les mots dépasser votre pensée. Au moment de rompre, vous devrez rester calme et droit dans vos bottes. Ne faites pas de concessions du type « dernier câlin » et ne profitez pas de la situation.

Vous devez montrer que votre décision est arrêtée et que rien, ni les supplications, ni les larmes, ni les insultes ne vous feront changer de cap. C’est aussi cela le respect ! Conscient(e) du bouleversement, vous assumerez votre positionnement sans demander d’excuses. Sobre, vous ne laisserez ni la colère, ni la mélancolie ni la culpabilité prendre le dessus. Votre ex pourra sembler dévasté(e), vous savez qu’il serait bien pire de lui donner des motifs d’espoir alors même que cette démarche ne vise qu’à vous sortir d’une mauvaise impasse !

(Vous êtes marié(e) ? Avez besoin d’informations complémentaires sur le divorce ? Procurez-vous vite « Le divorce facile » d’Hélène Leroy pour compléter cet article.)

Jean-Baptiste

0 Partages

Avez-vous une chance de reconquérir votre ex ?

Découvrez le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie.

Accédez au test

Poursuivre avec un autre article ?

Je récupère mon ex !