La reconquête : méthodes et opinions

Par Antoine Peytavin

Salut à tous,

je vais donner quelques conseils en vrac car le sujet est assez vaste et je compléterai à fur et à mesure. Je vais commencer par « La théorie » pour arriver progressivement vers des techniques plus pratiques.

A. Récupérer mon ex ? Pour quoi faire ?

Je vous entends déjà « Pour quoi faire ? T’es marrant toi !!! »

Mais il faut commencer par là : Dans le feu de l’amour notre tête ne pense qu’à ELLE/LUI c’est la personne, THE ONE, sauf qu’il faut poser un regard rétrospectif sur la relation, La relation c’est vous deux, 1+1, était-elle belle, harmonieuse? Aviez-vous des projets ou vous viviez au jour le jour ?

Je pose cette question car si c’est pour revenir dans une relation destructrice, plein de problèmes, mésententes et tromperies, vous n’avez pas forcement envie de revivre la même chose. Vous vous rendrez compte très vite que même en se remettant ensemble, les gens ne changent pas, la relation est toujours telle qu’avant, le naturel revient au galop, malgré avoir juré de changer de faire ceci et cela.

B. L’Amour est partagé sinon ce n’est pas l’amour !

Posez-vous la question HONNETEMENT : Est-ce que mon Ex m’a vraiment aimé ???

L’amour ne se mesure pas en paroles mais en actes ! Oubliez les « Mon lapin, chéri(e), doudou, chouchou ». Ont-ils fait des choses folles pour vous ? Parcourir des centaines de Kms, vous préparer des belles surprises, …? Là vous pouvez commencer à comprendre.

Pourquoi je pose cette question ? Car c’est CAPITAL !

Petite aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<

Dans les deux expériences de récupération que j’ai vécues, c’est parce que mes ex avaient été vraiment amoureuses et par une ou plusieurs erreurs j’avais cassé la magie.

Si votre Ex vous a aimé, vous aurez BEAUCOUP de chances à le récupérer à condition de « bien agir ».

Si par contre vous sortez d’une relation courte, alors votre ex n’a pas eu le temps de s’attacher, les chances de récupération sont proches de zéro ! Dans ce cas, il/elle aura l’impression de revenir avec quelqu’un avec qui il/elle n’a pas eu le déclic. Il faut alors soit ne rien faire, soit lui montrer quelqu’un de nouveau, complètement diffèrent. Mettez vous à sa place : avez-vous envie de revenir avec une personne qui ne vous a pas fait rêver ? Peut-être…..si vous n’avez rien sous le coude et vous vous sentez seul

C. Dire les mots au bon moment.

Ici il s’agit des interdits. Dire à une personne « Je t’aime » alors qu’il/elle est parti(e) c’est comme parler à un sourd. Il y a un moment propice pour tout, il y a un TEMPO. On dit des belles paroles et déclarations lorsque la personne est réceptive et que ça va droit au cœur. Pour savoir si une personne est réceptive il faut juste ressentir la complicité. En dehors de ça, toute déclaration passe presque inaperçue voire oubliée.

La réaction humaine veut qu’on lorsqu’on se fait quitter, nous sommes dans l’incompréhension et le refus : « Mais je t’aime, pourquoi tu me fais ça ? » Là pareil dire ça à quelqu’un qui est en train de partir, c’est inutile, gardez-le pour vous, restez digne, ça rendra son départ encore plus difficile et avec pleine de questions et insécurité ce qui peut se retourner en votre faveur plus tard.

La personne qui part ne décide pas cela en 24h en général, c’est une décision réfléchie, il y a toujours des signes avant-coureurs comme une distance croissante, absence de mots doux, une complicité partie en éclats, l’ambiance n’est plus la même. Elle sait que vous l’aimez, inutile de lui rappeler cela, c’est le pire moment pour dire je t’aime à une personne, l’embarras fera qu’elle voudra juste disparaitre et ne pas répondre.
En règle générale, je dirais il faut éviter à tout prix tous ce qui est de l’ordre émotionnel et déclaratif, ça vous donne un air désespéré et ça ne provoque que de la pitié et la culpabilité.

