/* */

« Mon ex m’a fait vivre un véritable cauchemar » – Gwendoline raconte (partie 2)

Par Antoine Peytavin

Gwendolinepartie2

…suite du témoignage de Gwendoline. Pour connaître le début de son histoire, vous pouvez retrouver la première partie en date du 13 septembre.

J’ai voulu commencer l’enquête seule…

Les traces de fond de teint sur sa chemise ont donné du sens au comportement qu’il avait depuis des mois. Même s’il avait toujours été distant, Richard était devenu exécrable. Il n’hésitait plus à m’humilier en public, répétant à nos amis que je ne faisais rien de mes journées. Il en rajoutait en insinuant que je le trompais lorsque je sortais avec mes copines (ce qui était totalement faux). J’ai donc essayé de fouiller dans ses poches et ses papiers afin de trouver des réponses à mes questions. Je voulais voir s’il avait des factures d’hôtels ou des notes de restaurants chics pour deux personnes par exemple. Malheureusement, je n’ai jamais réussi à le coincer.

Un jour, je lui ai posé franchement la question : « Richard, est-ce que tu me trompes ? », cela l’a mis dans tous ses états. Il s’est mis à hurler, à dire que je n’avais vraiment que ça à faire etc. Il m’a accusée de lui reprocher ce que je faisais moi etc. Bref, il est parti dans une sorte de paranoïa indescriptible. Aussi bizarre que cela puisse paraître, j’ai vécu comme ça, dans le doute permanent, durant plusieurs années. Les traces de fond de teint ont laissé place à des cheveux sur ses vêtements, des odeurs de parfum, des coups de fil avec personne qui ne me répondait, des absences, des silences, des mystères. Un jour, j’ai vu une émission à la télé qui vantait les mérites des coachs. Je me suis donc lancée à la recherche de quelqu’un qui pouvait m’aider près de chez moi. Internet était nouveau pour moi et cela m’a été d’une grande aide. Je suis entrée en contact avec Philippe dans un premier temps, mais son approche ne m’a pas du tout plu. J’ai donc arrêté de le voir très rapidement. J’ai ensuite décidé de me tourner plutôt vers un coach féminin afin de me sentir plus à l’aise.

Ma rencontre avec Valérie, une coach efficace très à l’écoute

Plus j’y pense et plus je réalise à quel point Valérie a changé ma vie. Dans un premier temps, elle m’a invitée à lui raconter mon histoire. Elle a tout de suite su dresser le profil de Richard. Bien entendu, il était évident pour elle qu’il me trompait et que pour plusieurs raisons, je n’avais rien à faire avec lui. Elle m’a donc incitée à trouver du travail. Étant donné que je n’avais pas suivi de formation, je ne pouvais prétendre qu’à des métiers dans lesquels j’excellais à titre personnel. Je me suis donc inscrite dans une agence d’Interim où l’on m’a proposé de faire quelques ménages. Les familles contentes de mon travail m’ont ensuite engagée de manière plus régulière et j’ai réussi à obtenir un salaire correct en quelques mois. Valérie voulait que je retrouve (et je crois même pouvoir dire simplement « trouve ») mon indépendance avant de pouvoir m’affirmer face à Richard. Je ne sais pas s’il l’avait compris mais justement, Richard faisait mine de ne pas comprendre pourquoi je voulais absolument travailler. Heureusement, il ne me demandait toujours pas de payer les courses ou le loyer et je pouvais utiliser mes salaires comme « argent de poche ». En fait, sur les conseils de Valérie, je les ai mis sur un compte bancaire et les ai gardés précieusement.

Lorsque tout a dérapé…

Un soir, alors que je rentrais d’une séance de cinéma, j’ai trouvé Richard énervé dans le salon. Il sentait fort l’alcool et a commencé à crier une série d’insultes. J’avais très honte par rapport aux voisins et surtout à nos filles qui étaient devenues des ados. Il criait que j’étais vieille et moche (je n’avais même pas 40 ans !), et que je n’étais bonne à rien. Ses paroles m’ont fait si mal devant mes filles que je me suis effondrée en larmes. Évidemment, au lieu de me consoler, Richard a continué ses propos en ajoutant des choses odieuses à mon sujet. Mes filles étaient désemparées et la plus jeune pleurait. Quand j’ai raconté ça à Valérie, elle m’a dit qu’il me fallait absolument des preuves pour pouvoir divorcer et gagner le procès, autrement, ce serait ma parole contre la sienne et elle avait peur qu’il ait un très bon avocat (de plus, je ne voulais pas mêler mes filles à tout ça en leur demandant de prendre parti pour l’un ou pour l’autre). En bonne professionnelle, Valérie installa trois caméras dans notre maison. J’attendais donc de vivre une nouvelle dispute et que tout soit enregistré. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris que Richard ramenait des jeunes femmes à la maison quand je travaillais !? Quand je dis « des », c’est bien qu’il y en avait plusieurs, très jeunes (presque l’âge de nos filles !) et qu’il semblait leur donner du cash à la fin ! Tout était dans la boîte, nous l’avions eu.

The End

Je ne suis pas de nature rancunière… j’ai donc décidé de tout avouer à Richard, en mettant bien entendu ces vidéos dans un endroit sûr. Il a tout de suite compris que tout était perdu d’avance pour lui s’il devait un jour aller devant le juge. Même si je ne l’aime plus aujourd’hui, Richard reste le père de mes filles et je me dois de les protéger de toutes ces histoires. J’ai donc proposé à mon ex mari de trouver une solution à l’amiable. Nous avons donc divorcé simplement, d’un commun accord et nous nous croisons de temps en temps à certaines occasion (anniversaires des filles etc.). Ma rencontre avec Valérie a été décisive, elle m’a permis de prendre mon envol, de me défaire des griffes de cet homme qui vivait à mes côtés sans être-là. Je n’ai jamais su ce que nous faisions ensemble finalement. Quant à mes filles, elles n’ont jamais su (et ne sauront jamais je l’espère) pourquoi nous nous sommes séparés. Même si j’ai gardé les cassettes au cas où, j’ai demandé à Valérie de les détruire si je devais partir avant elle.

De cette histoire, je n’essaie de retenir que le meilleur car même si je relate les faits sans émotion aujourd’hui, mon quotidien était très difficile pendant plusieurs années. J’ai pris sur moi, j’ai lutté… ça a payé. La tristesse n’est pas une fin en soi, surtout lorsqu’on a la santé, je reste donc positive quoi qu’il arrive. »

0 Partages

Avez-vous une chance de reconquérir votre ex ?

Découvrez le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie.

Accédez au test

Poursuivre avec un autre article ?

Témoignages

Histoires d’ex (drôles) en vrac !

Voilà quelques histoires d’ex que nous avons compilées ces dernières années ! Ces petits témoignages nous permettent de relativiser et…
Témoignages

Cynique moi ?

Contribution envoyée par : Bob On me traitera de cynique, mais soyons francs, pourquoi vouloir à tout prix récupérer son…
Témoignages

Dispute(s)

Votre histoire a sombré dans le mélo, au cours d’une dispute anodine, le ton est monté et vous vous êtes…
Témoignages

Comment devenir … fatal(e) ?

Contribution envoyée par : Julz Pour être Fatal(e), je prescris un mélange subtil de : -Charme naturel. Ne jamais en…

Je récupère mon ex !