Oublier quelqu'un en 30 jours

Bienvenue sur JeRecupereMonEx.com site N°1 sur la rupture amoureuse au monde (Le Times). Par Antoine Peytavin.
1- Si tu es nouveau, vérifie si tu as une chance de récupérer ton ex (test gratuit, clique ici).
2- Fais-toi appeler maintenant par un coach pour reconquérir ton ex au plus vite :

Oublier quelqu un en 30 jours« Oublier quelqu’un en 30 jours » est le tout nouveau livre de Brieuc Le Meur. M’intéressant beaucoup à ce sujet (surtout pour oublier son ex) je lui ai posé quelques questions :

D’où vous est venue cette idée de livre « oublier quelqu’un en 30 jours » ? Une mauvaise expérience amoureuse ?

L’idée m’est venue après avoir constaté qu’un nombre incalculable de gens autour de moi souffraient d’une carence d’attention, ou de de solitude, ou de chagrin d’amour. En ce qui concerne le chagrin d’amour, lié aux autres, c’est un problème grave, qui peut parfois mal finir, et je n’ai trouvé quasiment aucune théorie, et encore moins de pratique claire et saine, pour traiter un problème qui peut durer des mois, sinon des années.

Comme c’est associé au romantisme, à la vie légère ou profonde, en tout cas à des données sympathiques, ou genre, rock ‘n roll dira-t-on, on a tendance à sourire, ou à ne pas prendre au sérieux ces passages difficiles. Pourtant, on va dépenser des fortunes pour une dent, pour une maladie ou de la rééducation physique ou mentale, mais on ne va jamais prendre en compte cette souffrance-là ; et ça peut parfois finir très mal.

Si des gens finissent par se suicider, et il y en a beaucoup plus qu’on ne le pense, comment se sentent donc les femmes et les hommes qui ne sont pas passés à l’acte, qui se sont retenus ? Qui auraient pu… Se sentent-ils bien, pas très bien ? Moyennement bien ?

Il ne faut pas prendre ça au sérieux ? Moi je crois que si.

Je crois que j’avais une expérience émotionnelle de la chose, et je me suis mis à réfléchir à des techniques pratiques innovantes, au concret.

J’ai bien-sûr moi-même vécu de désagréables ruptures douloureuses. Je me suis demandé si je n’avais pas un problème affectif, ou plus précisément, un problème de dépendance affective. Mais c’est justement un débat que je ne veux pas aborder, car la réponse est évidente (et commune à tous) :

Oui, nous nous attachons, et oui, nous souffrons du manque. Nous sommes plus ou moins sensibles selon les personnes et les périodes de la vie, mais nous le ressentons tous et toutes de la même façon.

Brieuc Le meurAlors, j’ai trouvé contre-productif de penser en termes de relation passée et de se focaliser sur la personne qui n’est plus là. Je n’ai pas voulu aborder le problème comme ça pour les lecteurs et les lectrices.

L’idée de ce livre est de se tourner vers le futur, et non sur le passé. Ce qui est vital, c’est de retrouver une indépendance d’esprit, et d’éviter (à l’avenir) de reproduire les mêmes erreurs. En ce sens, ce livre est autant thérapeutique que préparatoire.

J’établis un parallèle entre la souffrance et la manière d’aimer. J’associe la façon dont on se donne, et la façon dont on se plaint, dont on rumine le manque. Si le passé doit être revu et corrigé, c’est dans cette optique-là : retrouver de la force. Je ne conseille pas de se lamenter sur la relation passée.
Ce qui a fini brutalement… ne peut pas se réparer. On ne répare que soi.

Je crois qu’on ne peut pas récupérer son ex, et d’ailleurs, il ne faut même pas y penser. Sans offense pour votre site internet et votre superbe initiative ! Ma philosophie serait plutôt de retrouver son « ex… soi ! » Ce soi qu’on a laissé tomber. Cet ex « soi » qu’on a mis de côté pour ne se consacrer qu’à l’autre. C’est cet ex-là que je propose de retrouver.

Souvent, l’autre, l’idée même de l’amoureux, de l’amoureuse, était une illusion, une création de l’esprit. J’explique qu’elle était même une création du corps, puisque nous sommes régit par la chimie et par un programme (affectif, nerveux). Mais ce programme peut se modifier. Il peut être rééquilibré avec des exercices et des idées. Rien de sorcier là-dedans : juste de la réorganisation, et des idées claires.

Le titre et le chapitrage ressemblent un peu à une méthode américaine. Et pourtant en le lisant on trouve quelque chose de beaucoup plus intime. Est-ce un mi-chemin entre le style français et les méthodes « infaillibles » à l’américaine ?

J’ai façonné ce livre le plus naturellement possible, sans me référer à une école ou à un style de livre particulier, ou au développement personnel en général. C’est ce qui me permet d’être innovant.

Je ne pensais qu’à à mon sujet, et à l’efficacité des idées. Je ne pensais pas à reproduire tel ou tel contenu, puisque je ne lis pas ouvrages du genre. Je les trouve souvent très frauduleux. Certains sont bons, et même très bien écrit. Je me suis d’ailleurs rendu compte que cette forme éditoriale et pratique nécessitait d’adopter un ton particulier. La concision et la clarté sont de rigueur, mais ça ne fait pas tout.

Je suppose que la méthode française est plus technique et psychanalytique, plus introspective, tandis que l’américaine est orientée sur le comportement brut, et l’auto persuasion (le comportementalisme, donc).