Je résume :
– Votre réaction désespéré : Résultat: pitié et culpabilité suivi par la fameuse phrase « On reste amis ? »
– Votre réaction digne : Résultat: Culpabilité et insécurité. La personne partie se dira « Tiens il/elle est resté digne, il/elle se respecte, c’est une personne bien, qu’est que je suis en train de faire ? »

D. Évitez l’émotionnel comme la peste.

Encore une fois gardez l’émotionnel pour vous, inutile de déballer vos sentiments à une personne qui est dans un autre état d’esprit. Le comportement pathétique ne fera que casser votre image de manière exponentielle. Restez cordial, impassible, insensible, maitre de soi. Je sais c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais arrêtez vous un moment : Vous cherchez la pitié, la culpabilité de votre Ex où qu’il/elle vibre encore pour vous ? Mettez vous à sa place: serez vous attiré par quelqu’un de pathétique ou quelqu’un sûr de lui, cordial, et qui vit pour lui, pas pour vous.

Le péché capital : LA COLERE ET LA REVENDICATION ! On n’attire pas les mouches avec du vinaigre aigri…

Là c’est la pire de toutes. Surtout ne tentez pas à régler les comptes « Après tout ce que j’ai fait pour toi » « Tu es ingrate » « Je vais te dire les 4 vérités » etc etc…Cela ne va que repousser votre Ex 10 fois plus loin. La colère c’est une casse-amour incroyable. Autant le rire, rester cool attire les gens autant la colère est désagréable et repoussante.

Quelque soit l’attitude de votre Ex, restez zen, vous gagnerez en considération.
Si elle/lui vous dit « on ne peut pas se voir, je suis occupé » ne dites rien ou dites « ok » surtout ne pas répondre « Oh mais oui je sais que tu es débordé… » Pas d’ironies, sous-entendues d’amour propre.

Une autre chose: (merci à JFS qui me l’a rappelé) : Ne pas donner des conseils intrusifs :tel que « Tu devrais faire ceci, cela » « Tu a un caractère difficile, tu dois travailler sur toi » – Là aussi ce n’est pas le bon moment, on peut dire ça lorsqu’on est en couple mais pas lorsque la personne est partie. Sa réaction typique sera « Mais qui est tu pour me dire ça, pourquoi tu te permets? » « Je n’ai pas besoin de tes conseils » etc. Bref dans tous les cas la réaction ne sera pas positive.

Plus vous restez cool plus vous serez attirant(e).

E. Les phases de rupture, pour bien comprendre.

Les études psychologiques placent la rupture en plusieurs étapes :

1 – La surprise, l’étonnement. (là on tombe de haut)
2 – Le refus (mais no ce n’est pas possible, pourquoi tu fais ça)
3 – La colère
4 – La supplication (mais non je t’aime)
5 – Le chagrin (phase longue) – amour mélangé avec haine (colère) – les montagnes russes
6 – Le chagrin + espoir (ça fait du bien d’espérer) – Chaque petite signe de l’Ex nous fait vibrer.
7 – L’acceptation (c’est la phase salutaire, on commence à se faire une raisons, se détacher de ses émotions et on commence à se reconstruire)

Dans la phase 6 : l’erreur qu’on fait souvent c’est qu’on interprète chaque geste et chaque mot de son ex. Pourquoi il/elle m’a dit ça ? Alors ça veut dire ça, ou peut-être cela ? Et la torture commence…

Aussi, avant que j'oublie. Saviez-vous que vous pouviez bénéficier de 15 minutes de coaching gratuit par téléphone pour reconquérir votre ex ?

>> Cliquez ici pour réserver votre créneau de 15 minutes avec l'un(e) de nos experts <<

En mode « ESPOIR » notre cerveau a tendance à interpréter tout de manière favorable : Si elle a dit ça c’est qu’elle tient à moi.

Arrêtez d’interpréter !

Observez les gestes pas les mots. Ne vous justifiez pas ou tentez de donner une réponse longue et détaillé car là il y a des chances que vous soyez à coté de la plaque !

Votre ex vous contacte ? Très bien, mais répondez brièvement sans émotions. N’écrivez pas 5 phrases si elle/lui a écrit juste une.

F. Gérer le SR en mode actif ou passif.

Cas n°1, le SR actif : Votre ex vous aime mais elle est partie sur un coup de tête :
– vous avez fait une crise de jalousie,
– une remarque blessante,
– vous l’avez regardé de haut,
– vous avez eu une dispute violente.

Dans ce cas la rupture est provoqué par la goute qui a fait déborder le vase. Vous l’avez poussé à fond. Et elle part avec de la rancœur, déception et/ou colère. Un SR de courte durée (1 semaine) suffira pour la laisser souffler et digérer la dispute. C’est à vous de la relancer sans parler de ce qui est passé « Salut, j’espère que tu va bien, je t’invite à….. (N’importe) »

Si c’est une rupture sur un coup de tête agissez vite, sinon elle aura l’impression que finalement vous vous accommodez avec son départ et vous ne regrettez pas votre comportement.

Lors de la rencontre, restez cool, vous pouvez vous excuser de manière pudique sans trop en faire (dites-vous « Qu’est ce qu’elle a envie d’entendre? »). Les femmes aiment les hommes qui restent entiers, qui acceptent une erreur avec dignité pas en pleurnichant ou en se disant « J’étais un gros con, excuse moi, je ferais tout ».

Bref c’est une question de dosage. Et surtout ne commencez pas par cela, attendez un moment de complicité pour le dire, commencez à parler de tout et de rien, puis lorsque vous la sentez confiante et de bonne humeur faites une pause puis commencez l’autocritique « Tu sais, j’ai beaucoup réfléchi, je n’ai pas bien agi…. » Elle sera ravie et vous pardonnera sur le coup.

Je précise, ce cas reste valable si la rupture est faite sur un coup de tête et que la personne qui est partie est amoureuse !

Cas 2, le SR passif : La personne commence à se détacher jusqu’à annoncer la rupture :
– « Je ne sais pas où j’en suis »
– « J’ai besoin d’espace »
– « Ce n’est pas toi, c’est moi »
– « Nous deux c’est plus pareil »

Là le mal est plus profond. La relation s’est dégradée sans que vous vous en aperceviez.
Dans ce cas le SR passif est sacré ! La méthode JRME prend toute sa signification. C’est une méthode excellente mais pas assez développé dans les détails.

Gérer le SR en mode passif veut dire ne rien faire pour relancer votre ex qui est partie.
Il faut savoir que celui ou celle qui part dois gérer une situation difficile qui est remplie de culpabilité et insécurité. Quitter quelqu’un ce n’est jamais du bonheur, c’est un choix difficile. Au début celui qui part retrouve un gout de liberté mais est hanté par la culpabilité d’où les propositions de devenir ami qui sont évidement des conneries car en réalité même lui/elle n’y croit pas.

Quitter quelqu’un qui était présent dans notre vie, aussi nul soit-il cela crée un vide. Nous fonctionnons par repères qui nous placent dans la société : on a un logement, un travail éventuellement et un(e) copine/copain avec qui on a crée nos petites habitudes, des sorties, des activités etc.

Quitter quelqu’un crée un VIDE. Et ça c’est du pain béni pour vous. On sait ce qu’on laisse mais on ne sait pas ce qu’on va trouver, cela crée une INSECURITE (est-ce que j’ai bien fait de le quitter ?)

Et le SR sert justement à entretenir ses deux éléments. Si vous commettez des interdits vous allez casser ces deux éléments qui vous sont favorables :

Le VIDE partira en éclats si vous vous rendez trop présent et votre Ex aura l’impression de vous avoir sous le coude, de pouvoir vous retrouver quand elle veut, donc elle ne sera pas pressé de revenir.

L’INSECURITE va disparaitre également car les supplications, menaces et règlement de comptes vont renforcer sa décision, elle va penser « Finalement j’ai rien perdu, il est encore pire et apitoyant ». Restez digne et vous allez accroitre son insécurité, elle va se dire « Il était pas mal finalement ».

Bref il faut que vous lui manquiez !!! Battez en retraite, rien ne sert de lui courir après, ce qu’elle ressentait s’est refroidie, mais le peu qui reste par pitié ne le détruisez pas.

SyndromeTarzan

Retrouvez SyndromeTarzan sur le forum

Vous venez de lire votre article en entier ? Ne partez pas sans avoir effectué notre test "Avez-vous une chance de reconquérir votre ex". Il s'agit du seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie

>> Cliquez ici pour faire le test

Poursuivre avec un autre article ?