Vous avez raison de dire que ce livre se situe entre les deux :

Il s’occupe à la fois de la psyché et des zones introspectives de la psyché, comme par exemple les obsessions, les automatismes indéboulonnables du cerveau. Cela doit être abordé sous plusieurs angles : le psychologique, le nerveux, le sociologique, mais aussi : le physiologique. Il faut se comprendre comme animal sensible régit par des forces qui nous dépassent.

Il s’occupe aussi de points pratiques, de techniques concrètes, pour penser à autre chose, pour oublier le plus vite possible ! C’est possible ! Des techniques volontaires, pro actives, sans morale ni sentimentalisme, justement.

Il aborde également une troisième voie : la fiction, avec ces petites nouvelles, légères et apaisantes, qui sont là pour se focaliser sur autre chose.

Est-ce que cette méthode a fonctionné sur vous ? Et si oui (j’imagine) quel est le meilleur des 30 conseils pour oublier son ex ?

Les techniques que j’évoque ont toutes marchés sur moi. C’est pour ça que je les ai référencés. Mais elles ont marché sur mon entourage, ou les personnes que j’ai rencontrées. Il y a d’autres techniques, mais j’ai retenu les meilleures, les plus marquantes.

Elles me sont venues au cours de nombreuses discussions avec des personnes sujettes à la dépendance affective. J’ai parlé à des cœurs brisés, à des personnes en rupture, ou alors bien longtemps après leur rupture. J’ai aussi parlé avec des coaches et des psys ; ou des artistes.

J’ai surtout répertorié ce qui avait finalement marché sur moi, lorsque des personnes me donnaient des conseils, puis je les ai explorées, affinées, améliorées.

J’ai également étudié et expérimenté d’autres aspects que je trouvais essentiels pour se départir d’une relation déséquilibrée, dans le contexte particulier de notre société d’aujourd’hui.

Mais au fond, il n’y a pas de meilleurs conseils, car nous sommes tous différents. Simplement, au cours des discussions, quand on souffre, quelqu’un finit toujours par avoir les mots justes et parvient à débloquer quelque chose en vous. Ça peut-être une manière de voir, de considérer de façon différente votre relation passée, ou une manière de se remettre en question, ou encore, une technique intime, entre soi et soi. Nous jouons parfois un petit jeu, et il est sage de l’accepter. Ces phases sont importantes.

Je dirais que pour moi, la meilleure technique a été : Focaliser mon attention sur autre chose, en bloquant mes pensées, en fermant mon esprit. Bien-sûr, ça n’est pas venu comme ça. L’issue du problème n’est pas que psychologique, elle est corporelle, nerveuse et pour ça, il faut changer pas mal de ses habitudes, le plus rapidement possible. J’explique tout ça dans le livre.

Parfois on n’arrive pas à oublier quelqu’un, même après plusieurs années. Comment s’en sortir lorsque ni le temps ni la psychothérapie devraient nous aider ?

On s’en sort toujours. Parfois, nous n’avons pas envie de nous en sortir, car ça nous laisse dans notre un univers familier, chaud et coulant. On aime rester dans notre m… L’égo est touché et nous ne faisons rien pour changer d’univers. C’est quelque chose qu’il faut briser.

Ni le temps, ni la psychothérapie, ne permettent d’oublier quelqu’un. Le temps, c’est une donnée spatiale : les choses s’effacent, le corps se renouvelle, et puis un jour, il a rejeté les zones grises et noires. Le temps, à ce niveau-là, ne veut rien. Ça permet de se repérer dans l’espace, de se mesurer.

Mais on voudrait que ça aille plus vite, non ?

La psychothérapie, c’est une façon de mieux se comprendre mais ça prend rarement le problème de façon pratique. A part ressasser une réalité perdue, concrètement, ça n’aidera pas, sauf pour parler à quelqu’un. En cas d’urgence, c’est possible. Parfois les gens n’ont personne, alors un psy, ça peut vraiment aider. Il peut aider à réfléchir à la façon dont on a été aimé, ou dont on s’est représenté la relation des personnes qu’on a eu autour de soi, qui servent de référent inconscient.

En ce qui nous concerne, ces réflexions sur le passé arrivent trop tard. Elles seront sûrement utiles des années après.

Non, seule une remise en question radicale permet d’avancer. Seule une volonté spéciale peut aider à oublier, ou plutôt, à ne plus penser à cette personne. « Oublier quelqu’un en 30 jours » permet, point par point, de mettre en pratique à la fois l’étude son comportement, et de renforcer sa volonté, de s’endurcir en réfléchissant.

C’est bien ! car en ces moment-là de grande peine, de grande souffrance, nous sommes très réceptifs à certaines choses, et il faut en profiter.

*

http://www.editionsf4.com
contact auteur : 30jours@editionsf4.com.

Livre disponible sur Amazon et dans toutes les librairies (si non sur commande chez votre libraire préféré), ou sur Amazon, Price Minister.

référence : « Oublier quelqu’un en 30 jours » de Brieuc Le Meur. Editions f4. 100 pages. 10 euros.

Sortie le lundi 2 mars dans toutes les librairies.

*

Commentaires

    Ce livre est génial !

    ça m’a vraiment aidée à voir ma relation avec mon copain différemment. Du coup je l’ai passé à mes copines et elles sont en train de le lire. Je le recommande. Il me l’aurait fallu plus tôt !

    merci !

    Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement
Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement